Qui penses-tu être ? - Saisir la vérité sur son identité en Christ

De
Publié par

Certains travaillent dur pour se forger une identité, d’autres pour assumer leur réputation. Et d’autres souffrent parce que leur estime de soi s’est effondrée. Et vous, qui êtes-vous?? Qu’est-ce qui vous définit?? Quelle est votre identité??
Vos réponses à ces questions affectent chaque aspect de votre vie?: personnelle, relationnelle et spirituelle.


Dans Qui penses-tu être??, Mark Driscoll cherche à savoir ce que veut dire «?être en Christ?». Il examine aussi les mensonges que nous entendons dans notre culture par rapport à ce que nous sommes. Mais avant tout, il nous conduit vers la seule vraie solution?: Jésus-Christ. Un livre aussi pratique que profond, par l’un des enseignants de la Bible les plus influents de notre temps.

Publié le : vendredi 1 novembre 2013
Lecture(s) : 10
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782362491955
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait


CHAPITRE UN
JE SUIS ?

  Je vous ai sûrement déjà parlé de mon drôle de problème.
LÉONARD SHELBY. MEMENTO

Dans le film Memento, Léonard Shelby tente de retrouver l’assassin de sa femme, mais le meurtrier lui ayant asséné un coup sur la tête, Léonard souffre désormais d’amnésie antérograde : il est incapable de se rappeler quoi que ce soit plus de quelques minutes. Ce qui complique d’autant plus son enquête.
Pour pallier son amnésie, Léonard met en place un système complexe de notes, polaroïds et tatouages pour se souvenir des faits. Il espère ainsi rassembler les preuves qui lui permettront de retrouver l’assassin de sa femme et de se venger. Malheureusement, quelques personnages douteux tentent de tirer profit de son amnésie, et lui mentent sur son passé, sur son identité, et sur leurs intentions.
Memento s’amuse à jongler avec les concepts d’identité et de vérité. Au fur et à mesure du film, on doute de plus en plus de la sincérité de Léonard. Dit-il vrai ? Qui est-il vraiment ? Dans une scène-clé, Teddy, « l’ami » malhonnête de Léonard, lui dit :
— Tu ne sais plus qui tu es !
— Mais si, réplique Léonard. Je m’appelle Léonard Shelby. Je suis de San Francisco.
— Ça, c’était toi avant. Il est peut-être temps que tu commences à enquêter sur toi-même.
S’ensuit toute une série de révélations sur Léonard, qui le poussent à remettre en question l’identité qu’il s’est forgée. Il passe alors par une crise d’identité qui mène à la fin tragique du film, tout cela parce qu’il est incapable de se rappeler qui il est.


CRISE D’IDENTITÉ
Nous, les chrétiens, nous ressemblons beaucoup à Léonard. Nous avons aussi notre « drôle de problème ». Nous oublions continuellement qui nous sommes en Christ, et nous remplissons ce vide en construisant notre identité sur quasiment tout ce qui n’est pas Christ. Et nous nous demandons souvent, comme Léonard : « Qui suis-je ? » C’est bien une question fondamentale qui met en lumière nos croyances, façonne notre vie et forme notre identité. La façon dont nous y répondons détermine notre identité et notre témoignage. C’est triste, mais peu de personnes donnent la bonne réponse... même parmi les chrétiens qui croient en la Bible et qui aiment Jésus.
La manière dont nous nous voyons façonne notre identité. Notre culture définit l’identité en termes d’image de soi et d’amour-propre. Or, je suis persuadé qu’une vision juste de notre véritable identité peut tout changer, à la fois dans nos familles et dans l’Église.
Pendant des années, j’ai accompagné des personnes qui se débattaient avec l’alcoolisme, la perversion sexuelle, l’orgueil, la dépression, la colère, l’amertume, et bien d’autres problèmes. J’avais souvent l’impression de parler à un mur : malgré les conseils bibliques que je leur prodiguais, beaucoup semblaient soit ne pas entendre, soit ne pas s’en soucier. Au contraire, ces gens continuaient d’avancer sur leur voie de destruction. J’étais frustré et attristé : il devait bien y avoir un moyen de les aider à trouver la liberté !
Avec l’aide de conseillers plus expérimentés, je me suis un jour rendu compte que derrière les difficultés de la vie se cache toujours la question de notre identité.
Le problème fondamental de notre monde est que nous ne comprenons pas qui nous sommes réellement (des enfants de Dieu créés à son image). Nous nous définissons donc par toutes sortes de choses, excepté par Jésus. Nous ne pourrons faire face à nos difficultés et les surmonter qu’en prenant conscience de notre fausse identité (hors de Christ) à la lumière de notre véritable identité (en lui).
J’espère que, par la grâce de Dieu, par la vérité des Écritures et par la puissance du Saint-Esprit, ce livre vous aidera à découvrir votre identité en Christ et à vivre en conséquence.
Vous n’êtes pas ce que vous avez subi, mais vous êtes ce que Jésus a fait pour vous. Vous n’êtes pas ce que vous faites, mais ce que Jésus a accompli. Ce que vous faites ne détermine pas qui vous êtes. En réalité, c’est plutôt ce que vous êtes en Christ qui détermine ce que vous faites. Ce sont là des vérités fondamentales que nous allons explorer en profondeur dans ce livre.


JE SUIS CRÉÉ À L’IMAGE DE DIEU

Savez-vous qui vous êtes ?
Comment répondre à cette question ? Par où commencer ? Eh bien, commençons par le début : vous êtes créé à l’image de Dieu. Vous portez en vous l’image de Dieu.

Puis Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, à notre ressemblance ! Qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre ». Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu. Il créa l’homme et la femme. Genèse 1 : 26-27

Le Dieu trinitaire, qui vit dans une communion et une amitié éternelles, nous a créés à son image. Seule l’humanité est honorée de la sorte : Dieu n’a rien créé d’autre à son image. Cela signifie concrètement que Dieu nous a créés pour le refléter (ou le réfléchir) comme le fait un miroir. Et dans une société où nous sommes encouragés à passer beaucoup de temps à nous contempler devant le miroir, il est utile de se rappeler, chaque fois que nous nous regardons, que nous devons refléter Dieu pour les autres. Dieu nous a créés pour refléter sa bonté et sa gloire autour de nous, comme Moïse, dont le visage rayonnait la gloire de Dieu après avoir passé du temps en sa présence (Exode 34 : 30).

Au bon endroit
Depuis le commencement de la création, les hommes se sont heurtés à cette question de l’identité. Ce n’est qu’en nous situant de manière juste et biblique entre Dieu et les animaux que nous acquerrons à la fois humilité et dignité. C’est bien à cet endroitlà que Dieu nous veut. En comprenant notre position en dessous de Dieu en tant que créatures, nous restons humbles devant lui et dépendants de lui. Et en prenant conscience de notre position de domination sur la création, nous assumons notre dignité d’êtres supérieurs aux animaux (sur le plan moral). En tant que créatures reflétant l’image de Dieu, nous attendons aussi davantage de nous-mêmes et des autres êtres humains.
Vous avez été créé par Dieu, et vous êtes sur terre pour refléter Dieu et le glorifier. Et si vous êtes en Christ, vous serez avec Dieu pour toujours quand vous mourrez ; vous le refléterez et le glorifierez alors parfaitement, parce que vous serez sans péché.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.