//img.uscri.be/pth/27f1aa81ca44367d834ad80b93181c47ec80e47e
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Concevoir et réaliser son mémoire de master I et master II en sciences humaines et sociales

De
149 pages
Avec des exemples à l'appui, ce livre se propose d'accompagner les étudiants de master I et de master II en sciences humaines et sociales dans la conception et l'élaboration de leur mémoire. Il s'agit de s'investir dans une thématique de recherche, de formuler et de problématiser leur sujet, d'élaborer un plan de rédaction cohérent, de conduire une analyse dans un argumentaire judicieusement conçu, de maîtriser progressivement un style rédactionnel vivant et limpide, d'aiguiser leur esprit critique.
Voir plus Voir moins








CONCEVOIR ET RÉALISER SON MÉMOIRE
DE MASTER I ET MASTER II
EN SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES




















Eugène Régis Mangalaza








CONCEVOIR ET RÉALISER SON MÉMOIRE
DE MASTER I ET MASTER II
EN SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

































Du même auteur


• Seraphita (recueil de poèmes), Editions José Millas Martin, Paris, 1973.
• Cris et chansons de toujours (recueil de poèmes), Editions Imprimerie Samie,
Bordeaux, 1975 (en collaboration avec Pierre RANDRIANARISOA).
• La poule de Dieu, Presses Universitaires de Bordeaux, 1994.
• Vie et mort chez les Betsimisaraka de Madagascar. Essai d’anthropologie
philosophique, L’Harmattan, Paris, 1998.
• Tamatave l’irrésistible, Editions des Auteurs, Paris, 2003 (en collaboration avec Eric
WEISS et Pierrot MEN).







Nous sommes conscients que quelques scories subsistent dans cet ouvrage.
Vu l’utilité du contenu, nous prenons le risque de l’éditer ainsi
et comptons sur votre compréhension.






© EditionsTsipika,2010
ISBN 978-2-36076-009-1

TSIPIKA DIFFUSEUR
VD 13 bisAmparibe Antananarivo 101 – Madagascar
Tel (261) 20 22 623 15 – Fax (261) 20 22 2459 5
tsipikae@malagasy.com



© L’Harmattan, 2010
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-13573-4
EAN : 9782296135734
S O M M A I R E
________
• Note introductive............................................................... 9
Première partie
Les phases de conception du Mémoire ............................ 13
Deuxième partie
Les phases de réalisation du Mémoire ............................. 83
Troisième partie
Présentation du Mémoire .................................................. 135
Quatrième partie
Quelques ouvrages de méthodologie de recherche........ 139
7NOTE INTRODUCTIVE
Le Mémoire de Master I et de Master II dans le parcours de formation
Le Mémoire de Master I, anciennement connu sous l’appellation de
« Mémoire de Maîtrise », à Bac +4, correspond à un grade dans l’acquisition
des connaissances et des savoirs puisqu’il sanctionne la fin d’un cycle de
formation scientifique. Si le parcours de formation est davantage axé sur la
recherche, on parle à ce moment là de « Master de recherche ». Et si, à
l’inverse, c’est sur l’exercice d’un métier, on parle cette fois-ci de « Master
professionnel ». Certains exemples de sujet évoqués dans cet ouvrage, sont
liés à l’exercice d’un métier (psychologie du travail, aménagement du
territoire, santé).
Mais ce Mémoire correspond également à un diplôme universitaire dans la
mesure où il sanctionne un niveau du parcours académique (le second cycle
de l’enseignement supérieur) pour permettre ainsi l’accès à un autre niveau
qu’est la formation doctorale. Si bien qu’avec le Master I, on peut dire que
l’étudiant (s’il est inscrit dans une Faculté) ou l’auditeur ou encore l’apprenant
(s’il est inscrit dans un Institut ou un centre de formation professionnel) se
trouve à la croisée du chemin : ou bien, il va se positionner sur le marché du
travail (avec, si nécessaire, une brève bifurcation dans un rapide parcours de
spécialisation) ; ou bien, il va intégrer la formation doctorale (pour de bonnes
années d’étude encore). Dans ce dernier cas, le Mémoire de Master I
constitue son premier pas vers le monde de la recherche scientifique, devant
ainsi le conduire, jusqu’à la thèse.
Le Mémoire de Master II, anciennement connu sous l’appellation de
« Diplôme d’Etude Approfondie » (DEA), à Bac+5, est le premier diplôme du
troisième cycle qui conduit au doctorat. Avec le basculement de
(1)l’enseignement supérieur dans le nouveau système du LMD , le Master II de
(1) Abréviation pour dire : « Licence, Master et Doctorat ». Le sigle LMD fait maintenant partie
du jargon de l’Enseignement Supérieur et désigne les trois temps forts de l’ensemble du
parcours académique du système européen. Ici, on évalue le degré de progression dans
l’acquisition des connaissances en termes de « CREDIT » qui est un autre jargon académique
inspiré de l’expression anglo-saxonne « European Credit Transfer System ». Les « CREDITS»
sont capitalisables et transférables d’une université à l’autre. Par-delà le souci d’harmonisation
du parcours de formation au sein de l’espace européen, l’objectif est de favoriser la mobilité,
l’esprit d’ouverture et l’écoute de l’autre. Autrement dit, il s’agit de former des étudiants
scientifiquement solides et professionnels compétents ayant ainsi acquis une forte capacité de
réflexion critique et éthique pour en faire des citoyens responsables de demain.
Décloisonnement du parcours de formation, veille informative, professionnalisation : tels sont les
trois axes autour desquels s’articule le système du LMD.
9Concevoir et réaliser son mémoire de master I et de master II…
recherche ou DEA est une sorte de propédeutique qui ouvre la voie à la thèse
de doctorat nouveau régime à Bac+8. Dans cette logique, le Mémoire de
Master II de recherche en sciences humaines et sociales se limitera à traiter
un ou deux volets seulement du projet de thèse. Et c’est ainsi que les
membres du jury, à la lumière de ce Mémoire, évalueront collectivement si
l’étudiant possède réellement les ressources nécessaires pour mener un
travail de recherche de haut niveau, le conduisant jusqu’au doctorat.
Toujours dans le cadre du LMD, il existe également un Mémoire de Master
professionnel, à Bac+5, où l’accent porte surtout sur l’acquisition et sur la
valorisation des savoirs d’expérience en vue de l’exercice d’un métier. Mais il
ne s’agit pas pour autant de créer ici un environnement qui va pousser
l’étudiant à cette méprise de la culture générale. Au contraire. Avoir « une tête
bien faite » (avec des savoirs faire confirmés et évolutifs) et « une tête bien
remplie » (avec des connaissances scientifiques solides et toujours
actualisées) : tel est l’enjeu du Master II professionnel. Car ce n’est que dans
cette posture qu’il lui est possible d’avoir l’assurance du présent et de
(1)s’inscrire en même temps dans la promesse du futur .
Grilles d’évaluation d’un Mémoire de Master I et de Master II en
Sciences Humaines et sociales
En sciences humaines et sociales, le Mémoire de Master I est de l’ordre 80
(2)à 100 pages de texte dactylographié selon les normes académiques , sans
compter les Annexes, et de 120 à 150 pages pour celui du Master II, sans
(1) L’Afrique francophone s’est alignée, elle aussi, sur l’Europe : mondialisation oblige ! Dans
cette perspective, la CRUISEF (Conférence Internationale des Responsables Universitaires et
Institutions Scientifiques), l’un des organes de l’Agence Universitaire de Francophonie (AUF), a
pris l’initiative d’organiser un colloque spécial sur les Masters, en octobre 2008 à Fès (Maroc).
Cent quatre vingt (180) responsables universitaires et des Grandes Ecoles issus de vingt et cinq
(25) pays de l’espace francophone ont répondu présents. Une charte des Masters a été
élaborée à cette occasion, connue sous l’appellation de « Charte de Fès » (Cf. Lettre de la
CRUISEF, N° 4, 2008, pp. 1-5). Pour cette « Charte de Fès », consulter :
http:/info.usherbrooke.ca/ciruisef.SetF index.hotmail ou le colloque.ciruisef@fsdmfes.ac.ma
(2) Pour cette conformité de votre texte dactylographié aux normes académiques, lire : Danielle
SAVOYE de PUINEUF, Annick MIQUEL, Le tapuscrit. Recommandations pour la présentation
de travaux en sciences humaines, Paris, Editions de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences
sociales, 1999 ; Raymond QUIVY, Luc VAN CAMPENHOUDT, Manuel de recherche en sciences
sociales, Paris, Dunod, 2001 ; Jean Claude ROUVEYRANT, Le guide de la thèse, le guide du
mémoire. Du projet à la soutenance (Règles et traditions universitaires. Techniques
d’aujourd’hui : traitement de texte, CD-Rom, Internet), Louvain-La-Neuve, Maisonneuve et
Larose, 2001.
10Concevoir et réaliser son mémoire de master I et de master II…
compter également les Annexes. Ces deux niveaux de travaux universitaires
sont évalués tant sur le plan de la forme que sur celui du fond. L’étudiant doit
(1)présenter oralement et publiquement ses travaux .
Cette évaluation du Mémoire de Master I et de Master II s’attachera à
vérifier jusqu’à quel point l’étudiant est capable :
1) de s’investir à fond dans un questionnement par le choix et par la
formulation d’un sujet précis qui relève du domaine de sa formation
(Droit, Géographie, Histoire, Sociologie, Philosophie,…) ;
2) de problématiser le sujet retenu et ce, dans une approche
méthodologique qui est propre au domaine de la formation ;
3) de s’inscrire dans un plan de rédaction cohérent et rigoureux,
permettant au lecteur d’avoir une réelle lisibilité de l’ensemble du
Mémoire ;
4) de se documenter correctement en puisant à des sources d’information
les plus variées, signe de maturité intellectuelle et de veille informative ;
5) d’exposer ses propres idées et de conduire une analyse dans un
argumentaire clairement conçu (en dépit de la complexité du sujet
retenu) ;
6) de faire preuve de distanciation et d’ouverture d’esprit par rapport à son
sujet, démontrant par là sa capacité de réflexion critique et de
participation à un débat d’idée ;
7) d’avoir à la fois une faculté de synthèse et de prospective en ouvrant
ainsi l’ensemble du débat sur de nouvelles pistes de recherche ;
8) de maîtriser un style rédactionnel vivant, fluide et limpide qui traduit ce
souci permanent du sens de l’esthétique dans le travail de l’écriture ;
9) de présenter un document attrayant sur le plan de la forme (reliure,
typographie, sigles, pagination, notes de bas de page, table des
matières, bibliographie,…), montrant par là toute sa capacité à
communiquer par écrit ;
(1) Ce n’est pas toujours le cas pour les Mémoires de Master professionnel.
11Concevoir et réaliser son mémoire de master I et de master II…
10) d’exposer oralement le contenu du Mémoire, en faisant preuve d’un
véritable sens de l’écoute en même temps que d’une capacité de
réplique raisonnée, ferme et courtoise, face aux interpellations des
membres du jury, au moment de la soutenance.
Bien sûr, la liste est loin d’être exhaustive. Mais elle a cet avantage de vous
permettre de mesurer le chemin que vous avez à parcourir pour concevoir,
réaliser et présenter votre Mémoire de recherche (éventuellement votre
Mémoire professionnel) en Master I et en Master II dans les domaines des
sciences humaines et sociales.
12PREMIERE PARTIE
LES PHASES DE CONCEPTION DU MEMOIRE