Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Osons rester humain

De
220 pages

Dérèglement climatique, réduction accélérée de la biodiversité, rapports scientifiques annonçant les prémices d’une catastrophe globale, la nature parle. Son rythme et son temps, qui semblaient maîtrisés et capturés dans une dimension techno-économique par des humains tout-puissants, font brutalement irruption. Les limites sont franchies et les horloges sont toutes déréglées. Il est grand temps de prendre enfin en compte la fragilité de la nature... 


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Osons !

de editions-les-liens-qui-liberent

Après le capitalisme

de ecosociete

GENEVIÈVE AZAM
OSONSRESTER HUMAIN LES IMPASSES DE LA TOUTEPUISSANCE
L L L LES LIENS QUI LIBÈRENT
Osons rester humain
Le dérèglement conjoînt du monde et de la nature, le surgîssement d’événements extrêmes – changement clîmatîque, efondrement de la bîodîversîté, cumul explosîF des înégalîtés –, sont le sîgne patent d’une lîmîte de la toute-puîssance et d’une déFaîte de l’îdéalîsme prométhéen. L’humanîté semble ne plus aller de soî. Que Faîre Face à ces déIs îmmenses ? Cultîver la Fragîlîté înhérente à la condîtîon humaîne et aux écosystèmes ou bîen tenter absolument de la vaîncre ? Tel est l’objet de ce lîvre quî déconstruît le dualîsme îssu du monde occîdental responsable de l’înstrumentalîsatîon de la nature et des humaîns. Ce lîvre est également un crî d’alerte, car la toute-puîssance em-prunte aujourd’huî de nouvelles voîes. La Fragîlîté y devîent une erreur de la nature, un déFaut de ratîonalîté. ïl s’agît de la combler en la trans-Formant en opportunîté économîque, en augmentant les capacîtés humaînes et en Fabrîquant une planète « întellîgente » qu’îl suiraît de pîloter… Cette Ictîon, quî accomplîraît le précepte néolîbéral « îl n’y a pas d’alternatîve », dessîne un monde cyborg, Fusîonnant nature et socîété que d’aucuns – les courants post-Fémînîstes ou post-envîronne-mentalîstes aînsî que la « neuro-bîo-économîe » – saluent comme une promesse nouvelle d’émancîpatîon.
Osons rester humaIndémontre que d’autres chemîns sont ouverts et qu’aucune socîété authentîquement humaîne ne pourra se développer sans consentîr aux lîmîtes quî la Fondent.
Geneviève Azam
Genevîève Azam est économîste à l’unîversîté de Toulouse et membre du Conseîl scîentîIque d’Attac. Collaboratrîce à la revue du MAUSS et chronîqueuse àPolItIs, elle est notamment l’auteur deLe temps du monde inI, 2010, LLL.
DU MÊME AUTEUR
Genevieve Azam, « Une dette écologique ? »,Revue du MAUSS e semestriellesemestre 2013., 2 Geneviève Azam, « L’aube d’un nouvel humanisme », inSortir du capitalisme. Le scenario Gorz, sous la direction d’Alain Caillé et Christophe Fourel, Le Bord de l’Eau, Bordeaux, 2013. Geneviève Azam, Maxime Combes, Christophe Bonneuil, sous la direction de,La nature n’a pas de prix. Les méprises de l’économie verte, LLL, Paris, 2012. Geneviève Azam, participation à l’ouvrage de Philippe Squarzoni, Saison brune, Delcourt, 2012, Paris. Geneviève Azam,Le temps du monde fini, LLL, 2010, Paris.
Photographie de couverture : © Robert and Shana ParkeHarrison
ISBN :997799--1100--220099--00215832--58 © Les Liens qui Libèrent, 2015
Geneviève Azam
Osons rester humain Les impasses de la toutepuissance
Pour Nino
Mes remerciements à Christophe Bonneuil, Michel Didier, Jean-Marie Harribey, François Simon, Françoise Valon, pour leur relecture et leurs conseils.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin