La mort en 60 questions

De
Publié par

D'abord objet de réflexion des philosophes, avec le progrès des connaissances, la mort concerne des champs variés d'analyse. Sur les trois thèmes de la mort observée (mort pensée, vécue, recensée, légiférée), la mort expliquée (mort des organites, des cellules, des organismes, des espèces), la mort repoussée (mort retardée par le mode de vie, mort différée grâce aux biotechnologies) soixante questions sont posées. Un biologiste et un juriste ont collaboré pour donner à chacune une brève réponse.
Publié le : dimanche 1 mai 2016
Lecture(s) : 5
Tags :
EAN13 : 9782140008641
Nombre de pages : 212
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
&RXYHUWXUH ,QWHUURJDWLRQV /HLOD $JLHU
Pierre  P et Auriane A
LA MORT EN 60 QUESTIONS
La mort observée, expliquée, repoussée
La mort en 60 questions
Éthique et pratique médicales fondée par Richard Moreau Collection dirigée par Roger Teyssou La collectionLes Acteurs de la Science, prévue pour recevoir des études sur l’épopée scientifique moderne, se dédouble pour accueillir des ouvrages consacrés spécifiquement aux questions fondamentales que la santé pose actuellement. Cette nouvelle série cherche à faire le point objectivement et en dehors des modes sur des connaissances, des hypothèses et des enjeux souvent essentiels pour la vie de l’homme. Elle reprend certains titres publiés auparavant dansActeurs de la science. Dernières parutions Dominique PERSOONS,Santé riche et Médecine pauvre, 2016. Daniel BIRNBAUM,C’est la lutte finale, 2015. Jacques ROBERT,Mal de mère et maux d’enfants, 2014. France BERETERBIDE,Essais cliniques dans les pays du Sud : entre impérialisme éthique et relativisme moral ?, 2014. Lucien KARHAUSEN,Mythologies médicales, 2014. Nausica ZABALLOS,:Vie et mort d’un hôpital psychiatrique le Camarillo Hospital (1936-1996), 2014. Monica GINNAIO,La pellagre : histoire du Mal de la Misère en Italie, 2013. Pr Jean-Luc WAUTIER (avec la collaboration de Marie-Paule Wautier),Le sens de la médecine ou la révolution culturelle dans le système de santé, 2013. François VACHON,Mon corps m’a dit, Vite et mieux comprendre quand une urgence médicale menace vraiment sa vie, 2013. Philippe GARNIER,Infections nosocomiales et trou de la sécu, maux croisés de santé, 2013. Jean-Adolphe RONDAL,La réhabilitation des personnes porteuses d’une trisomie 21, 2013. Annagrazia ALTAVILLA,La recherche sur les cellules souches : quels enjeux pour l’Europe ?,2012.
PierreDEPUYTORACet Auriane ARTUSSE
La mort en 60 questions
La mort observée, expliquée, repoussée
Du même auteur Biologie généralein BIOMED Biologie, PUF, I987, 208 p. De la biophilosophie à une éthique de la biologie, L’Harmattan, 1998, 272 p. Panorama de la biologie d’hier à aujourd’hui, Ellipses, 1999, 272 p. L’Homme co-auteur de l’évolution,Quae, 2014, 111 p. En collaboration Précis de Protistologie,P. de Puytorac, J. Grain, J.P. Mignot Société Nouvelle des Éditions Boubée, 1987, 581p. Traité de Zoologie,sous la direction de P.P. Grassé Tome II, fasc.1, Infusoires Ciliés J. André, J.C. Bussers, J. Dragesco, S. Dryl, J.C. Estève, E. Fauré-Frémiet, J. Génermont, J. Grain, G. de Haller, R. Hovasse, G. Méténier, P. de Puytorac, M. Tuffrau, E. Vivier Masson, 1984, 812 p. Traité de Zoologie,P.P. Grassé, Sous la direction de P. de Puytorac, Tome II, fasc. 2, Infusoires Ciliés A. Batisse, A. Bonhomme-Florentin, G. Deroux, A. Fleury, W. Foissner, J. Grain, J. Lom, D.H. Lynn, P. de Puytorac, M. Tuffrau, Masson, 1994, 880 p.
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08847-1 EAN : 9782343088471
La question de la mort est majeure pour les hommes depuis l‘aube de l’humanité. Avec la prise de conscience d’être, la conscience du caractère inéluctable de la mort est aussi un critère de l’hominisation, avec la place de la mort dans le groupe et plus tard dans la cité.
L’imagination de la pensée humaine fait qu’il a existé et qu’il existe selon les cultures, de nombreuses conceptions de la mort, considérée soit comme une fin, soit comme une interruption temporaire soit comme un passage, soit comme le commence-ment d’autre chose ailleurs.
«La mort ne fut jamais pour l’homme, un fait brut, un phénomène purement biologique ; elle a toujours été une notion construite, élaborée, un « être culturel », une « marque de l’existence morale et religieuse, un élément de la nature humanisée, du monde « comme volonté et comme représen-tation »(Encyclopediauniversalis, 1985, 12, p. 959). L’Homme associe souvent la condition mortelle à l’idée de divinité qui lui est aussi essentielle (que Dieu existe ou qu’il n’existe pas).
D’abord objet de réflexion des philosophes, avec les progrès des connaissances scientifiques, la mort concerne des champs variés d’analyse, devenant aussi question juridique, scientifique, anthropologique, sociologique, politique, économique, éthique. Dans ces différents domaines, plusieurs questions trouvent ici réponse.
7
PREMIÈRE PARTIE
LA MORT OBSERVÉE
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.