Histoires d'os et autres illustres abattis

De
Publié par

Même morts, nos grands hommes ne sont pas tranquilles ! A peine refroidis, on se dispute leurs cheveux, leur crâne, leurs doigts, leurs dents…Clémentine Portier-Kaltenback, en véritable détective, s'est livrée à une enquête passionnante - avec un certain humour - sur l'histoire et le destin de ces étonnantes reliques historiques dont la possession suscite tant de convoitise ; elles incarnent symboliquement des morceaux d'histoire de France tragiques ou héroïques.
- Pourquoi le crâne de Descartes est-il dans le coffre d'un musée alors que le reste du corps est dans l'Eglise Saint-Germain ? Qui sont les neuf signatures apposées sur ses os ? Où est passé son petit doigt et les bagues osselets ?
- Pourquoi la tête de Richelieu présida-t-elle longtemps les distributions de prix d'un collège de Saint-Brieuc ?
- D'où vient que les descendants de Napoléon possèdent la tête de Charlotte Corday ?
- Est-il vrai que l'on possède des dents de Louis XIV et du Roi Dagobert, et la tête momifiée d'Henri IV ? Que penser de la côte de Jeanne d'Arc, visible à Chinon, et en cours d'expertise ?
- Voltaire et Rousseau sont-ils au Panthéon ou sous le Palais de Bercy ? Et Napoléon ? Est-il bien sous le Dôme ?
- Est-il vrai que les coeurs des rois ont été utilisés pour fabriquer un « badigeon » très prisé chez les peintres ? Que penser de la mâchoire de Molière détenue par la Comédie Française ? …
Une quête qui s'achève en apothéose par la description du « Graal de la relique profane » : le reliquaire de Vivian Denon qui contient dans des petits tiroirs des fragments d'os du Cid et de Chimène, d'Héloïse et Abélard, de Molière et La Fontaine, des cheveux d'Agnès Sorel et d'Inès de Castro ainsi qu'une dent de Voltaire !
Publié le : mercredi 4 avril 2007
Lecture(s) : 53
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709631174
Nombre de pages : 264
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Même morts, nos grands hommes ne sont pas tranquilles ! A peine refroidis, on se dispute leurs cheveux, leur crâne, leurs doigts, leurs dents…Clémentine Portier-Kaltenback, en véritable détective, s'est livrée à une enquête passionnante - avec un certain humour - sur l'histoire et le destin de ces étonnantes reliques historiques dont la possession suscite tant de convoitise ; elles incarnent symboliquement des morceaux d'histoire de France tragiques ou héroïques.
- Pourquoi le crâne de Descartes est-il dans le coffre d'un musée alors que le reste du corps est dans l'Eglise Saint-Germain ? Qui sont les neuf signatures apposées sur ses os ? Où est passé son petit doigt et les bagues osselets ?
- Pourquoi la tête de Richelieu présida-t-elle longtemps les distributions de prix d'un collège de Saint-Brieuc ?

- D'où vient que les descendants de Napoléon possèdent la tête de Charlotte Corday ?
- Est-il vrai que l'on possède des dents de Louis XIV et du Roi Dagobert, et la tête momifiée d'Henri IV ? Que penser de la côte de Jeanne d'Arc, visible à Chinon, et en cours d'expertise ?
- Voltaire et Rousseau sont-ils au Panthéon ou sous le Palais de Bercy ? Et Napoléon ? Est-il bien sous le Dôme ?
- Est-il vrai que les coeurs des rois ont été utilisés pour fabriquer un « badigeon » très prisé chez les peintres ? Que penser de la mâchoire de Molière détenue par la Comédie Française ? …
Une quête qui s'achève en apothéose par la description du « Graal de la relique profane » : le reliquaire de Vivian Denon qui contient dans des petits tiroirs des fragments d'os du Cid et de Chimène, d'Héloïse et Abélard, de Molière et La Fontaine, des cheveux d'Agnès Sorel et d'Inès de Castro ainsi qu'une dent de Voltaire !
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

BD

de le-nouvel-observateur

Giacometti l'artiste qui marche

de le-nouvel-observateur

suivant