Les aléas du nucléaire de fission

De

Ce dossier a été établi d'abord en 1975 : il fait état du développement de l'atome civil lors des 30 ans qui précèdent (1945-1975) ; ensuite complété en 2005 pour les 30 années écoulées (1975-2005).

En choisissant le nucléaire de fission comme source d'énergie, les pouvoirs publics ont dynamisé un temps (quelques décennies) la grosse industrie du béton et de l'acier et par là ont assuré artificiellement le plein emploi, mais par contrecoup ont fait exploser la dette publique.

On montre comment et pourquoi la sagesse aurait imposé la fusion, assortie parallèlement d'énergies dites renouvelables, avant de mettre éventuellement en oeuvre, si nécessaire, la fission.


L'auteur est Docteur en Physique Nucléaire et Radiochimie.


Publié le : dimanche 1 janvier 2006
Lecture(s) : 250
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 2952305064
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
AVANTPROPOS  « Les atomes nous veulent-ils du mal ? » « Les atomes nous veulent-ils du bien ? » sinterrogeait en 1975 la télé-vision française. « Autant linformation est souhaitable, autant il est difficile de la présenter correctement et objectivement. Comment faire comprendre à un public non au courant que les surrégé-nérateurs à neutrons rapides sont meilleurs ou moins bons que 1 les surrégénérateurs à thorium et neutrons lents ? »  Tout bonnement en lui exposant dune manière simple et complète les informations de base, en mettant « au courant » ce public qui peut comprendre, qui voudrait comprendre  Certainement pas en affublant du surnom « décogau-chistes » ceux qui ne partagent pas les goûts du risque de ceux qui veulent tenir à tous prix le pari du « tout électrique, tout nucléaire » (longtemps slogan EDF)  Certainement pas par le verbiage et les déclarations volontairement alambiquées des « aristonucléaires », certaine-ment pas par des propos sectaires et prétentieux (comme par exemple en affirmant que le « débat (lié aux problèmes dimplantations de centrales nucléaires) ne concerne quun 2 nombre restreint de citoyens », ou en proclamant « lindustrie nucléaire, symbole de production et de croissance », ou en
1  Louis Leprince-Ringuet,Revue du Grand DeltaSpécial Nucléaire »,, « p. 50, 1975. 2  J.-C. Béranger,Revue du Grand DeltaSpécial Nucléaire , « », p. 72, 1975.
5
clamant avec grandiloquence « aucune alternative au nu-3 cléaire » )  Certainement pas non plus en offrant au public une information aux arguments puérils comme ceux-ci (relevés dans la presse à la fin 1974) : « notre génération semble condamnée à latome () à moins que chaque Français soit décidé à réduire considérablement sa consommation déner-gie, cest-à-dire à se lever et se coucher avec le jour, à se chauffer au charbon et au bois et à se priver dun certain nombre dappareils électroménagers ». Certes, « du fait du développement considérable des connais-sances, limportance des données à acquérir et à maîtriser, limite létendue des compétences scientifiques et techniques 2 de chacun ». Mais au pays de Descartes et de Boileau, on devrait réussir à fournir à chacun (en faisant appel à son bon sens) une analyse logique du « débat nucléaire », en ne perdant jamais de vue que « ce qui se conçoit bien, sénonce clairement ». Et puis noublions pas qu« il est aussi fatal quil est lâche de dissimuler des faits parce quils ne sont pas de notre 4 goût » . NOTE. Le texte qu’on vient de lire en avantpropos, comme celui de l’ensemble de cet ouvrage a été écrit il y a trente ans, en 1975. Il est publié aujourd’hui dans sa version originale, avec ça et là quelques mises à jour, notamment par des notes d’actualisation en 2005 lorsque le décalage avec l’état actuel du dossier est trop important. 3  Appel de 32 scientifiques américains, dont un tiers de prix Nobel, mars 1975. 4  John Tyndall, 1874, cité en préface par J.-M. Cleveland,The Chemistry of Plutonium, 1970.
6
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Formez le monôme, formez…

de ed-saint-julien-d-orcival

L'Opéra fantastique

de ed-saint-julien-d-orcival

suivant