Interfaces GSM - 2e éd.

De
Publié par

Devenu en quelques années un produit de consommation courante, le portable GSM ouvre la porte à de nombreuses applications électroniques sans fil à celui qui sait l'interfacer avec un PC ou un microcontrôleur. Il est en effet possible, via l'envoi et la réception de sms, de piloter et de surveiller un processus quelconque : système d'alarme et de surveillance, système d'éclairage, thermostat, etc.

Dans un premier temps, cet ouvrage explique comment est codé un SMS, quelles sont les commandes spécifiques qui permettent de l’envoyer ou de le recevoir via la liaison série du téléphone, et comment interfacer un téléphone portable GSM avec un ordinateur ou un microcontrôleur disposant d’un port série. Dans un second temps, l’ouvrage présente différentes télécommandes et montages permettant de piloter n'importe quel système via le réseau GSM.

Dans cette nouvelle édition mise à jour, l'auteur présente un nouveau montage de télécommande à distance via le réseau GSM.
Publié le : mercredi 21 avril 2010
Lecture(s) : 311
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782100553341
Nombre de pages : 272
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
CHAPI TRE 1
2 3 4 5
5
CODAGE
DES SMS
1.1 Introduction 1.2 Généralités 1.3 Mode PDU 1.4 Codage/décodage par logiciel
Commandes « AT »
Matériels utilisés
Interfacer un téléphone GSM
Réalisations électroniques
Annexes
Glossaire
Bibliographie
PAGE
6 6 6 21
25
55
73
101
251
261
264
INTERFACES GSM
1.1 INTRODUCTION
Un des services offert par le GSM est la gestion des mini-messages ou SMS (Short Message Service). Il ne s’agit plus de la transmission de sons mais d’un texte limité théoriquement à 160 caractères. Chaque message envoyé transite vers un centre de messagerie baptisé SMSC (Short Message Service Centre) où il est temporairement stocké. Dès que le destinataire est disponible, c’est-à-dire lorsque le mobile est sous tension et présent dans une zone couverte par le réseau GSM, le message est transmis. Le message peut exceptionnellement rester sur le SMSC durant plusieurs jours, ce qui est le cas notamment en fin d’année où le nombre de SMS envoyés atteint des records, vœux de bonne année oblige… En situation normale on peut considérer que l’envoi d’un SMS est instantané à condition que le mobile de destination soit opérationnel. Les SMSC sont identifiés par un numéro d’appel spécifique à chaque opérateur. Il est possible d’envoyer un SMS autrement qu’avec un téléphone portable. On trouve sur Internet des logiciels qui permettent à un PC muni d’un modem d’accéder à un SMSC. Le moyen le plus simple et le moins onéreux consiste à passer par le Web. Certains providers comme AOL proposent à leurs abonnés un service SMS en ligne. Il existe même des sites qui permettent l’envoi gratuit de SMS au prix tout de même d’un message publicitaire qui vient se greffer à votre message.
1.2 GÉNÉRALITÉS
Il y a deux façons de transmettre un message SMS, soit par le mode PDU qui est le mode de base ou le mode TEXT. Le mode PDU est une suite de caractères hexadécimaux qui codifient le SMS, le mode TEXT n’est rien d’autre qu’une représentation sous forme de texte des données qui composent le SMS. Il y a diffé-rents types d’alphabets utilisés pour passer du mode PDU au mode TEXT. Par exemple votre téléphone portable affiche en mode TEXT sur son écran les données d’un éventuel SMS reçu, c’est lui qui détermine automatiquement quel type d’alphabet à utiliser. Attention, il faut savoir que certains téléphones portables ne supportent pas le mode TEXT lorsqu’ils sont interfacés avec un PC. Il est donc utile de connaître en détail le mode PDU.
1.3 MODE PDU
Lorsqu’un mobile A envoie un SMS au mobile B, le message tran-site obligatoirement par un centre de messagerie baptisé SMSC. Dans son message l’utilisateur du mobileA doit définir deux adresses, celle du SMSC qu’il souhaite utiliser et celle du mobile B.
6
C H A P I T R E CODAGE DES SMS
