Une autre Genèse

De
Publié par

Dona Van Wetter propose une réécriture cocasse du récit fondateur de la Création. Avec humour, elle invente une figure divine bienveillante, décontractée, qui crée le monde selon son bon vouloir. Ponctuée de dialogues incongrus entre Dieu et son médecin, l'histoire se déroule sur sept jours. Avant toute chose, Dieu va s'entourer d'une femme splendide, qu'il nomme « Déesse », puis de deux « anges » sortis d'un œuf qui se prénommeront respectivement « Fils » et « Fille ». Après avoir rempli les terres et les mers d'animaux, il se décide à peupler le ciel d'étoiles. Au soir du sixième jour, la joyeuse troupe se régale d'un festin de fruits variés. Dieu parachève son œuvre en créant la lumière, qui « permet de voir l'essence des choses ».


Publié le : mercredi 23 mars 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782334034043
Nombre de pages : 42
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Couverture
Copyright
Cet ouvrage a été composér Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com
Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
ISBN numérique : 978-2-334-03402-9
© Edilivre, 2016
Remerciements
Je veux exprimer ici ma très profonde gratitude à Lucienne, qui a suivi pas à pas l'écriture de mon manuscrit. Son écoute émerveillée et son humour bienveillant m'ont portée jusqu'à la dernière ligne.
Dédicaces
À tout ce quiest.
La Création
Lepremier jour
Le médecin de Dieu– Bonne nouvelle : Dieu va très bien. Il ne manque de rien et vit en paix. Avec lui-même et Tout-ce-qui-est. Il passe le plus clair de son temps à se reposer, face à un horizon infini. L’harmonie règne, que demander de plus ? Ses visites régulières chez son médecin le maintiennent en parfaite santé et Il est surtout très heureux d’avoir quelqu’un à qui parler. Cette fois-ci, leur conversation prend une nouvelle tournure. « Ça n’a pas l’air d’aller très fort aujourd’hui,s’inquiète le médecin en fronçant les sourcils. – Je dors moins bien qu’avant, se plaint Dieu, la mine défaite. – C’est normal,le rassure son médecin. Moi non plus je ne dors pas très bien ces derniers temps. – À vrai dire,poursuit Dieu, mes rêves sont différents. – Vos rêves, dites-Vous ? s’étonne le médecin. – Avant ils ressemblaient à ce que Je voyais autour de moi, explique Dieu. Mais depuis peu, Je rêve de choses étranges. J’ai l’impression que Je ne suis pas seul. – Intéressant,note le médecin. – Comment ça, “intéressant” ? reprend Dieu. – Voici ce que Vous allez faire, prescrit le médecin, la prochaine fois que Vous ferez ces rêves “étranges”, comme vous dites, essayez d’en faire quelque chose. Vous avez le pouvoir, et le devoir, je vous le rappelle, de créer ! … (Dieu jette un regard désespéré autour de lui.) – Vous fumez ? demande le médecin pour changer de sujet. – Plaît-il ? fait Dieu, ébahi. – N’y aurait-il pas de la fumée dans vos rêves ? précise le médecin. – Ni fumée ni feu,répond Dieu. Mais des ombres et des voix qui vont et viennent. – C’est un bon début, encourage le médecin. On se revoit quand il y aura du nouveau. À bientôt, cher ami. » De retour chez lui, Dieu va s’allonger. Il se sent fatigué et très seul. Solitude qui, au lieu de s’estomper avec le temps, se transforme tantôt en blues,tantôt en anxiété. Même contempler l’horizon le rend nerveux. Et Il ne rêve plus. Pire, Il n’a plus envie de rien. Épuisé moralement, Il décide de retourner voir son médecin. En chemin, Il ressasse ce qu’Il va bien pouvoir lui dire : « Désolé de vous déranger… »Mais non, voyons, il est là pour ça, Je ne dois pas m’excuser.« Je crois que Je déprime… »Cela non plus, c’est à lui de me dire ce qui cloche. Je lui décrirai les symptômes, comme d’habitude, sans l’influencer. Chacun son métier ! Dieu poursuit son chemin tranquillement, sans penser à rien. Le vent frais lui fait le plus grand bien. Il se sent déjà mieux. Un petit air lui vient en tête, Il se met à le fredonner : « Je serai là pour toi Et toi pour moi La la la la la… » Dieu trouve sa voix bizarre, comme si elle avait mué. Il se racle la gorge et poursuit : « Je t’aimerai au-delà De l’éternité… » Les sons qui sortent de sa bouche ressemblent à...
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.