Spirituel et Rationnel

Publié par

Foi et Raison sont convoquées de façon si tranchées qu'elles semblent vouées à entretenir une guerre de position interminable. A la raison universelle qui ne s'occupe que de savoir, de contrôler les raisons de ce savoir, on oppose la foi aveugle, incommunicable, de ceux qui croient sans voir. A travers cette enquête qui traverse les pensées de Platon, Saint Augustin, Saint Jean de la Croix, Corneille, Agrippa, Spinoza, Emerson, Thoreau, Freud, Lacan, Ostad Elahi, se dessine une perspective de spiritualité rationnelle, solidaire d'une raison ouverte au spirituel.
Publié le : jeudi 1 septembre 2011
Lecture(s) : 28
EAN13 : 9782296470019
Nombre de pages : 211
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Journées de la solidarité humaine
Spirituel et Rationnel Les alliances paradoxales
Marie Balmary Bernard Bourgeois Alain Cugno Dominique de Courcelles Monique Dixsaut Élie During Patrice Maniglier Jean Mesnard Ghislain Waterlot Spirituel et Rationnel - Les alliances paradoxales
Spirituel et Rationnel Les alliances paradoxales
Spirituel et Rationnel Les alliances paradoxalesActes du colloque organisé par la Fondation Ostad Elahi – éthique et solidarité humaine au Palais de l’Institut le 11 septembre 2010 Dans le cadre de la 9e édition de la Journée de la solidarité humaine Sous l’égide de l’Académie des Sciences morales et politiques
Journées de la solidarité humaine une collection de la Fondation Ostad Elahi – éthique et solidarité humaine reconnue d’utilité publique Si la solidarité a un sens, il faut l’entendre universellement, sans restriction. Solidaires, nous ne le sommes pas seulement de nos proches, de ceux qui sont des «nôtres» (famille, amis, clan, communauté, société); nous ne le sommes pas seulement des plus démunis, de ceux qui se trouvent avoir besoin de notre aide ou de notre générosité. Solidaires, nous le sommes de chacun singulièrement, et de l’humanité dans son ensemble. Ce n’est pas un vœu pieux: d’une certaine manière, nous n’avons pas le choix, et les grandes crises du monde contemporain (11 septembre, tsunami, guerres, etc.) se chargent de nous le rappeler si nous l’avions oublié. Reste bien sûr à donner un sens effectif à ce sentiment irréductible d’une solidarité nécessaire de chaque homme avec tous. Reste à définir, de façon concrète et constructive, au-delà des clivages culturels mais aussi de la seule solidarité de circonstance, les moyens de pratiquer, de cultiver positivement l’appartenance à une communauté humaine digne de ce nom. Les enjeux d’une telle réflexion sont à la fois sociaux, politiques, culturels, éducatifs, philosophiques. Parce qu’elle ne se résume pas à une belle idée, la solidarité se pratique et se cultive, en effet. Elle n’est pas une notion de secours, le minimum d’humanité requis en temps de crise. Relayée par des valeurs éthiques et spirituelles communes, elle peut s’épanouir en tolérance, et mieux, en respect mutuel, en sympathie active. La collection «Journées de la solidarité humaine» doit son titre à la Journée du même nom organisée chaque année par la Fondation Ostad Elahi. Elle entend contribuer à sa manière au développement d’une véritable culture d’humanisme et de solidarité en proposant des outils d’analyse et des pistes de réflexion susceptibles d’orienter les sociétés de demain.
