Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La psychologie environnementale

De
117 pages
Nul ne saurait aujourd'hui prétendre ignorer l'influence de l'environnement sur la société et les individus. Pourtant, les psychologues se sont relativement peu intéressés à la dynamique complexe entre l'environnement et le comportement humain. Dans cet ouvrage, Jean Morval fait le point sur le développement de la psychologie environnementale, un domaine qui, depuis plusieurs années, se penche spécifiquement sur les transactions entre les individus et leur cadre de vie.
Après un rappel indispensable des concepts de base, tels ceux d'espace personnel et de régulation de l'intimité, l'auteur analyse les différents processus psychosociaux à l'oeuvre dans les échanges entre les gens et leur environnement : le bruit, la pollution, la chaleur, la foule, etc.
Par ailleurs, le lecteur est convié à se familiariser avec la notion d'appropriation de l'espace, qui fait l'objet des recherches les plus récentes dans le domaine, de ses liens avec la motivation au travail et l'affirmation identitaire. En corollaire, le livre aborde les questions délicates de la mobilité et de l'autonomie chez la personne âgée, ouvrant ainsi la réflexion sur les problèmes du vieillissement démographique et le maintien de la qualité de vie.
Jean Morval est professeur au département de psychologie de l’Université de Montréal.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

l a psychologie environnementale
4wl a e nv i r o n n e m e n ta l ep s yc h o l o g i e
jean morval
l a psychologie environnementale
Les Presses de l’Université de Montréal
Catalogage avant publication de la Bibliothèque nationale du Canada
Morval, Jean  La psychologie environnementale  (Paramètres)  Comprend des réf. bibliogr. et un index. isbn 9782760618060 eisbn 9782760624870 1. Psychologie de l’environnement. 2. Écologie sociale. 3. Homme - Inuence de l’environnement. 4. Stress - Aspect social. I. Titre. II. Collection.
bf353.m67 2007
155.9
c20079403239
 er Dépôt légal: 1 trimestre 2007 Bibliothèque nationale du Québec © Les Presses de l’Université de Montréal,2007
Les Presses de l’Université de Montréal reconnaissent l’aide ïnancière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour leurs activités d’édition.
Les Presses de l’Université de Montréal remercient de leur soutien ïnancier le Conseil des Arts du Canada et la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC).
imprimé au canada en mars 2007
Rien n’est si rare qu’un esprit qui marche sur une route nouvelle. Voltaire
Page laissée blanche
remerciements
Je souhaite tout d’abord remercier le professeur Jean-Charles Chebat, de l’École des Hautes Études Commerciales de Montréal, et lui exprimer ma profonde reconnaissance pour l’accueil dont j’ai bénéïcié, en la qua-lité de chercheur invité, dans la Chaire d’études des espaces commer-ciaux, qu’il supervise avec une ferveur et un entrain incontestés. Je désire témoigner, en outre, toute ma gratitude à l’égard du professeur Enric Pol, qui m’a invité à participer, au début de l’année 2006, aux recherches du laboratoire de l’Université de Barcelone et m’a permis de réviser cer-taines de mes perspectives en matière de psychologie environnementale, notre domaine respectif de prédilection. Pour ïnir, sans l’ouverture et le soutien inconditionnel de Michel Sabourin, directeur du Département de psychologie de l’Université de Montréal, il n’est pas certain non plus que l’écriture de ce livre eût pu être menée à terme, et je lui réitère toute ma reconnaissance.
Page laissée blanche
introduction
D’entrée de jeu, quelques remarques s’imposent. Il est paradoxal, alors que chacun est de plus en plus conscient des problèmes environnemen-taux et de l’impact de ceux-ci sur le comportement, que les psycholo-gues spécialistes de l’étude de nos conduites quotidiennes s’y intéressent relativement peu dans leurs recherches ou leurs interventions. C’est la première lacune que ce livre vise à combler. Un autre constat au seuil de cet ouvrage: aborder les relations environnement-comportement sur le plan des courants d’idées qui ont progressivement orienté la réexion, c’est un peu s’aventurer dans un labyrinthe dans la mesure où nombreux sont les concepts, les modèles et les notions qui ont été formulés par des chercheurs issus de disciplines diverses aux options méthodologiques disparates. En fait, cette impression «labyrinthique» est présente au sein même de la recherche. En témoignent les articles au sujet de la psychologie environnementale dans l’Annual Review of Psychology, qui, par ailleurs, se concentrent quasi exclusivement sur les travaux des chercheurs anglo-saxons et surtout américains. Nous allons tenter de corriger ce biais en faisant plus de place aux travaux produits par la communauté franco-1 phone en psychologie environnementale .
1. «Psychologie environnementale» est la formulation qui est retenue aujourd’hui le plus souvent en Europe. Dans les universités du Québec, on uti-lise l’expression «psychologie de l’environnement».