Reproduction limitée

De
Publié par

Ecrit pour se demander si un jour nous ne découvrirons pas le vrai visage de ce qui nous attend. La science ne peut plus être contrôlée et ses applications vont donner des ailes à tous ceux que la dignité et l'honneur de l'homme (et de la femme)font bien rigoler.

Publié le : mercredi 15 juin 2011
Lecture(s) : 44
EAN13 : 9782748118605
Nombre de pages : 99
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Reproduction limitéeGrégoireMindelle
Reproduction limitée
ESSAI DE VULGARISATION© manuscrit. com, 2001
ISBN: 2-7481-1861-8 (pour le fichier numérique)
ISBN: 2-1860-X (pour le livre imprimé)Avertissement de l’éditeur
Découvert par notre réseau de Grands Lecteurs (libraires, revues, critiques
littéraires et de chercheurs), ce manuscrit est imprimé tel un livre.
D’éventuelles fautes demeurent possibles ; manuscrit. com, respectueuse
de la mise en forme adoptée par chacun de ses auteurs, conserve, à ce stade
du traitement de l’ouvrage, le texte en l’état.
Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte.
manuscrit. com
5bis, rue de l’Asile Popincourt
75011 Paris
Téléphone:0148075000
Télécopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.comCHAPITREPREMIER
Le congrès international de génétique appliquée
à l’espèce humaine avait lieu cette année en Répu-
blique Indépendante de Guadeloupe.
A travers l’immense baie vitrée du salon de ré-
ception, on pouvait apercevoir la lame irisée d’une
pollution maritime. L’île était souvent touchée par
les dégazages depuis que l’installation du port en
eauxprofondesdePortLouispermettaitd’accueillir
maintenant les gigantesques tankers.
Le complexe hôtelier de six mille chambres, ré-
cemment racheté par la multinationale Vivrendeux-
Mujitsu, avait été récemment déplacé sur le haut de
la plage de Désiré. L’effet de serre s’était fait sen-
tir beaucoup plus cette année et la mer était montée
de plus de quatre vingt centimètres. Le début de la
fonte de la glace du continent antarctique commen-
çait à porter le niveau des eaux au dessus des serres
de bananiers. Les maraîchers du coin savaient donc
précisément ce que signifiait l’effet de serres.
Lors de la mission Sheba, réalisée dans le siècle
précédent,personnen’avaitvraimentprisausérieux
les hypothèses catastrophiques de Welch et Car-
mack. Maintenant que l’Arctique avait entièrement
été détruit sans pour cela augmenter le niveau des
eaux, la glace de l’immense continent antarctique
commençait à fondre et rendait maintenant véri-
fiables les prévisions des serrologues.
7Reproduction limitée
Lecongrèsdegénétiquesetenaitenmêmetemps
que celui de l’association de psychanalyse interna-
tionale qui réunissait enfin la société internationale
etl’associationdespsychanalystes. Lesujetétaites-
sentiel cette année, portant sur les troubles obses-
sionnels compulsifs des transsexuels repentis hor-
mono-dépendants.
Toutes les découvertes qui n’avaient pas encore
étéfaitesseraientcesoirdudomainepublic. Comme
pour tous les savants du monde l’effet de surprise
restait essentiel.
Lacommunicationdetravauxrécentssefaisaient
toujours dans un hôtel de luxe. Tout était financé,
cette année, par des laboratoires de recherche et de
commercialisation à capitaux chinois.
Dans une chambre du trentième sous niveau, le
professeurWaulffregardaitsasecrétaireagraferson
soutiengorgesurunepoitrined’autantplusexcitante
que c’était lui qui l’avait créé.
Une modification des gènes codant pour la fabri-
cationdutissugraisseuxavaitpermisd’augmenterle
volumedesseinsdemademoiselleCuvier-Goncourt.
Ilyavaiteualorsdeuxproblèmes: lepremierestque
la répartition de la graisse avait augmenté partout.
Surlesseins,biensur,maisaussisurlesfessesetles
cuisses. Il avait fallu pratiquer une lipo-aspiration
lasérisée pour éliminer les formes disgracieuses qui
n’étaient pas recherchées. Le second problème était
lamodificationdutauxdecholestérolquimettaiten
jeu la santédemademoiselle Cuvier-Goncourt.
D’autantquesonassurancesurlavieluiavaitété
suppriméeparl’agencecentraledesassurances. De-
puis que l’autorisation de visualiser les fichiers des
manipulations génétiques en cours avait reçu l’aval
de la commission informatique et liberté des socié-
tés, l’agence avait éclairci sa base de données en ce
qui concerne les populations à risque. Les hommes
8Grégoire Mindelle
del’Etatavaientétécopieusementrécompenséspour
adapter les décrets d’application.
On lui avait laissé sa complémentaire partielle
franchisée et un porte-clef.
Mademoiselle Cuvier-Goncourt regrettait le
temps des baiseries ministérielles, moins dange-
reuses pour la santé.
Lavergegénétiquementmodifiéerestaitpendante
malgréleseffortsdemademoiselleCuvier-Joncourt;
Jacob Waulff pensait à sa femme. Il ne l’avait pas
revu depuis l’attentat contre le réacteur numéro un
de la centrale de Saint Laurent des Eaux.
Ladouleurdesmétastasesosseusesneluipermet-
taient plus de se déplacer.
Le professeur Waulff était un grand brun− très
brun même- portant sa quarantaine comme un défi
au vieillissement cellulaire qu’il étudiait depuis dix
ans. Sportifetsansscrupules,ilétaitdelatrempedes
grands hommes de son temps, pouvant passer sans
difficultés de la biologie à la politique. Grand ama-
teur de couscous, il était diplômé de biologie molé-
culaireetdemédecined’implantationintracellulaire.
Il enseignait la génétique manipulatoire à visée thé-
rapeutique à l’université de Santa-Fé.
On ne lui connaissait aucun ami, aucune famille.
Et il était discret sur sa jeunesse « autant qu’un mi-
nistresurlesfondssecrets»,commeditleproverbe.
Ce congrès était très important pour lui. Il visait
une carrière politique au PFR. Le vice-président lui
avaitproposélepostededéputédelafédérationin-
ter-Européenne.
Le professeur Waulff avait toujours cru qu’il
s’agissait d’élections démocratiques, ce qui avait
beaucoup fait rire le secrétaire de la commission
pour l’attribution des postes. Cela avait un peu
bousculé ses habitudes au début, mais maintenant il
avaitprisleplidémocratique. Magouilleetbidouille
9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.