Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Comprendre la fatigue

De
77 pages

L'une des ambitions de ce travail est non seulement de décrire les mécanismes cellulaires et moléculaires qui seraient impliqués dans la diminution des capacités physiques induites par la fatigue mais également de proposer des stratégies pour en atténuer ses méfaits.

Ajouté le : 01 janvier 2016
Lecture(s) : 0
EAN13 : 9782370155511
Signaler un abus
Extrait
Par sa sempiternelle et ubiquitaire présence, la fatigue est l’un des phénomènes physiologiques humains le plus fidèle et le plus constant.



Des nombreuses théories et hypothèses ont été émises au terme des diverses recherches menées dans le monde essayant d’expliquer le problème posé par la fatigue. De toutes ces études, les références faites aux trois théories humoro-locales sont devenues les thèmes le plus souvent abordés à savoir :



– l’épuisement des réserves énergétiques dans les cellules musculaires, cellules les plus sensibles à la fatigue car garantissant la constance du tonus physiologique par synergie avec les cellules nerveuses;



– l’accumulation dans les cellules musculaires des déchets métaboliques et des toxines sources de fatigue;



– Le fonctionnement des cellules musculaires dans des conditions d’insuffisance de réserves d’oxygène disponible, l’hypoxie.



Mais toutes ces considérations n’ont trouvé hélas, aucune solution définitive pour éclairer et résoudre le problème posé par la fatigue, bien que chacune d’elles ait apporté des éléments nouveaux. Un fait est resté unanimement acquis, c’est le caractère général de la manifestation de la fatigue qui se traduit par une diminution des possibilités fonctionnelles de l’organisme accompagnée d’une sensation caractéristique de malaise, marqué d’un caractère personnel à cause du seuil de résistance physiologique qui connaît d’amples variations entre les individus. Fort heureusement, les récents progrès technologiques dans les domaines de la biologie moléculaire et cellulaire, ont ouvert depuis près de trois décennies une nouvelle voie qui permet d’envisager une approche plus globale et mieux ciblée conduisant à une nouvelle conception de la fatigue. Elle focalise les études sur la fatigue, au cœur même de la cellule qui est l’unité fondamentale de tout être vivant en prenant en compte non seulement sa gestion énergétique, mais aussi les interactions biochimiques qui président cette gestion au niveau mitochondrial. À la lumière de ces nouvelles dispositions, la fatigue peut être à l’échelle cellulaire la conséquence d’un épuisement des stocks énergétiques cellulaires, ou alors celle d’un dysfonctionnement de la chaîne respiratoire mitochondriale source d’un mauvais transfert d’énergie.




On pourrait alors envisager de rétablir non seulement le déficit en réserves énergétiques, mais aussi le fonctionnement adéquat de la chaîne respiratoire. C’est dans cette optique que se situe le présent essai qui envisage après des considérations conceptuelles sur la fatigue, une approche analytique des deux cas de figure qui expliqueraient la fatigue tant au niveau cellulaire que de l’organisme pour proposer des amorces de solution au problème.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin