Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Agroécologie et gestion durable des sols en Afrique soudano-sahélienne

De
224 pages
La baisse de la fertilité des sols, le surpâturage, les feux de végétation et la déforestation font partie de la liste des fléaux qui affligent la terre agropastorale en Afrique soudano-sahélienne. Pour inverser cette tendance de dégradation, des techniques en agroécologie sont préconisés, en l'occurrence les aménagements antiérosifs, les systèmes agroforestiers et de culture sur couverture végétale, l'objectif ultime étant une meilleure gestion des sols pour une productivité agricole satisfaisante, durable et respectueuse de l'environnement.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

, l
spécialiste
a
PierreH T INIMBIO AÏDA
Agroécologie et gestion durable
des sols en Afrique soudanosahélienne
Préface de Noé Woïn
Agroécologie et gestion durable des sols en Afrique soudano-sahélienne
Pierre HINIMBIOTAÏDA
Agroécologie et gestion durable des sols en Afrique soudano-sahéliennePréface de Noé Woïn
Du même auteur aux éditions L’Harmattan Sur le chemin de l’espoir, roman, préface d’Amadou Vamoulké, mars 2013 Une facilité illusoire, nouvelles, septembre 2014 © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08774-0 EAN : 9782343087740
À la famille Taïda, Aux collègues agronomes, forestiers et autres acteurs du développementet de la protection de l’environnement, Pourla promotion d’une agriculture productive,raisonnée et durable.
Préface
La dégradation des ressources naturelles notamment celle des sols au niveau mondial a pris une ampleur alarmante et fait abandonner 5 à 10 millions d’hectares desurface arable par an. Elle se traduit entre autres par la baisse de la productivité agricole, qui affecte le quart de l’ensemble des surfaces agricoles mondiales. Dans les pays développés, cette baisse est compensée par l’utilisation accrue d’intrants dont l’effet sur l’environnement est notable, en matière de pollution et de fragilité de la production agricole. Dans les pays en développement, notamment ceux de l’Afrique soudanosahélienne, la dégradation est plus remarquable en l’absence des mesures de gestion durable des sols. Elle entraîne, s’il en était encore besoin, la perte de fertilité des sols et de biodiversité ainsi que la baisse des rendements des cultures, couronnées malheureusement par l’insécurité alimentaire et la pauvreté de la populationrurale, majoritairement agricole. De ce constat redoutable et dans un contexte où il faut, non seulement assurer la nutrition de la population en perpétuelle croissance mais aussi générer des devises à travers les produits agricoles, de nombreux gouvernements en Afrique, axent prioritairement leur politique de développement économique sur le secteur agricole, avec le souci majeur d’accroître la productivité. Les chercheurs, les agronomes et les autres acteurs du développement agricole sont à ce titre mis à contribution pour implémenter cette noble vision. Ainsi, l’AgronomePierre Hinimbio Taïda, fort de son expérience dans la recherche et la production agricoles, inscrit son ouvrage « Agroécologie et gestion durable des sols en Afrique soudanosahélienne » parmi les plus pertinents de la recherchedéveloppement, orientée vers la gestion raisonnée et durable des sols. L’analyse ici commise, qui traite l’important sujet de la réhabilitation des agroécosystèmes dégradés et de la conservation des sols, vient donc à point nommé. Le concept d’agroécologie qu’il développe habilement, trouve toute son importance dans la mesure où il permet d’améliorer la productivité agricole tout en préservant l’environnement et les ressources naturelles pour les générations futures. En plus des aménagements agricoles, ce concept intègre également les innovations agronomiques à l’échelle de la parcelle, à l’exemple des systèmes de culture sous couverture végétale, qui à travers l’humification et la minéralisation de la matière organique, améliorent la
7
stabilité structurale et la teneur en éléments minéraux des sols. La redynamisation de l’agroforesterie et la vulgarisation de la fumure organique qui s’inscrivent dans la même logique de réhabilitation écologique sont également à promouvoir. Lorsqu’elles sont bien assimilées, ces innovations peuvent permettre aux entrepreneurs agropastoraux, qui en sont les bénéficiaires directs, de revisiter leur conception des systèmes de production classique, en vue de favoriser une agriculture durable et limiter les conflits liés aux usages concurrentiels de l’espace. Ce qui milite par ailleurs à la facilitation de l’intégration agricultureélevage. Cet ouvrage recommandable, est une contribution significative au développement du secteur agricole africain en général et soudanosahélien en particulier. Il vise audelà de sa valeur scientifique certaine, un accompagnement adéquat des pratiques agricoles pour créer un environnement favorable au développement des innovations, aux alternatives techniques et à la transformation des systèmes agricoles existants. Dans un style simple et une approche scientifique méthodique alliée aux réalités socioéconomiquesde l’environnement, l’auteurentend faciliter la compréhension des enjeux de la thématique de gestion durable des solset l’appropriation ou l’adoptabilité des innovations agronomiques et techniques pourune agriculture de conservation de l’écosystème cultivé, pour une agriculture prospère. Dr Noé Woïn Directeur de recherche Directeur Général de l’Institutde recherche agricole pour le développement (IRAD)Cameroun
8
Avantpropos
Les ressources naturelles dont le climat, l’eau, la végétation, le sol, subissent la dégradation, qui peut être naturelle mais davantage anthropique. Une perte importante en terres est observée sur des sols soumis à l’action anthropiqueplus quel’effet de l’érosion géologique. L’érosionet la dégradation des sols sont particulièrement fortes dans les zones à écologie fragile,à l’exemple de la zone soudanosahélienne d’Afrique; leurdes sols . Ce qui se traduit par la baisse de la fertilité structure se retrouve fragilisée et leur teneur en éléments nutritifs des plantes devientfaible, d’où la baisse des rendements dans la plupart des agroécosystèmes. La production agricole obtenue de ces sols dégradés ne permet plus d’assurer l’autosuffisance alimentaire, ni de procurer des revenus honorables aux exploitants agricoles. Il apparaît à ce titreimportant et urgent d’inverser la tendance de dégradation de ces ressources naturelles etd’accroître le potentiel de production des sols. Pour y parvenir et assurer la durabilité des agroécosystèmes,l’agroécologie estenvisagée comme un concept à contribution forte pour améliorer les possibilités offertes par le milieu. Elle est en effet,l’ensemble de disciplines etpratiques en faveur d’une agriculture durable, qui permet aux agriculteurs de mieux produire tout en respectant l’environnement et en protégeant les ressources naturelles. Du fait de la mauvaise gestion des ressources naturelles, le changement climatique se fait de plus en plus ressentir. On observe ainsi des périodes sèches plus longues, une diminution de la quantité des pluies, l’accroissement des inondations et de la désertification, l’imprévisibilité de la météorologie et du changement dans les saisons, avec comme corollaire la baisse du potentiel de production. Le changement climatique est ainsi attribué aux gaz à effet de serre (vapeur d’eau, oxyde nitreux, ozone, dioxyde de carbone, méthane, chlore,…), responsables de la destruction de la couche d’ozone, sans laquelle l’homme estde plus en plus exposé aux maladies à l’exemple ducancer de la peau. Lapréservation de l’environnement etla lutte contre l’insécuritéalimentaire et la pauvreté deviennent donc préoccupantes ; elles sont tributaires, entre autres,d’une exploitation rationnelle, raisonnée et durable de ces ressources naturelles notamment les sols. Ce qui, bien entendu, doit susciterdavantage l’attention et l’adhésiondes pouvoirs
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin