Aide-mémoire de C++

De
Publié par

Un petit livre concis qui va à l'essentiel, pour réviser avant un examen ou rafraîchir des notions indispensables en C++. Cet ouvrage est illustré de nombreux exemples qui couvrent aussi bien la programmation d'applications que de systèmes d'exploitation.

Publié le : vendredi 28 mai 2004
Lecture(s) : 41
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782100528684
Nombre de pages : 224
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
1.1
Chapitre1
Langage C++, les bases
Opérateurs, mots-clés et fonctions
+, -, *, /, %, ++, --, ||, !, ?, //, /#, #/, &&, char,
const, cout, double, endl, enum, float, include, int,
long, main, return, short, signed, unsigned
STRUCTURE D’UN PROGRAMME SIMPLE
#include <iostream.h>
main() {  cout << "bonjour\n";  return 0; }
bonjour
Un premier programme.
© Dunod – La photocopie non autorisée est un délit.
2
1 •Langage C++, les bases
Description La première ligne de notre programme intègre une directive#include 1 qui permet d’appeler le fichier d’en-tête<iostream.h>fait partie qui des bibliothèques standards de C++ et dans lequel se trouve l’objetcout qui est utilisé un peu plus bas. Les symboles < et > sont là pour indiquer qu’ils encadrent un fichier de la bibliothèque. La seconde ligne contient l’en-tête de la fonctionmain(). Elle est obligatoire dans un programme C++. C’est le début du programme pour le compilateur. Les parenthèses qui suiventmainsont elles aussi obligatoires. La troisième ligne est constituée d’une accolade ouvrante :{. Elle marque le début de la fonctionmain dont la fin, en sixième ligne, est indiquée par une accolade fermante :}. La ligne suivante demande l’affichage du motbonjoursur l’écran du système. L’objetcout(console out) défini la sortie, en général l’écran du système. Les symboles<<constituent ce que l’on appelle un opérateur de sortie (on trouvera en annexe B la liste des opérateurs de C++). Comme tous les opérateurs, il agit sur l’objetcout en lui envoyant l’expression placée à sa droite, c’est-à-dire le motbonjour. On a pour habitude de dire que l’objetcoutest unfluxcar il écoule ce qui est situé à sa droite à destination de l’écran. Ce flux peut être composé de plusieurs expressions comme nous le verrons plus tard. Le motbonjourconstitué d’une chaîne de caractères (ou et chaîne littérale) et doit donc être encadré par des guillemets (ou apostrophes doubles -" "). Il est aussi suivi de la séquence\nindiquent que qui derrière le motbonjour, un passage à la ligne suivante doit être effectué (une liste des séquences de ce type est située en annexe C).
1. En fonction des différentes versions ou implémentations de C++, on peut utiliseriostream.h ouiostream. La norme ISO/IEC 14882-1998 recom-mande d’utiliser iostream, cependant beaucoup d’éditeurs de compilateurs C++ conservent l’extension ou bien même, mettent à disposition les deux bibliothèques. Dans cet ouvrage, j’ai utilisé dans la plupart des exemples, les fichiers d’en-tête ancienne norme, celle-ci étant souvent reconnue et encore très répandue.
1.2Les commentaires
3
Il faut remarquer que l’opérateur de sortie<<et le passage à la ligne \nsont des ensembles de deux caractères qui doivent être accolés sans espace. La constanteendlaurait pu remplacer la séquence\ntout en appor-tant le vidage du tampon de sortie si elle avait été envoyée àcout. cout << "bonjour" << endl; L’objetcout peut reconstituer unflux de sortie continu depuis un envoi morcelé. On pourrait écrire cette quatrième ligne comme ci-dessous, le résultat obtenu serait identique. cout << "bon" << "jour\n"; ou cout << "bon" << "jour" << endl; Un point-virgule termine cette ligne. Ce symbole est demandé par C++ lorsqu’une instruction se termine. Plusieurs instructions peuvent se trouver sur la même ligne séparées par des points virgules mais la plupart des développeurs ne le font pas, car cette mise en forme du programme source nuit à la lisibilité. Au contraire une instruction peut s’étendre sur plusieurs lignes dont la dernière se terminera par un point-virgule, cela permet d’aérer le code source et ainsi de le rendre plus compréhensible. La cinquième ligne qui contientreturn 0; est là pour terminer proprement le programme qui redonnera la main au système d’exploi-tation de la machine. Cette ligne n’est pas obligatoire mais de nombreux compilateurs envoient un message d’avertissement si elle n’existe pas.
1.2
LES COMMENTAIRES
Un programme est souvent susceptible de contenir des commentaires qui deviennent très vite indispensables pour le développeur lors de la mise au point du programme et qui facilitent la compression du code pour des tiers. © Dunod – La photocopie non autorisée est un délit.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.