Hypersensibilité chimique et électromagnétique

De
Publié par

Ce livre présente les observations tirées de six années d’une consultation spécialisée du CHRU de Brest consacrée aux hypersensibilités chimiques, mieux connues sous le sigle anglais de MCS, et électromagnétiques, ou EHS.
Il décrit les facteurs et les contextes qui peuvent initier, entretenir ou aggraver ces hypersensibilités, présente quelques hypothèses sur leur physiopathologie, et dessine les grandes lignes d’une prise en charge adaptée des patients.
Publié le : mercredi 5 octobre 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9791032500699
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Pascale Choucroun

Hypersensibilité

chimique et

électromagnétique

Observations et hypothèses

 


 

© Pascale Choucroun, 2016

ISBN numérique : 979-10-325-0069-9

Image

Courriel : contact@laboutiquedesauteurs.com

Internet : laboutiquedesauteurs.cultura.com


 

Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

 

Introduction

 

La relation entre l'homme et son environnement est restée longtemps assez simple.

L'environnement était notre espace de vie, il nous fournissait de quoi nous nourrir, nous abriter.

Il pouvait aussi nous agresser via des événements violents comme des tempêtes, des éruptions volcaniques, des tremblements de terre, etc., mais ces événements étaient indépendants de notre volonté et nous n'y avions aucune part de responsabilité.

Nous ne pouvions que faire le dos rond en attendant qu'ils cessent pour que nous puissions reconstruire ce qui avait été détruit ou nous adapter.

 

La donne a quelque peu changé depuis que nous sommes entrés dans l'ère industrielle.

Nos activités ont maintenant un impact sur la qualité de notre environnement, et donc aussi sur notre qualité de vie, puisque cet environnement reste notre lieu de vie et le pourvoyeur de nos ressources.

Il s'en est suivi l'apparition de pathologies nouvelles résultant de l'interaction avec cet environnement modifié par nos activités.

Ces pathologies peuvent se décliner en termes de toxicité ou d'hypersensibilité, deux types d'interaction très différents, tant dans leur nature que dans leurs implications thérapeutiques.

 

Cet ouvrage traitera essentiellement des problématiques d'hypersensibilité environnementale, c'est-à-dire des réactions exacerbées et inappropriées à un agent physique ou chimique présent dans l'environnement, et tout particulièrement des hypersensibilités chimiques (MCS) et électromagnétiques (EHS) qui restent, à ce jour, mal connues, et dont l'existence même ne fait pas consensus parmi les praticiens de santé.

Six années de consultation au CHRU de Brest, où j'ai exploré plusieurs dizaines de ces patients hypersensibles, m'ont amenée à faire un certain nombre d'observations et d'hypothèses sur le pourquoi et le comment de la survenue de ces hypersensibilités.

Cet ouvrage a pour objectif de présenter ces hypothèses, en espérant qu'elles pourront réconcilier patients et praticiens en offrant un cadre de réflexion sur ces pathologies qui ne mette de côté, ni les bases physiopathologiques réelles et objectives, qui sont pour moi évidentes, ni les aspects psychologiques qui peuvent se développer au cours de l'évolution des hypersensibilités et qui, s'ils ne sont pas à l'origine de l'hypersensibilité, sont clairement des facteurs aggravants et d'entretien de la symptomatologie.

 

Toxicité et hypersensibilité : quelles différences ?

 

Une des pierres d’achoppement dans le dialogue entre patients et praticiens est d’ordre sémantique.

Les mots « toxicité » et « hypersensibilité » sont parfois confondus et employés indifféremment pour décrire l’impact délétère d’un agent extérieur sur le corps humain alors que ces deux termes recouvrent des notions différentes.

 

La toxicité est la capacité d'un agent chimique ou physique à créer, dans un organisme vivant, des effets dangereux pour lui.

 

L'hypersensibilité est une réaction excessive à un stimulus non intrinsèquement dangereux, cette réaction inappropriée entraînant, chez le sujet hypersensible et uniquement chez lui, des effets néfastes.

Cette définition n'est pas celle du dictionnaire médical qui ne définit l'hypersensibilité que dans le cadre de l'allergie.

Néanmoins, ce terme s'applique bien au vécu des patients MCS et EHS.

En effet, même si le mécanisme de ces pathologies n'a rien à voir avec la présence d'anticorps dans le plasma, comme c'est le cas dans l'allergie, l'analogie permet de mieux comprendre la différence entre toxicité et hypersensibilité.

Si un sujet non allergique aux pollens de fleurs se promène au printemps dans une prairie très fleurie, ce sera pour lui un ravissement des yeux et du nez.

Si une personne allergique aux pollens de fleurs se promène dans la même prairie, ce sera pour elle un enfer.

Et pourtant le pollen de fleur ne peut être considéré comme un produit toxique.

 

De la même façon, les molécules chimiques ou les champs électromagnétiques auxquels sont exposés les patients MCS et EHS ne sont pas toxiques aux doses qui déclenchent la symptomatologie chez ces patients, ce qui n'empêche pas cette symptomatologie d'être bien réelle et souvent très handicapante, comme dans le cas du patient allergique dans la prairie fleurie.

Entendons-nous bien : dire que l’hypersensibilité chimique ou électromagnétique ne relève pas de la toxicité intrinsèque des expositions en cause ne veut pas dire que les molécules chimiques ou les champs électromagnétiques soient toujours et partout sans toxicité.

Cela veut seulement dire que les faibles niveaux d’exposition qui déclenchent les symptômes chez les patients hypersensibles n’ont pas d’impact sur la santé des sujets non hypersensibles.

 

Dans le cadre des pathologies MCS et EHS, bien définir ces deux termes, toxicité et hypersensibilité, ne relève pas seulement du débat sémantique.

C'est indispensable pour dissiper un grand malentendu entre les patients et une bonne partie du corps médical.

La plupart des patients hypersensibles interprètent leurs maux en termes de toxicité, ce qui est erroné.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Julien

de librinova

WAR 2.0

de librinova

suivant