Une spiritualité laïque au quotidien

De
Publié par

Dans le contexte actuel où des camps s’opposent au sujet des enjeux d’une base sociétaire commune, Jacques GRAND’MAISON invite à la découverte d’un lieu de rencontre qui nous concerne tous : les profondeurs morales et spirituelles de la conscience humaine. Dans cet ouvrage, il fait le pari d’intégrer cette donnée fondamentale dans la vie et les pratiques d’aujourd’hui tout autant que dans la trame du tournant historique que nous vivons.
Jacques GRAND’MAISON fait ici état de nombreuses rencontres où des gens de diverses postures laïques ou religieuses avaient en commun un étonnant humanisme spirituel. Le titre de cet ouvrage, Une spiritualité laïque au quotidien, vient de plusieurs d’entre eux à qui l’auteur donne la parole.
Certes, cela ne remplace pas la laïcité juridique, politique et démocratique dont il a parlé dans son dernier livre Société laïque et christianisme (Novalis 2010). Mais il suggère une référence positive où l’on peut, personnellement et collectivement, respirer et vivre plus sereinement d’un souffle intérieur inspirant et dynamisant.
Présenté comme un « livre de chevet », cet ouvrage explore neuf voies d’accès au spirituel dans la vie de tous les jours : autant d’avenues qui permettent au lecteur de se dire et de vivre son propre souffle d’âme, de conviction et d’expérience.
Publié le : mardi 19 novembre 2013
Lecture(s) : 16
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896466535
Nombre de pages : 308
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
JACQUES GRAND’MAISON
Une spiritualité laïque au quotidien
Neuf voies d’accès au spirituel
Extrait de la publication
Une spiritualité laïque au quotidien
Neuf voies d’accès au spirituel
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Grand'Maison, Jacques, 1931- Une spiritualité laïque au quotidien  ISBN 978-2-89646-606-1  1. Laïcité. 2. Spiritualité. I. Titre.
BL2747.8.G72 2013
211'.6
C2013-942191-2
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2013 Bibliothèque et Archives Canada, 2013
Révision : Paul-André Giguère Mise en pages et couverture : Mardigrafe inc. Photo de la couverture : © shutterstock.com
© Les Éditions Novalis inc. 2013
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour des activités de développement de notre entreprise.
Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
4475, rue Frontenac, Montréal (Québec) H2H 2S2 C.P. 990, succursale Delorimier, Montréal (Québec) H2H 2T1 Téléphone : 514 278-3025 ou 1 800 668-2547 sac@novalis.ca • novalis.ca
Imprimé au Canada
Diffusion pour la France et l’Europe francophone : Les Éditions du Cerf 24, rue des Tanneries 75013 Paris editionsducerf.fr
9782896466535
Extrait de la publication
JACQUES GRAND’MAISON
Une spiritualité laïque au quotidien
Neuf voies d’accès au spirituel Postface de Lucia Ferretti
Extrait de la publication
AVANT-PROPOS
J’ai conçu ce livre comme un livre de chevet. À la différence de plusieurs essais qu’on trouve en librairie, il ne développe pas une idée ou une thèse, avec une introduction, une problématique, un développement soutenu par des arguments et une conclusion. Il n’est pas linéaire. Je veux d’abord expliciter les raisons de cette option qui comporte deux paris.
1. Aujourd’hui, la pensée, la lecture, le cinéma et la télévision, tout comme le quotidien de chacun, ne sont plus linéaires. On n’en est plus à la transmission d’une unique tradition conçue comme la reproduction des mêmes us et coutumes, des mêmes repères et comportements de base, des mêmes façons de penser et d’agir. Il y a plus de liberté, d’autodétermination et de possibilité de questionnement critique. Voilà qui ouvre le désir et la volonté de chercher et de tracer ses propres chemins de vie, de sens et de spiritualité. Dans cette foulée, chacun peut développer sa capacité de penser et repenser sa vie, et de lui donner un sens. Pour ce
AVANT-PROPOS
5| |
Extrait de la publication
faire, plusieurs ont le goût de creuser leurs profondeurs inté‑ rieures en faisant le pari d’y trouver, comme au fond d’un puits, d’incessantes nouvelles sources. Boire à son propre puits, quoi !
Un livre de chevet met à la disposition du lecteur une diversité de matériaux et est rédigé dans des styles différents. J’aimerais qu’on accueille celui‑ci comme le compagnon de l’aventure spiri‑ tuelle de chacun. Il propose neuf voies d’accès au spirituel pour vivre pleinement sa propre spiritualité : à chacun d’entrer dans le livre par où il se sent attiré.
