Biochimie

De
Publié par

Cet ouvrage comprend 30 fiches de 4 à 8 pages couvrant l'ensemble des notions utiles à un étudiant des deux premières années d'études supérieures (L1/L2, PCEM1, PH1). Chaque fiche comprend un rappel de cours suivi d'une ou plusieurs applications dont la résolution détaillée est appuyée par des conseils méthodologiques.

Publié le : mercredi 24 septembre 2008
Lecture(s) : 93
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782100537921
Nombre de pages : 160
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
4
1 FICHE
I
G
Mole et masse molaire
randeurs en Biochimie
Toutes ces unités et leurs diverses conversions sont très utilisées en Biochimie. Nous le verrons, par exemple, en enzymologie pour exprimer les activités des enzymes.
Unités fondamentales et leur symbole
10 Longueur : mètre (m) et angström (Å) ; 1 m = 10 Å. Masse : gramme (g) et mole (mol). Temps : heure (h), minute (min) et seconde (s). On utilise en plus les puissances de 10 et les préfixes correspondants : 9 * 6 3 3 Giga (G) = 10 ; méga (M) = 10 ; kilo (k) = 10 ; milli (m) = 10 ; 6 9 12 micro (µ) = 10 ; nano (n) = 10 ; pico (p) = 10 ; 15 18 21 femto (f) = 10 ; atto (a) = 10 ; zepto (z) = 10 .
Définitions importantes
Lamasse molaireest la somme desmasses atomiquesdes atomes constituant la molécule, elle sexprime en grammes. On appellemole, oumoléculegramme, lensemble des molécules dont la masse (en g) est égale à lamasse molaire. Une mole contientNmolécules réelles (N, nombre dAvogadro, 1 atomegramme 23 = 6 10 atomes réels). Lamasse moléculaire(M) sexprime endaltons(Da), principalement dans le cas des macromolécules comme les protéines. 24 Ledalton(Da) est la masse dun atome dhydrogène (1,67 10 g). Ledaltonest également défini comme le douzième de la masse du carbone 12 et il est parfois symbolisé par D. Les chimistes utilisent la notion demasse moléculaire relative(Mr) qui correspond à la somme des masses atomiques relatives des atomes dune molécule (exprimée en u.m.a.).
* Ce M de méga ne doit pas être confondu avec le M de mol/L.
B i o c h i m i e e n 2 3 f i c h e s
I
I
Méthode :Une solution 1 molaire contient 1 mole/litre que lon doit 1 symboliser 1 M ou 1 mol/L ou 1 mol.Attention à ne pas confondreL . molarité (M) et normalité (N) ! La normalité concerne surtout les solu tions dacides. Une solution dH SO 1 M est 2 fois normale, donc 2 N, 2 4 en raison de la présence de 2 fonctions acides.
Variation de concentration et loi de BeerLambert
Lorsque la concentration dun composé en solution varie en fonction du temps, il est souvent possible de mesurer cette variation en spectrophotométrie (variation de coloration entre 700 et 340 nm, sil absorbe dans le visible, ou entre 340 et 200 nm sil absorbe dans lultraviolet). Ces variations de labsorption (Abs) de la lumiè re, parfois appelées variations de densité optique (DO), répondent à la Loi de BeerLambert : Abs=εM×C×l 11 εMest lecoefficient dextinction molaire(L.mol.cm ),Cest exprimé en mu L (M) etl=1 cm. 11 εg/Lest lecoefficient dextinction spécifique(L.g.cm ) si la solution est don 280 née en g/L. Pour une protéine, par exemple,εcorrespond à une solution à mg/mL 1 mg/mL dune protéine pure dont labsorbance est mesurée à 280 nm.
Molécules biologiques marquées par des radioéléments
Le marquage des molécules biologiques par des atomes radioactifs permet de suivre leur devenir au cours des réactions du métabolisme (soitin vitro, soitin vivo). Les iso 14 topes les plus utilisés en biologie sont des émetteurs deβ: le carbone 14 ( C), le tri 3 32 35 tium ( H), le phosphore 32 ( P) et le soufre 35 ( S). Ces isotopes émettent un élec tron (ou particuleβ) à chaque désintégration. Des appareils permettent de mesurer le nombre de désintégrations par unité de temps. Lénergie de lélectron émis varie beau coup dun isotope à lautre : le tritium (période : 12,3 ans) est un émetteur deβ 32 « mous » (18 kilo électronvolt = 18 keV) et le P (période : 14,3 jours) un émetteur − + deβkeV). Il existe également des émetteurs de particules(1 700 « durs » α,β. 125 Lors de leur désintégration certains radioéléments, comme I par exemple, peuvent émettre un rayonnement électromagnétique (rayonsγ, rayons X). Unités de radioactivité : le becquerel (Bq) et la curie (Ci). 1 Bq = 1 désintégration par seconde (dps), unod  La photocopie non autorisée est un délit. 10 12 1 Ci = 3,7 10 Bq (dps) = 2,2 10 dpm (désintégration par minute). © D
F I C H E 1r a n d e u r s e n B i o c h i m i e G
1
5
6
Des chi f f r es et des l et t r es. . .
1.Les égalités suivantes sontelles exactes ? 4  10 pmol = 100 nmol 5  10µmolmol = 10 2  50 g/mol = 5 10 mg/µmol  6 mol/min = 100 mmol/s 2  3,5 M = 3,5 10µmol/mL  H PO 0,6 N = H PO 0,3 M 3 4 3 4  NaCl (M=58,5) 9 NaCl 0,15 M  Glucose (M=180 ) 18 % = glucose 0,1 M
2.Les correspondances suivantes concernant les quantités et concentrations de pro téines sontelles exactes ?  Une protéine (M=dosée à 1260 000) µg/mL correspond à une solution 0,72µM de cette protéine.  100 pmol dune protéine (M=correspondent à 550 000) µg de cette protéine.
3.Loi de BeerLambert, les correspondances suivantes sontelles exactes ? 11 LesεMsont exprimés en M.optique généralement de 1 cm).cm (trajet  Pour un composé deMde 60 avec unεM=une solution à 1 % aura donc60 000 , unεg/L=10 000 5  SiεM=et10 000 C=5 10 M, laAbsest égale à 0,5 εM=62 000 etC=10µg/mL (M = 517) doncAbs=1,2
4.Les correspondances suivantes concernant les mesures de radioactivité sontelles exactes ?  1,85 MBq = 50µCi 8  100 µCi = 2,2 10 dpm 5  10 dps = 10 kBq  Une radioactivité spécifique de 5 µCi/µmol correspond à 185 GBq/mmol
Sol ut i ons
4 8 1.pmol = 10  10 mol = 10 nmol 6 5  10µmol = 10 10 mol = 10 mol 3 6 2  50 g/mol = 50 10 mg/10µmol = 0,05 mg/µmg/mol = 5 10 µmol  6 mol/min = 6/60 mol/s = 0,1 mol/s = 100 mmol/s 3  3,5 M = 3,5 mol/L = 3,5 mmol/mL = 3,5 10µmol/mL
B i o c h i m i e e n 2 3 f i c h e s
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.