Quand l'Afrique réinvente la téléphonie mobile

De
Publié par

Les articles rassemblés ici interrogent la contribution réelle de la téléphonie mobile au développement économique et social des populations, ses modes d'appropriation, les formes de socialisation qu'elle induit et les innovations qui la caractérisent ou qu'elle suscite. La technologie n'étant pas neutre, il s'agit de penser les modalités de son intégration et ses conséquences sur le système social.
Publié le : mardi 15 septembre 2015
Lecture(s) : 34
Tags :
EAN13 : 9782336390697
Nombre de pages : 268
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
m
C
,
m-commerce
de la téléphonie mobile
u
C u
 et
u
,
l
s
-
-,
Etudes africaines
Q
u
Sous la direction de Alain K, Kouméalo A et Alain C-C
and l’Afrique réinvente la téléphonie mobile
22/07/15 18:54
Quand l’Afrique réinvente la téléphonie mobile
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe
Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions
FAME NDONGO (Jacques),Essai sur la sémiotique d’une civilisation en mutation. Le génie africain est de retour, 2015. TCHAKOTEU MESSABIEM (Liliane),Droit OHADA - Droit français. La protection des créanciers dans les procédures collectives d’apurement du passif, 2015. AMBOULOU (Hygin Didace),Le Droit des entreprises en difficulté dans l’espace OHADA, 2015. AMBOULOU (Hygin Didace),Le Droit de l’arbitrage et des institutions de médiation dans l’espace OHADA, 2015. BASSÈNE (René Capain),Casamance. Récit d’un conflit oublié (1982-2014), 2015. DOSSI (Faloukou),L’universalisation de la démocratie, Vers la théorie habermassienne de la démocratie, 2015. NDOMBET (Wilson-André, dir.),Processus électoraux et immobilisme politique au Gabon (1990-2009), 2015. ANGOULA(Jean-Claude),L’Église et l’État au Sénégal, Acteurs de développement ?,2015. MOUCKAGA (Hugues), OWAYE (Jean-François) WANYAKA (Virginie), Démocratie et/ou démocrature en Afrique Noire ?, 2015. TOPPÉ (Gilbert),Éducation aux archives. Théorie, pratique et valorization, 2015. Ces dix derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentationdu contenu des ouvrages, peut être consultéesur le site www.harmattan.fr
Sous la direction de Alain KIYINDOU,KouméaloANATÉ ETAlainCAPO-CHICHIQuand l’Afrique réinvente la téléphonie mobile
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06382-9 EAN : 9782343063829
REMERCIEMENTS
Nos sincères remerciements à Kouméalo Anaté et Alain Capo Chichi qui ont permis l’organisation du colloque dont sont issus les articles rassemblés ici ainsi qu’au professeur Annie Lenoble-Bart pour sa relecture minutieuse.
INTRODUCTION
Alain KIYINDOU Chaire Unesco Pratiques émergentes en technologies et communication pour le développement Université Bordeaux Montaigne La téléphonie mobile est devenue l’un des outils les plus indispensables du XXIe siècle. Tel un cordon ombilical elle relie chacun, où qu’il se trouve, au monde tout en l’abreuvant d’un flux interminable de données. C’est donc à la fois un outil de reliance, de mise en visibilité qu’un appui à la décision, voire un coach sportif, médical… Mais ce dispositif technologique est à penser également en termes de domination et de participation. Penser la technologie sous l’angle de la domination, c’est focaliser son regard sur les processus de fabrication, les stratégies d’acteurs, les politiques de diffusion, les cultures et idéologies véhiculées, les flux financiers et/ou informationnels échangés. Une telle approche s’inscrirait dans la lignée des travaux de l’école de Frankfort et puiserait dans les théories des industries culturelles, voire créatives, fondées sur la pensée d’Adorno, Horkemeyer, Marcuse…
Penser la téléphonie mobile en termes de participation c’est prendre la mesure de toute la liberté que permettent ces dispositifs technologiques, créneau que Motorolla exploite si bien avec son slogan « les ailes de la liberté ». Cette liberté individuelle et collective s’exprime à travers les différentes mobilisations sociales, la diversité d’usages, les inventions et les relocalisations des dispositifs communicationnels. Cette approche est dans la lignée de la sociologie des usages, de la traduction voire la théorie de la complexité. Alors domination ou résistance, participation ou exclusion ? Il faut reconnaître que la question de la neutralité des dispositifs technologiques reste posée, ce qui suppose une liberté limitée, voire surveillée, même si les rapports de force ne sont jamais stables. La téléphonie mobile n’est qu’un boîtier sans âme que les uns et les autres utilisent selon leurs besoins de connexion ou de déconnexion, de domination ou de résistance, de participation ou d’exclusion. Boîtier qui, tel un objet rituel, est empreint de la valeur qu’on lui accorde, de la mission qu’on lui assigne, du rôle qu’on lui donne. Il régit à la fois le monde du sacré et le profane, les sphères visibles et invisibles de l’humanité.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.