//img.uscri.be/pth/5c16d8c33891c904511b5fff4ad44631ddee2389
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Le Soleil

De
39 pages

Avant d’essayer de connaître le Soleil en lui-même, avant même que de chercher à préciser le rôle si important qu’il joue et la fonction qu’il remplit vis-à-vis de la terre et de tout le système auquel il communique le mouvement et la vie, il convient de reconnaître la place que tient dans le ciel l’astre du jour, et de se préoccuper de l’importance qu’il peut avoir relativement aux autres éléments de l’univers.

Et d’abord, qu’est-ce qu’un monde ?

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Voir plus Voir moins
Illustration

À propos de Collection XIX

Collection XIX est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse…

Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces fonds publiés au XIXe, les ebooks de Collection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.

PRINCIPAUX COLLABORATEURS

MM.

Le Dr ARTHAUD, chef des travaux de physiologie à l’Ecole, pratique des Hautes Études, professeur au- collège Chaptal.

Le Dr BEAUREGARD, professeur agrégé de l’Ecole supérieure de pharmacie.

Le Dr BELIN, chef de clinique à la Faculté de Médecine de Paris.

DANIEL BERTHELOT, assistant au Muséum.

Le Dr R. BLANCHARD, de l’Académie de Médecine.

ROBERT CARRIER, attaché à l’Observatoire de Montsouris.

CAPAZZA, aéronaute.

J. CHATIN, de l’Académie de Médecine.

HENRI COUPIN, préparateur à la Faculté des Sciences de Paris.

Le Dr DUBIEF, médecin-inspecteur des épidémies de Paris, chef de laboratoire à l’hôpital Cochin.

Dr RAPHAEL DUBOIS, professeur de physiologie à la Faculté des Sciences de Lyon.

DUCLOS, préparateur de botanique à la Faculté de Médecine de Paris.

G. DUMONT, professeur à l’Ecole des Hautes Études commerciales.

ST. FERRAND, ingénieur-architecte, directeur du journal Le Bâtiment.

CAMILLE FLAMMARION, directeur dé l’Observatoire de Juvisy.

Le Dr GARRAN de BALZAN, directeur de cours à l’Association philotechnique de Paris.

Dr N. GRÉHANT, professeur au Muséum.

E. DE LA HAUTIÈRE, prof. agrégé de philosophie au lycée Saint-Louis.

HANRIOT, de l’Académie de Médecine.

A. HEBERT, préparateur de chimie à la Faculté de Médecine de Paria.

KOEHLER, professeur de zoologie à la Faculté des Sciences de Lyon.

H. LÉAUTÉ, membre de l’Institut.

LECOMTE, professeur agrégé d’histoire naturelle au lycée Saint-Louis.

Dr LESAGE, chef des travaux pratiques à la Faculté de Médecine de Paris.

LEVASSEUR, de l’Institut, professeur au Collège de France.

GABRIEL LIPPMANN, de l’Institut, professeur à la Faculté des Sciences de Paris.

L. ET A. LUMIÈRE.

CHARLES MARTIN, professeur de l’Université.

MARTIN, chargé de la. direction du musée monétaire.

H. MERCEREAU, professeur de l’Université.

STANISLAS MEUNIER, professeur au Muséum.

VICTOR MEUNIER.

EDMOND PERRIER, de l’Institut, professeur au Muséum.

GUSTAVE PHILIPPON, docteur ès sciences, directeur de la publication.

PAUL PHILIPPON, répétiteur à la Faculté des Sciences de Paria.

Le Dr PORAK, de l’Académie de Médecine.

L. PRÉVAUDEAU, licencié en droit.

A. QUILLARD, préparateur à la Faculté de Médecine de Paris.

Dr REGNARD, professeur à l’Institut national agronomique.

ROCQUES, ancien chimiste au laboratoire municipal de Paris.

Roux, assistant de la chaire d’agriculture au Muséum.

Roux, vétérinaire de l’armée.

CH. VELAIN, chargé de cours à la Faculté des Sciences de Paris.

Etc., etc., etc.

Charles Martin

Le Soleil

AVANT-PROPOS

« La plénitude et le comble du bonheur pour l’homme c’est de s’élancer dans les cieux et de pénétrer les secrets de la nature. Il est là-haut des régions sans bornes que notre âme est admise à posséder, pourvu qu’elle n’emporte avec elle que le moins possible de matière... Quant tu te seras élevé à ces hautes contemplations, tu souriras des batailles humaines en disant : Evolutions de fourmis ! Grands mouvements sur peu d’espace ! ».

Telle est l’opinion formulée dans les écrits de Senèque il y a 2,000 ans.

Ami, laisse rouler la Terre
Autour de l’astre des Saisons !...
Q’importe qu’au centre du monde
Le soleil fixe ses destins,
Pourvu que sa chaleur féconde
Mûrisse toujours nos raisins !
Tout son plaisir, toute sa gloire
C’est de colorer le doux jus ;
Le notre, ami, c’est de le boire...

(LEBRUN.)

Cette citation est extraite d’une ode « à un convive astronome. »

Suivant qu’on se ralliera à l’une où à l’autre de ces deux conceptions, on pourra parcourir ce petit livre ou bien l’on n’ira pas plus loin.

Nous nous adressons en effet à tous ceux qui ont éprouvé quelquefois le besoin de connaître ce qu’on est convenu d’appeler les secrets de la nature ; pour qui l’homme n’est pas seulement matière, mais aussi un être pensant ; et qui, trouvant quelque jouissance à oublier, en certaines heures. les préoccupations ordinaires de la vie, se plaisent à réfléchir et à penser et sont curieux de savoir. A ceux-là nous offrons simplement ces quelques pages qui s’adressent à tout le monde... excepté aux savants.

Laissons à ces derniers toute la gloire, comme aussi tout le labeur au prix duquel ils l’ont achetée, de leurs admirables travaux ; mais ces travaux, d’ailleurs épars, ne sont en outre, pas accessibles à tous. Pour nous, nous avons cherché à réunir, sur le sujet qui doit nous occuper, les faits les plus intéressants et le résultat des travaux aussi nombreux que magnifiques qui ont amené la science moderne au point où elle en est aujourd’hui.

Que sommes-nous dans le monde ? Qu’est notre monde dans l’univers ? Que sait-on de précis et de bien acquis sur le soleil qui nous éclaire ?

Telles sont les questions que, peut-être, le lecteur s’est déjà souvent posées et auxquelles nous avons cherché à répondre d’après les documents les plus autorisés.

Nous l’avons fait aussi simplement que possible, mais consciencieusement, en nous réduisant au minimum des développements techniques nécessaires, mais aussi sans nous dérober aux chiffres quand ils étaient indispensables ; et enfin sans jamais sacrifier aux entraînements de l’imagination, faciles en ce sujet, nous nous en sommes tenu à la rigoureuse précision des méthodes scientifiques et des résultats d’observations.

Nous laissons ainsi au lecteur le soin de dégager lui-même la poésie dont, malgré leur aridité apparente, les spéculations purement scientifiques se trouvent comme enveloppées.