//img.uscri.be/pth/9e4ca1bc95ceab45bb9f7ff526d7a2b4f4e4d54c
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Gestion des forêts d'Afrique Centrale

De
115 pages
L'auteur met à profit son expérience professionnelle pour faire la revue critique des différents projets forestiers nationaux et internationaux en vigueur en Afrique centrale (Gabon, les deux Congo, Cameroun, Tchad, Centrafrique, Rwanda...). Il plaide pour une cogestion réelle entre Etats et populations directement concernées en matière de préservation de l'écosystème.
Voir plus Voir moins

Gestion des Forêts d'Afrique

Centrale

DU MEME AUTEUR

.
.

.

. .

Domination et résistance de l'Afrique centrale. Changements et Enjeux, L'Harmattan, Collection Points de vue, Paris, 2003. Les scorpions duC ongo, L'Harmattan, Collection Encres noires, Paris, 2001. Conservation forestière en Afrique centrale et politique internationale, L'Harmattan, Collection Points de vue, Paris, 2001. Et si les sociétés forestières ne participaient pas au développement durable? VICN, Programme Afrique centrale, Brazzaville, 1996. Qui se soucie des acquis du passé? Le cas du PAFT-Congo, VICN, Programme Afrique Centrale, Brazzaville, 1994.

ASSITOU NDINGA

GESTION DES FORETS D'AFRIQUE CENTRALE Avec ou Sans les concernés?

"-

L'HARMATTAN 5-7 rue de l'Ecole-Polytechnique F - 75005- Paris

L.AUTEUR ASSITOU NDINGA est né à Brazzaville (Congo). Il a œuvré au sein de l'Université Marien-Ngouabi (1983-1991) et travaillé au ministère congolais de l'Economie forestière (1988-1991) ainsi que dans l'VICN, Union mondiale pour la Nature (1995-2000). Il est actuellement Regional Manager pour l'Afrique de l'Ouest de l'organisation non gouvernementale OXFAM International. Il a publié divers ouvrages spécialisés.

Couverture 1 : Localisation des forêts d'Afrique Centrale (Source: ECOFAC - Programme Régional de l'Union Européenne)

Copyright L'Hannattan 2005 www.librairieharmattan.com harmattan] @ wanadoo. Ir ISBN: 2-7475- 9355-X EAN : 978 2747 593 557

REMERCIEMENTS

L'auteur remercie vivement le professeur Pierre de Maret, recteur de l'Université Libre de Bruxelles, le professeur Véronique Joins Daou, de l'Université Libre de Bruxelles, et le Dr Patrice Bigombo, du Centre de Recherches et d'Action pour le Développement (Cameroun), sans lesquels cet ouvrage n'aurait pas vu le jour. Il exprime aussi sa gratitude à toutes celles et à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce travail par leur intérêt, leurs documents et/ou leurs suggestions: Jean-Claude Nguinguiri, de l'Organisation Internationale des Bois Tropicaux; Marcel Taty, de la République du Congo; Marcus Colchester et John Nelson, tous deux de Forest Peoples Programme (Grande Bretagne). Cependant l'auteur assume seul la responsabilité du produit final, c'est-à-dire du présent ouvrage.

A Josiane, l 'humble amie des jours mauvais

«En tant que Brésilien, je m'élèverais... contre l'internationalisation de l'Amazonie. Quelle que soit l'insuffisance de l'attention de nos gouvernements pour ce patrimoine, il est nôtre. En tant qu 'humaniste, conscient du risque de dégradation du milieu ambiant d ont souffre l'Amazonie, j e peux i maginer que l'Amazonie soit internationalisée, comme du reste tout ce qui a de l'importance pour toute l'humanité. Si, au nom d'une éthique humaniste, nous devions internationaliser l'Amazonie, alors nous devrions internationaliser aussi les réserves de pétrole du monde entier. Le pétrole est aussi important pour le bien-être de l'humanité que l'Amazonie l'est pour notre avenir. Et malgré cela, les maîtres des réserves de pétrole se sentent le droit d'augmenter ou de diminuer l'extraction de pétrole, comme d'augmenter ou non son prix. De la même manière, on devrait internationaliser le capital financier des pays riches. Si l'Amazonie est une réserve pour tous les hommes, elle ne peut être brûlée par la volonté de son propriétaire, ou d'un pays. Brûler l'Amazonie, c'est aussi grave que le chômage provoqué par les décisions arbitraires des spéculateurs de l'économie globale.

Il