Dans la même collection Comment la littérature change l’homme – Rûmi, Dante, Montaigne, Tagore, Hesse, Soljénitsyne,2009 Avec des contributions de L. Anvar, F. Bhattacharya, R. Dadoun, Mgr. Cl. Dagens, J.-Ch. Darmon, J. Risset. L’Invention de la tolérance – Averroès, Maïmonide, Las Casas, Lincoln, Voltaire,2008Avec des contributions de A. Benmakhlouf, N. Capdevila, B. de Negroni, C. Fohlen, M. Ruben-Hayoun. De l’Esprit à l’éthique. Les constructions de l’humain,2007 Avec des contributions de A. Baudart, P. Maniglier, M. Meslin, J.-D. Nasio, J.-L. Petit, Fr. Worms. L’Universel (au) féminin – Hannah Arendt, Camille Claudel, Marie Curie, Françoise Dolto, Eleanor Roosevelt, Clara Schumann,2006 Avec des contributions de L. Adler, A. Delbée, B. François-Sappey, H. Harter, H. Langevin-Joliot, J.-P. Winter. Comment devient-on universel? Socrate, Confucius, Avicenne, Galilée, Bach, Gandhi,2005 Avec des contributions de A. Baudart, G. Cantagrel, Fr. Chareix, A. Cheng, R. Deliège, A. Hasnaoui. Comment devient-on universel? De Vinci, Shakespeare, Descartes, Mozart, Einstein, Luther King,2005 Avec des contributions de F. Balibar, J.-M. Beyssade, S. Bramly, B. François-Sappey, A. Kaspi, Fr. Laroque. Avant-propos de P.-H. Imbert, directeur général des Droits de l’Homme au Conseil de l’Europe. Quelle éthique après le 11 septembre?2003 Avec des contributions de O. Abel, J. Baubérot, J.-M. Belorgey, B. Bourgeois, J.-P. Dupuy, J.-P. Guetny, P.-H. Imbert, B. Kriegel, J.-M. Muller, D. Reynié.
6
Sommaire
Présentation par Patrice Maniglier..................................................................................9 Ouverture par Jean Mesnard et Bernard Bourgeois...................................................15 Une raison déraisonnable : Mythe et dialectique par Monique Dixsaut................................................................................25 Objets de la raison et œuvres de la foi par Alain Cugno .......................................................................................49 L’immanence raisonnable des valeurs spirituelles Pour une « éthique de la terre » ? par Dominique de Courcelles...................................................................65 Débats ......................................................................................................89 Que peut nous apprendre l’expérience mystique ? Approche du problème par la philosophie de Bergson par Ghislain Waterlot .............................................................................101 La Raison, l’esprit et la psychanalyse par Marie Balmary .....................129 Qu’est-ce qu’une spiritualité naturelle ? par Élie During.......................................................................................147 Débats ....................................................................................................183 Biographies ............................................................................................199 Autres publications de, ou sous l’égide de la Fondation Ostad Elahi aux éditions L’Harmattan.......................................................................205
Présentation
par Patrice Maniglier Je voudrais tout d’abord remercier l’Académie des Sciences morales et politiques, et en particulier Monsieur Mesnard, de nous accueillir ici pour ce qui est la neuvième édition de la Journée de la solidarité humaine, consacrée cette année au thème du Spirituel et du Rationnel, avec ce sous-titre que je commenterai un peu: «Les alliances paradoxales».
Mon rôle ici, vous le devinez sans doute, est celui de modérateur. Les mots font bien les choses, car le programme me désigne comme un «animateur». Animer une journée sur la spiritualité, cela exige un minimum d’inspiration. J’espère bien la trouver, en particulier grâce à vous.
Notre rencontre s’inscrit dans la série des Journées de la solidarité humaine créée par la Fondation Ostad Elahi au lendemain du 11 septembre 2001. Ces Journées se tiennent régulièrement depuis lors, au week-end le plus proche de cette date. Il se trouve qu’aujourd’hui nous sommes bien le 11 septembre. Le but de ces journées était de répondre à un événement funeste par un projet consistant, non pas simplement à ne pas accepter le déchaînement de la violence et sa réponse par la violence, mais aussi, d’une certaine manière, à interpréter l’événement comme un conflit entre d’un côté l’obscurité de la superstition, et de l’autre, les exigences des lumières; et à poser le problème –c’est le but de la Fondation Ostad Elahi– dans les termes d’une reconstruction, sous la forme de ce qu’on pourrait appeler une grande conversation éthique, sans aucune limitation de
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.