2. Mon deuxième pari est d’ordre pédagogique. Le vieil éducateur que je suis a noté au cours de son long périple une certaine évolu‑ tion des façons de lire. Me vient à l’esprit une métaphore de l’écri‑ vain André Gide. Je le cite de mémoire : « Pendant un certain temps les abeilles butinent, puis après elles se font thésauriseuses. » C’est ainsi que beaucoup abordent un livre de rélexion. Cela n’est en rien signe d’un esprit éclaté. Toujours en relation avec le livre de chevet, le lecteur peut choisir des pages qui correspondent à ses besoins, ses désirs, ses goûts ou aux questions existentielles qui surgissent de sa vie quotidienne, de tel ou tel souvenir, d’un projet à mûrir ou d’un problème à mieux comprendre. Cette démarche de lecture n’a pas grand‑chose d’instrumental ou de fonctionnel. Elle est gratuité, accueil, plaisir et, bien sûr, inspiration. Le livre de chevet donne à penser, mais il laisse aussi le lecteur lui échapper dans un merveilleux et silencieux entrelacs de bouts de lecture. Contrairement au lot d’images de la télé du soir qui s’imposent au point de saturer l’espace intérieur qui permet‑ trait de faire respirer sa propre vie, sa pensée, son intériorité, ses précieux silences et leurs fonds spirituels, le livre de chevet que
6| |
AVANT-PROPOS
je propose invite à l’écoute et au dialogue entre le lecteur et les nombreuses personnes dont les diverses expériences spirituelles jalonnent le chemin de cet écrit.
J’ai beaucoup pensé, en l’écrivant, aux gens de ma génération du grand âge, chrétiens pour la plupart, que j’ai souvent entendus dire : « On a manqué notre coup dans la transmission de notre héritage religieux et de notre foi chrétienne. Nos enfants et nos petits enfants n’ont pas l’esprit religieux. » Dans ce livre, je montre comment s’ils ne sont peut‑être pas chrétiens ou religieux, les esprits laïcs, séculiers, des générations qui nous suivent ont leur « propre spirituel » et que ce spirituel est authentique. Cet état de fait concerne d’ailleurs plusieurs personnes de ma génération qui ont, elles aussi, opéré des ruptures avec l’héritage de la chré‑ tienté d’hier. Et puis, il y a le nombre croissant de gens de chez nous qui se disent agnostiques ou athées. Eux aussi peuvent être porteurs d’une véritable spiritualité.
Je m’adresse ici d’abord et avant tout à des chrétiens. J’aimerais leur faire mieux apprécier le fait que oui, ces derniers temps, la référence au spirituel est devenue un lieu de sens pour un nombre croissant de contemporains de toute appartenance. Un lieu pour redonner de l’âme, de la foi et de l’espérance à leurs nouvelles responsabilités historiques. Un lieu aussi de conver‑ gence des tâches les plus matérielles et des tâches les plus spiri‑ tuelles. Enin, un lieu d’une intériorité inspirante pour mieux vivre et agir.
AVANT-PROPOS
7| |
Extrait de la publication
J’ai pensé qu’il serait utile de me faire l’écho de cette riche diver‑ sité spirituelle et d’en révéler les multiples visages et surtout les expériences inestimables.
Dans mon dernier livreSociété laïque et christianisme, j’ai tenté de montrer qu’il y a, entre la laïcité et le christianisme, une parenté historique, culturelle et spirituelle, tout en soulignant leurs discordances. Je poursuis dans ce nouvel ouvrage l’explo‑ ration d’une base humaniste et spirituelle commune en mettant davantage l’accent sur la dimension personnelle.
Tout essai est marqué subjectivement d’une parole singulière. Personnellement, je suis à l’aise aussi bien avec la spiritualité sans Dieu de mes compagnons de route qu’avec la mienne. C’est cette rencontre, ce dialogue espéré, cet enrichissement mutuel que je veux explorer.
Depuis deux siècles, au‑delà des procès légitimes que des esprits laïcs ont pu engager contre l’Église, il y a eu plus ou moins souter‑ rainement des inluences mutuelles entre l’esprit laïc et l’esprit religieux. Je pense que nous, chrétiens, avons beaucoup reçu de la sécularisation comme facteur de libération des carcans dogmatiques et moralistes de la chrétienté cléricale. Dans mon itinéraire personnel, mes collègues ou amis agnostiques ou athées m’ont amené à démystiier mes fausses conceptions de Dieu et mes évidences intellectuelles sur les preuves de son existence. Ma foi convaincue tient maintenant à une plausibilité. Cette posture me permet de reconnaître une même plausibilité aux profondeurs spirituelles de mes compagnons dont j’ai parlé plus haut.
8| |
AVANT-PROPOS
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.