Transmissions et réseaux - 5e éd.

De
Publié par

Cet ouvrage s’adresse aux étudiants de l’enseignement supérieur technologique (BTS IRIS et BTS informatique de gestion option réseaux, IUT d’informatique, IUT de génie électrique et informatique industrielle, IUT services et réseaux de communication, IUT génie des télécommunications et des réseaux, licences professionnelles, IUP), ainsi qu’aux auditeurs de la formation continue.

Il expose les concepts et techniques relatifs au transfert des informations entre les éléments d’un réseau (serveurs, stations, hubs, switchs, routeurs…) à l’aide de différents protocoles (TCP/IP, PP, SMTP, FTP, HTP, DNS…).

Les architectures des principaux réseaux locaux (Ethernet, VLAN, WiFi 802.11, MIMO , Bluetooth…) et réseaux longue distance (RTC , RNIS , ADSL , ATM…) sont présentées et illustrées par de nombreuses études de cas.

Pour chaque chapitre, des QCM et des exercices corrigés sont proposés.

Ce livre traite de l’essentiel de ce qu’il faut connaître aujourd’hui sur le sujet et est présenté de manière à constituer un véritable manuel d’autoformation.

Publié le : mercredi 7 juillet 2010
Lecture(s) : 116
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782100555611
Nombre de pages : 320
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
1.1
Chapitre1
Concepts de base
SYSTÈMES DE COMMUNICATION
Les besoins de communication de données informatiques entre systèmes plus ou moins éloignés sont multiples : transmission de messages, partage de ressources, transfert de fichiers, consultation de bases de données, gestion de transactions, lecture de vidéos, réservations en ligne
Demande/fourniture de service
Gestion de la communication
Gestion de la connexion Transmission des données
3. Échange dinformations
2. Établissement de la communication
1. Établissement de la connexion
Réseau
Demande/fourniture de service
Gestion de la communication
Gestion de la connexion Transmission des données
Figure 1.1 Architecture des systèmes de communication.
6
Chapitre 1Concepts de base
Pour communiquer, ces systèmes disposent de trois blocs fonctionnels (figure 1.1, page précédente) :  les applications qui veulent échanger des données ;  les fonctions destinées à établir et gérer la communication ;  les fonctions assurant la transmission des données. Il est important de noter que ce sont les applications qui sont à lorigine de la demande et de la procédure de communication. En revanche, létablissement de la communication entre les systèmes informatiques seffectue à partir du réseau. Cest tout dabord la connexion entre les deux systèmes qui est établie à travers le réseau (phase 1). Puis la communication est établie, vérifiant que les systèmes peuvent dialoguer : même « langage », mémoire disponible, services applicatifs présents (phase 2). Les applications peuvent alors échanger leurs informations (phase 3). Pour comprendre le rôle de chacun de ces blocs, une analogie avec la procédure utilisée par un directeur dentreprise pour échanger des informations par téléphone avec un autre directeur est présentée en fin de chapitre. Matériellement, un réseau de transmission comprend deséquipements de raccordement, pouvant être externes (comme un modem, un routeur ou un point daccès sans fil) ou internes (carte réseau par exemple). Ces équipements sont connectés entre eux par des lignes ousupports physiquesde transmission (figure 1.2).
Figure 1.2dun réseau de transmission. Architecture Unréseaude transmission de données peut donc être défini comme lensemble des ressources liées à la transmission et permettant léchange des données entre les différents systèmes éloignés. Suivant leur organisation, ou architecture, les distances, les vitesses de transmission et la nature des informations transmises, les spécifications et normes utilisées sont différentes. Les chapitres suivants analysent les principales normes utilisées dans les réseaux dordinateurs. Les équipements de raccordement vont devoir mémoriser les informations, les coder et les transmettre en fonction des supports physiques et du réseau de transmis
1.2Codage et transmission série
7
sion utilisés. Les chapitres 2, 3 et 4 décrivent les modes de codage et de transmis sion. La classification des réseaux de transmission est de plus en plus complexe. Mais deux familles de réseaux sont à distinguer. Dune part les réseaux informatiques dont font partie les réseaux locaux étudiés aux chapitres 6 et 7. Dans cette catégorie, les lignes de transmission et les équipements de raccordement sont le plus souvent la propriété de lutilisateur. Dautre part les réseaux de télécommunication pour les liaisons longues distances présentés aux chapitres 8 et 9. Ces réseaux sont le plus souvent la propriété dopéra teurs de télécommunication (France Telecom, British Telecom, AT&T) qui louent leur utilisation et des services aux clients. Les équipements de raccordement marquent alors la limite de propriété entre les équipements du client et ceux de lopérateur.
1.2 CODAGE ET TRANSMISSION SÉRIE Dans la plupart des réseaux dordinateurs, les informations sont de nature numé rique mais leur transmission sur le support physique dinterconnexion (« la ligne ») peut être réalisée, suivant les besoins et les caractéristiques du support, sous forme analogique (RTC : Réseau Téléphonique Commuté) ou numérique (réseaux locaux Ethernet, réseaux personnels Bluetooth). Dans les deux cas, une adaptation à la ligne est nécessaire. Pour une transmission analogique, cette adaptation consiste en une conversion numériqueanalogique par modulation. Les informations numériques traitées et transmises dans les réseaux dordinateurs correspondent à une association déléments binaires ou bits (bit est la contraction de binary digit). Suivant le type de traitement réalisé et la nature des informations (base de données, texte, fichier vidéo, programme), les éléments binaires sont regroupés pour former un ensemble significatif (octet, caractère sur 7 ou 8 bits). Le codage est lopération qui fait correspondre à chaque caractère ou groupe de bits une valeur numérique déterminée exprimée le plus souvent en décimal ou en hexadécimal (code ASCII, ISO 8859). Les éléments binaires composant un carac tère codé sont généralement transmis les uns à la suite des autres, « sur un fil », ce qui correspond à une transmission série (figure 1.3).
Figure 1.3série numérique entre deux systèmes. Transmission © Dunod  La photocopie non autorisée est un délit.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.