Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Insectes ravageurs des graines de légumineuses

De
154 pages

Les pertes des récoltes de légumineuses contaminées par les insectes peuvent être limitées par des stratégies de lutte raisonnée. Ces méthodes proviennent des résultats obtenus en Afrique sur la biologie des coléoptères Bruchinae, les hyménoptères parasitoïdes, les biopesticides et les variétés de légumineuses résistantes.

Voir plus Voir moins
Insectes ravageurs des graines de légumineuses
Biologie des Bruchinae et lutte raisonnée en Afrique
J. Huignard, I. A. Glitho, J.-P. Monge, C. Regnault-Roger, coordinateurs
© Éditions Quæ, 2011
ISBN : 978-2-7592-1728-1 ISSN : 1773-7923
Éditions Quæ RD 10 78026 Versailles Cedex, France
www.quae.com
Le format ePub a été préparé par Isakowww.isako.comà partir de l'édition papier du même ouvrage.
Préface
Introduction
Table des matières
Chapitre 1 - La protection des cultures en Afrique
Quelques rappels historiques
La situation actuelle de la protection des cultures en Afrique
Impact de la composante phytosanitaire
Environnement institutionnel et réglementaire
Vers une nouvelle vision de la protection des plantes en Afrique
Chapitre 2 - Les légumineuses alimentaires en Afrique
Leur importance agronomique et alimentaire
Les légumineuses produisent des graines riches en protéines sans apport d’engrais azotés
Les graines de légumineuses ont de très bonnes qualités nutritionnelles
L’association culturale céréales-légumineuses a des effets bénéfiques
Les principales légumineuses consommées en Afrique
Le niébé, Vigna unguiculata Walp. subsp. unguiculata
Le haricot, Phaseolus vulgaris L.
L’arachide, Arachis hypogaea L.
Le voandzou, Voandzeia subterranea Thouars
La fève, Vicia faba L.
Deux espèces de légumineuses en voie de développement en Afrique
Chapitre 3 - Évolution de la spécificité des relations entre les bruches et leurs plantes-hôtes et de leur aptitude à devenir des ravageurs
Apport de la phylogénie dans la compréhension des associations entre les bruches et leurs plantes-hôtes
Facteurs pouvant expliquer le statut de ravageurs des denrées stockées de certaines espèces
Chapitre 4 - L’infestation des cultures puis des stocks de graines par les Coléoptères Bruchinae
Les Bruchinae du genre Bruchus
La bruche de la fève : Bruchus rufimanus Boh.
La colonisation des cultures de fève par B. rufimanus
Les conditions de levée de la diapause reproductrice
Le développement de la nouvelle génération
Le devenir des adultes diapausants
La bruche du pois : Bruchus pisorum L.
Les bruches de la lentille
Les Bruchinae inféodés au niébé Vigna unguiculata
Bruchidius atrolineatus (Pic)
La colonisation des cultures de V. unguiculata en zone sahélienne
Caractérisation de l’état diapausant chez B. atrolineatus
La reproduction et le développement dans les cultures
Évolution des populations de B. atrolineatus dans les systèmes de stockage
Comment expliquer l’émergence d’adultes reproducteurs ou diapausants ?
Callosobruchus maculatus (F.)
Conditions d’apparition des deux morphes dans des systèmes de stockage en zone sahélienne sèche
Conditions d’apparition des deux morphes dans des systèmes de stockage en zone tropicale humide
Analyse expérimentale du polymorphisme imaginal chez C. maculatus
Les caractéristiques du morphe non-voilier
Callosobruchus rhodesianus (Pic)
Callosobruchus subinnotatus (Pic)
Callosobruchus chinensis (F.)
Les Bruchinae inféodés au haricot (Phaseolus vulgaris)
Acanthoscelides obtectus (Say)
La reproduction d’A. obtectus
Cycle biologique d’A. obtectus
Zabrotes subfasciatus (B.)
La bruche de l’arachide : Careydon serratus Ol.
Systématique et répartition géographique
Adaptation de C. serratus sur l’arachide
Reproduction et développement de C. serratus en présence de gousses d’arachide
Analyse des différentes populations de C. serratus
Conclusion
Chapitre 5 - Biologie des hyménoptères parasitoïdes des larves et des nymphes de Bruchinae
La découverte de l’hôte
La phase d’exploration de la graine puis de l’hôte
Chez E. vuilleti
Chez D. basalis
Le comportement en situation de compétition
D. basalis évite la compétition intra et interspécifique
E. vuilleti recherche la compétition
La régulation du taux sexuel
Influence du stade de développement de l’hôte
Influence de la densité de femelles exploitant l’hôte
Influence de l’activité sexuelle des femelles
La ponte et le développement des larves
Conclusion
Chapitre 6 - Les stratégies de lutte chimique en pré- et post-récolte en Afrique
Pratique raisonnée de protection des cultures et des stocks de graines par des pesticides chimiques
La protection des graines après récolte
L’évaluation des pertes pendant la conservation : un outil d’aide à la décision de traiter
La lutte chimique raisonnée selon le risque de perte après la récolte
Utilisation des insecticides liquides
Mise en œuvre de la fumigation
Produits insecticides de contact, fumigants et bonnes pratiques d’utilisation
Molécules homologuées pour le traitement des graines après la récolte
Formulations disponibles et matériel d’application
Bonnes pratiques d’application des pesticides de protection des graines après la récolte
Domaine d’utilisation de la fumigation et perspectives
Les résidus des traitements des graines et la LMR
Les inconvénients des pesticides et les risques encourus par les utilisateurs
Les usages détournés des pesticides
Les méthodes alternatives aux pesticides applicables au niveau villageois
Principal risque de l’usage courant des pesticides : l’apparition de résistances
Préconisations dans le cadre d’une protection phytosanitaire durable
