Pardonner... Jusqu'où ?

De
Publié par

Au pied de la Croix de Jésus, Fra Angelico représente Marie, sa mère, avec une sainte femme et saint Jean. Marie Madeleine, de dos et à genoux, a le visage caché dans le sein de Marie. Le peintre dispose l'enlacement de Marie Madeleine et de Marie soutenue par les deux disciples comme une croix au pied de la Croix du Christ. L'apôtre des prisons, le bienheureux Jean-Joseph Lataste, commente : « Marie, la Vierge sans péché, et Marie, la pécheresse, unies dans un même amour et une même douleur : voilà la miséricorde ! » Voilà le pardon ! Cependant, pardonner est difficile. Il faut du temps pour y arriver : c'est un travail long, douloureux, mais combien libérateur. Le pardon est le plus beau nom de l'amour. Que serait l'amour sans lui ? Il serait sans racine et sans avenir. Sans racine, puisque l'émerveillement de l'amour implique toujours un regard de miséricorde sur l'autre. Sans avenir, car le pardon restaure sans cesse les relations et permet à l'amour de s'ajuster aux autres et aux situations et de se solidifier. Le mariage, la vie fraternelle, l'amitié sont des écoles d'amour et de pardon. Ce livre est l'écho de conférences données par l'auteur les vendredis du carême 2012 en la chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse, rue du Bac à Paris.
Publié le : mercredi 16 mars 2016
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782204110433
Nombre de pages : 96
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Au pied de la Croix de Jésus, Fra Angelico représente Marie, sa mère, avec une sainte femme et saint Jean. Marie Madeleine, de dos et à genoux, a le visage caché dans le sein de Marie. Le peintre dispose l'enlacement de Marie Madeleine et de Marie soutenue par les deux disciples comme une croix au pied de la Croix du Christ. L'apôtre des prisons, le bienheureux Jean-Joseph Lataste, commente : « Marie, la Vierge sans péché, et Marie, la pécheresse, unies dans un même amour et une même douleur : voilà la miséricorde ! » Voilà le pardon ! Cependant, pardonner est difficile. Il faut du temps pour y arriver : c'est un travail long, douloureux, mais combien libérateur. Le pardon est le plus beau nom de l'amour. Que serait l'amour sans lui ? Il serait sans racine et sans avenir. Sans racine, puisque l'émerveillement de l'amour implique toujours un regard de miséricorde sur l'autre. Sans avenir, car le pardon restaure sans cesse les relations et permet à l'amour de s'ajuster aux autres et aux situations et de se solidifier. Le mariage, la vie fraternelle, l'amitié sont des écoles d'amour et de pardon. Ce livre est l'écho de conférences données par l'auteur les vendredis du carême 2012 en la chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse, rue du Bac à Paris.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le retour du peuple

de editions-du-cerf14760

Retrouver l'histoire

de editions-du-cerf14760

suivant