L’acheminement du dit message du mobile A à destination du SMSC est baptiséSMS-SUBMIT. Une fois le message traité par le SMSC il est délivré au mobile B, on parle alors deSMS-DELIVER (figure 1.1).
Les protocoles SMS-SUBMIT et SMS-DELIVER sont des PDU, il en existe d’autres, d’importance moindre, qui permettent de signaler des éventuelles erreurs d’acheminement :
• SMS-DELIVER-REPORT : le cas échéant, il indique une défail-lance lors du transfert du SMS par le SMSC au destinataire ;
• SMS-SUBMIT-REPORT : le cas échéant, il indique une défail-lance lors du transfert du SMS par le mobile au SMSC ;
• SMS-STATUS-REPORT : le SMSC envoie un rapport d’état au mobile émetteur du SMS ;
• SMS-COMMAND : le mobile envoie une commande au SMSC.
Les trames codant le SMS sont différentes suivant le type de PDU mis en œuvre. Dans la partie qui va suivre nous nous contente-rons de décrire les deux principaux protocoles : SMS-SUBMIT et SMS-DELIVER.
SMS-SUBMIT
Téléphone GSM vers SMSC.
La taille maximale de la trame d’un SMS-SUBMIT est de 173 octets. Le champ le plus important en terme de taille est le champ qui codifie le corps du message qui peut atteindre 140 octets. Les deux autres champs indispensables sont SCA qui codifie l’adresse du SMSC et DA qui codifie l’adresse de l’émetteur.
1-10 octets
1 octet 1 octet
2-12 octets
© DUNODSCLAa photocPoDpiUe non aMutRorisée est uDnAdélit.
1 octet
PID
7
0-7 octets
DCS
1 octet 1 octet
VP
UDL
1
Figure 1.1.
0-140 octets
UD
Type Number
X
0
1 octet
2 octets
1
1
1
Tableau 1.1.
Numéro SMSC
0 - 8 octets
1
2
4
3
1
0
0
1
8
0
1
1
1
1
0
Codification en accord avec la norme GSM TS 03.38 alphabet par défaut sur 7 bit
1
0
INTERFACES GSM
SCA: Service Centre Adresse Adresse du centre de messagerie.
LEN
Le champ SCA ne possède pas une taille fixe, elle dépend de la longueur du numéro du SMSC utilisé, ce paramètre est stocké dans le champ LEN.
Type number
Numbering Plan Identification
5
Type Number: indique le format du numéro de téléphone du SMSC.
0
0
0
1
Numbering Plan Identification:le numbering plan identifica-tion est pris en compte dans le cas où le type number est égal à 000 , 001 ou 010 . Si type number est égal à 101 alors bin bin bin bin les bits 3 à 0 sont réservés. Pour adresser n’importe quelle entité, le numbering plan identification doit être égal à 0001 bin (tableau 1.2).
Numéro abrégé
0
0
0
1
0
1
Type number: spécifie le type de numéro de téléphone utilisé. La valeur la plus utilisée est 001 qui signale un numéro de type bin international (tableau 1.1). Bit 6 Bit 5 Bit 4 Description
Numéro international
Format non spécifié
Numéro national
Numéro spécifique au réseau
7
6
Numéro d’abonné
LEN: nombre d’octets nécessaires pour codifier le numéro du SMSC.
1
1
1
Numéro du SMSC(service de centre de messagerie) : attention, le codage est effectué en décimal codé binaire (BCD). Un octet contient donc deux quartés codés en BCD et qui plus est de poids inversés. Le nombre de semi-octet devant être obligatoirement paire il est parfois nécessaire de compléter par F . hex
Digit n
Digit3
© DUNOD – La photocopie non autorisée est un délit.
0
1
1
0
2
0
5
6
4
1
3
0
0
0
1
7
1
X
Data numbering plan (X.121)
9
1
ISDN/téléphone numbering plan (E.164/E.163)
C H A P I T R E CODAGE DES SMS
Tableau 1.2.
Description
Telex numbering plan
Bit 2
Bit 3
Digit2
Bit 0
1
0
0
0
Bit 1
0
0
1
0
1
0
1
0
0
0
0
1
0
1
0
1
0
X
0
0
0
Par exemple codons le numéro du SMSC utilisé par les abonnés d’Orange de France Télécom : le nombre de chiffres étant impair il est nécessaire d’ajouter un F à la fin. Ensuite il suffit de hex permuter chaque chiffre comme le montre le tableau ci-après.
Digit n–1
Compte tenu de ce que nous avons dit plus haut, leType Number le plus utilisé est :91. hex
+33660003000(Bouygues Télécom)
Voici les principaux numéros utilisés en France pour contacter un SMSC, le signe « + » signale qu’il s’agit d’un numéro inter-national :
+33689004000(Orange)
1
1
0
National numbering plan
0
ERMES numbering plan (ETSI DE/PS 3 01-3)
Private numbering plan
+33609001390(SFR)
Digit4
Digit1
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.