Les exigences phytosanitaires de l’accès des légumineuses au marché global
Les solutions alternatives aux pesticides en protection phytosanitaire raisonnée et durable des graines de légumineuses
Conclusion
Chapitre 7 - Biocontrôle des Bruchinae par les substances végétales : méthodologies et applications
Approche méthodologique pour la prospection de molécules végétales à potentiel phytosanitaire
Intérêt d’une enquête ethnobotanique
Modèles biologiques et démarche expérimentale
Contrôle de la bruche du haricot. Acanthoscelides obtectus (Say) par les plantes aromatiques méditerranéennes pour la protection des graines de légumineuses
Analyse de l’activité des plantes aromatiques
Activité des différentes fractions des plantes aromatiques méditerranéennes et identification des molécules allélochimiques actives
Perspectives et prospective pour l’utilisation des molécules allélochimiques et des extraits végétaux dans la lutte phytosanitaire
Conclusion
Chapitre 8 - Contrôle des Bruchinae par sélection variétale et génie génétique
La résistance acquise par sélection variétale
Les lignées néoplasmiques de Pisum sativum
Les lignées de V. unguiculata produisant des graines riches en inhibiteurs de protéases et en viciline
Les inhibiteurs de protéases
Les vicilines
Les lignées de Phaseolus riches en arcelines
Les lignées résistantes obtenues par transgenèse
Les lignées de P. sativum transgéniques
Les lignées de V. unguiculata et de Cicer arietinum transgéniques
La sélection assistée par marqueurs (SAM) de lignées résistantes
Conclusion
Chapitre 9 - Méthodes de biocontrôle par lutte biologique impliquant des macro-organismes
La lutte biologique dans les systèmes de stockage de niébé à l’aide des hyménoptères parasitoïdes
Les deux espèces de parasitoïdes larvaires sont-elles de bons auxiliaires de lutte biologique ?
Cas de D. basalis
Cas d’Eupelmus vuilleti
Essais de lutte biologique en conditions expérimentales au Burkina Faso
Essais de lutte biologique avec D. basalis en présence d’E. vuilleti
Lutte biologique avec l’oophage Uscana lariophaga
La lutte biologique contre Acanthoscelides obtectus dans les stocks de graines de haricot
La lutte biologique contre la bruche de l’arachide
Comment développer la lutte biologique dans les stocks de niébé au niveau paysan ?
La production de D. basalis
Les essais de lutte biologique dans les villages
Conclusion. Comment assurer la protection des graines de légumineuses dans le cadre d’une agriculture durable ?
Références bibliographiques
Liste des auteurs
Préface
La sécurité alimentaire est l’une des réponses maje ures attendues de la communauté scientifique par les populations des pays africains . L’accroissement de la production agricole s’avère urgent pour faire face à la croiss ance démographique. Il s’agit donc de mieux gérer à la fois les facteurs édaphiques, clim atiques et biotiques qui influencent la pression parasitaire sur les cultures et les récoltes. En effet, l’agriculture qui fournit l’essentiel de l’alimentation humaine est soumise aux contraintes de l’environnement qui peuvent avoir de s répercussions importantes sur la qualité et la quantité des produits attendus. Les agriculteurs ont pu utiliser la flore sauvage et sélectionner des plantes permettant d’assurer les b esoins alimentaires des populations humaines. Ces efforts de sélection qui ont tout d’abord été réalisés de façon empirique, puis de façon scientifique au fur et à mesure de la progression des connaissances, représentent une prouesse technologique remarquable. Même lorsque l’agriculteur améliore les performances agronomiques de la plante cultivée dans un environnement édaphique et climatique contrôlé, il doit toujours composer avec d’autres agents biologiques comme les insectes. La plante représente pour les insectes soit un élément de la chaîne alimentaire soit un hôte obligatoire. Les dommages phénotypiques causés par ces insectes et les pertes qu’ils provoq uent, tant au champ qu’en stockage, ne peuvent qu’exposer le producteur à l’insécurité et à la précarité. Il lui faut accroître les rendements tout en limitant les pertes dues aux enn emis des plantes et notamment aux insectes. La lutte chimique est la méthode de protection la p lus utilisée pour sauvegarder les cultures et les stocks, mais elle est malheureuseme nt onéreuse et peut avoir des conséquences néfastes sur la santé des producteurs et des consommateurs, et sur l’environnement. La croissance démographique et l’économie de marché poussent la société à accroître les surfaces cultivées et à diversifier les stratégies de production et de protection, afin d’en limiter les coûts tout en produisant des aliments de qualité. La mise en œuvre des différentes méthodes de lutte préconisées dans cet ouvrage devrait permettre aux agriculteurs africains de limiter l’u tilisation de produits phytosanitaires de synthèse et de favoriser le développement d’autres méthodes alternatives, fondées sur la diversité de la flore et de la faune africaines, pour assurer la protection des graines. On peut cependant se poser des questions sur l’efficacité et la fiabilité à long terme de ces méthodes, en rapport avec la taille et le volume de l’échantillon de graines à traiter. Dans les pays tropicaux où l’utilisation des engrai s azotés en agriculture n’est pas économiquement évidente, les légumineuses alimentai res arbustives ou herbacées, qui fixent l’azote atmosphérique, constituent une solut ion dans les itinéraires techniques de production agricole. Elle permettra aux populations rurales d’exploiter les produits et sous-
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin