LA PROTECTION DU MILIEU MARIN

Publié par

La protection juridique du milieu marin, dans sa mise en oeuvre au plan national, pose comme principe la prééminence de l'Etat côtier. Cette protection désormais nécessite qu'il soit fait une place aux collectivités territoriales, aux régions et aux départements. Au plan international, cette protection implique des règles et mesures de protection des ressources biologiques. Egalement, une bonne exploitation et une bonne gestion des richesses vivantes, reposant sur l'efficacité du dispositif de lutte contre la pollution marine.
Publié le : mercredi 1 novembre 2000
Lecture(s) : 231
EAN13 : 9782296309517
Nombre de pages : 96
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

LA PROTECTION

DU MILIEU MARIN

Aspects juridiques

Ouvrage obligeamment diffusé grâce au concours financier de la DIREN (Direction Régionale de l'Environnement), dont nous remercions vivement le directeur régional pour la Corse, M. Gerald Bartholomew.

Association CAMPU MARE 1ère Rencontre de droit de la Mer

LA PROTECTION

DU MILIEU

MARIN

Aspects juridiques

Éditions L'Harmattan
5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris

L'association Loi 1901 Campu Mare (signifiant la volonté d'exploration des champs marins et l'implantation d'un Campus de la Mer) a été créée en 1990 à Santa Maria Poghju (Corse). Elle a tenu une première rencontre de Droit de la Mer du 30 septembre au 1er octobre 1994, à Prunete-Cervioni (Corse), dont le thème était:
.

"Quelques aspects juridiques de la protection du milieu marin. " Les communications qui suivent ont constitué la participation de spécialistes à ce Colloque. CAMPU MARE BP42 20221 CERVIONI

@ L'HARMATTAN,

1995 ISBN: 2-7384-3684-6

Remerciements
A Monsieur Jean Baggioni, Président du Conseil Exécutif de Corse, pour l'intérêt porté aux travaux de Campu Mare. A Monsieur Paul Patriarche, Président de l'Agence de Développement Économique de la Corse (ADEC), pour l'aide à l'organisation des manifestations de l'Association. A Messieurs le Professeur Laurent Lucchini, le Contrôleur général Michel VoeIckel et le Bâtonnier honoraire Roger Le Brun, pour leurs interventions aussi cordialement attendues qu'appréciées lors de la première Rencontre de Droit de la Mer. A Mesdames Marie-Madeleine Spella et Danièle Vadi, Messieurs le Député Jean-Claude Bonaccorsi et AngeLaurent Bindi, pour leur action en vue de la diffusion et de l'enseignement du Droit de la Mer en Corse.

PROPOS INTRODUCTIF par Marie-Madeleine Présidente de l'Association SPELLA, CAMPU MARE

Mesdames, Messieurs, je voudrais vous remercier d'avoir répondu si nombreux à l'invitation de l'Association CAMPU MARE qui a organisé cette "Première Rencontre de Droit de la Mer" avec l'aide efficace de Maître Laurent BINDI, Avocat au Barreau de BASTIA et actif Président de l'Association de Droit Rural (région de Corse). Puisque c'est "la terre qui confère à l'état riverain un droit sur les eaux qui baignent ses côtes", les mille kilomètres du littoral corse nous placent inévitablement au centre de négociations à venir en matière de "plateau continental" ou de "conservation des richesses biologiques au large de notre mer territoriale", Que nous réserve la possible confrontation entre droits nationaux mitoyens? Que devonsnous attendre de la mise en place d'un nouveau droit européen? Assisterons-nous à la naissance
7

d'un droit régional? Il importe à tous de répondre à ces questions déterminantes. C'est pourquoi nous tenons à remercier nos éminents conférenciers d'avoir répondu à notre invitation:

- Monsieur le Professeur Laurent LUCCHINI, de l'Université de PARIS I (PANTHEONSORBONNE), - Monsieur le Contrôleur Général de la Marine Michel VOELCKEL, - Monsieur le Bâtonnier Honoraire Roger LE BRUN (MORLAIX).
Le thème de cette première rencontre porte sur "Quelques aspects juridiques de la protection du milieu marin". Je ne suis pas juriste, mais je m'intéresse de près aux problèmes de sauvegarde de ce milieu, authentique capital naturel, économique et touristique de notre île.
Cette première réunion s'inscrit bien dans les objectifs initiaux de CAMPU MARE. Créée en septembre 1990 à SANTA MARIA POGHJU, notre Association Loi 1901 associe intimement scientifiques et bénévoles. Notre but est de dynamiser les moyens humains disponibles sur place et les équipements existants, sans recourir à des investissements coûteux au départ. Chercheurs, étudiants et socio-professionnels travaillant en étroit partenariat, nous poursuivons donc la mise en place d'un suivi scientifique du milieu marin et aquatique corse. Profitant d'une collaboration extérieure qui nous est d'ores et déjà acquise, notre 8

ambition actuelle est d'élargir le champ de nos compétences. D'où l'intérêt de cette invitation lancée aux juristes.
Notre objectif ultime est de contribuer de toute notre énergie à la fondation, en CORSE, d'un authentique "CENTRE INTERNATIONAL DE LA MER ET DES EAUX", structure de recherche pluridisciplinaire appliquée à une meilleure connaissance et à une meilleure gestion du patrimoine mer-eaux, sur lequel repose notre réputation de KALLISTE. C'est dans cette perspective de préservation q1J.e nous souhaitons aujourd'hui la constitution d'une association de Droit et d'Economie de la mer et que nous proposons la création d'un "Observatoire de la Méditerranée". Qu'il nous soit d'abord ceux sans l'aide desquels n'aurait pu avoir lieu: permis de remercier cette manifestation

- la REGION CORSE, en la personne du Président Jean BAGGIONI, du Conseiller exécutif Paul PATRIARCHE et du responsable de l'Action Culturelle Norbert P ANCRAZI,
-le CONSEIL GENERAL de la HAUTE-CORSE, en la personne du Président Paul NATALI et du premier Vice-président, Conseiller général du canton de Campoloro-Moriani, Maître Jean-Claude BONACCORSI,

9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.