À la quête de soi

De
Publié par

Comment trouver le bonheur ? Vous êtes-vous déjà intéressés au sujet ? Pour la plupart des individus interrogés, le bonheur rime avec nécessité et besoin. Le pensez-vous vraiment ? Et si nous l'étions déjà tous, mais sans le savoir ? Il suffirait peut-être de changer notre regard. Ne plus voir seulement avec les yeux mais peut-être au travers de l'âme, et ne pas se contenter de vivre par son biais mais regarder avec les yeux du cœur. Dans la majorité des cas, les personnes disent ne pas être heureuses ou affirment l'être mais ne le sont pas. Pourquoi ? Il faut savoir lire à travers les mots et les lignes ce que l'on exprime.


Publié le : mercredi 4 mai 2016
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782334040440
Nombre de pages : 50
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Couverture
Copyright
Cet ouvrage a été composé par Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com
Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
ISBN numérique : 978-2-334-04042-6
© Edilivre, 2016
Introduction
Pour commencer, je me permets de prendre la liberté de vous faire partager quelques poèmes qui, je l’espère, vous inspireront. La vie : La vie est pleine de surprises, La vie rime avec rire, sourire, Mais parfois avec dérision et provocation. Dans son ensemble, Nous avons une vision de la vietrès erronée, Tout sauf de ce qu’elle est. Certains diront, La vie est dure, La vie est une merde dans laquelle nous nous devons de survivre, Mais qu’en serait-il si nousarrêtionsde survivre, Pour pouvoir la vivre ? La vivre ne reviendrait-il pas à lâcher-prise ? Pour certains, cela signifierait laisser tomber, se laisser vivre, Ce qui pourraitêtre négatifpour eux. Mais pour les autres,
Cela reviendrait àaccepterce qu’ilen est, À suivre le cours de ce qui est ; Sans retenir, Sans contrôler ; Juste se laisser aller ; À ce qui doit arriver. Dans ce monde où nous vivons ; Nous n’entrevoyons pas ; Tout ce que nous partageons ; Nous n’entrevoyonsmêmepas que nous existons. La vie c’est quoi ? Pour beaucoup d’entre nous, La vie c’est métro, boulot, dodo, Mais, Se résume-t-elle à cela ? Et si la vie était bien plus profonde que cela ? Et si la vie regorgeait de bonheur, de plaisir, d’une paixharmonieintérieure, d’une sorte d’ et d’amour ? Fais de ta vie « amour », Et celle-ci te sourira chaque jour. Pourquoi s’encombrer de tout ce qui est inanimé, Au lieu de s’entourer de l’essence de qui l’on est, Et de l’amour, Que nous retrouvons dans l’humanité.
Nous ne formons qu’un, Nous apprenons, Nous discutons, Nous échangeons. Mais, au lieu de s’aimer, Nous nous jugeons, Nous nous déchirons, Jusqu’à ce que l’humanité, soit privée, De tout ce qu’elle nous a donné.
Bonjour à vous tous qui me lisez !
Je ne sais pas combien de personnes seraient susceptibles d’être intéressées par cette lecture mais, quoi qu’il en soit, le nombre n’est pas d’une grande importance pour moi. Ce qui l’est en revanche, c’est d’avoir la chance de pouvoir vous informer ainsi que de vous sensibiliser sur divers aspects essentiels concernant le bonheur présent en vue de la construction du bonheur futur. Comment est-il possible d’être heureux dans ce monde que nous renions ? Comment est-il possible de trouver la paix de soi sans même se comprendre et s’écouter ? Diverses composantes entrent en ligne de compte concernant le développement personnel nécessaire afin de se concrétiser pleinement et dans le but de vivre et non plus de survivre. Dans ce livre, il est question de seulement quelques aspects qui sont néanmoins nécessaires et qui représentent le commencement de cette quête vers le bonheur. Pour ma part, dans une vie nous avons plusieurs étapesà passer et divers obstacles à franchir. Avant de pratiquer, si je puis m’exprimer ainsi, il est important d’en connaître le sujet, non pas de le maîtriser ou de l’apprendre telle une leçon mais de tirer vers l’éveil qui tend à acquérir la connaissance et la conscience de ce qui émane de nous. C’est dans ce but que cet écrit a été rédigé, car il traite essentiellement de la première étape nécessaire dans la réalisation, car il a pour but d’accepter qui nous sommes vraiment. Ainsi, il prend en considération des aspects dont nous ignorons même la présence. Voilà la raison pour laquelle nous visons ainsi la connaissance. Celui qui sait peut avancer vers le chemin qu’il désire. Si on n’en connaît pas les divers aspects, comment nous est-il possible d’avancer dans le but d’évoluer ? La prise de conscience est donc la première étape que l’on se doit de réaliser avant quoi que ce soit. C’est comme tout. Un sujet de mathématiques mal connu mènerait instinctivement à l’échec. Si, à contrario, on en révise le sujet, cela permet de le travailler puis d’évoluer, dans le but de réussir. La vie est ainsi, et ce livre nous met en conscience des idées dans le but de les semer pour que vous puissiez prendre le temps de vous tourner vers vous afin de faire de ces idées des réalités. Par ce biais, celles-ci pousseront, germeront et grandiront jusqu’à leur floraison. N’oublions pas que notre évolution est comparable à une graine qui a été plantée. Celle-ci doit au préalable avoir été bien mise en terre afin de développer de fortes racines qui lui permettront ainsi de grandir sainement et de manière équilibrée ce qui serait en comparaison à notre enfance les racines de la plante quilecommencent à sortir et est comparab aux racines de l’homme à savoir son enfance, sa famille, sonappartenance à la terre… Lorsque la plante pousse, il lui faut alors des engrais pour se développer ainsi que de l’eau et du soleil. Nous sommes tous constituésdela même manière.Les engrais présentés ici représenteraient notre ascension et nos étapes que nous nous devons de réaliser avant même de passeràla suivante comme pourla plante. La période de croissance détermine celle de la floraison. Elle est ce qui lui permettra de devenir belle, grande, robuste, avec tous les nutriments nécessaires. Notre enfance est notre croissance, et si celle-ci recèle des difficultés et des souffrances, celles-ci, de manière automatique, se répéteront lors de notre floraison
qu’est l’âge adulte. Des séquelles sont laissées sans même arriver à les déceler. Si nous ne comprenons pas les tenants et les aboutissements de ce qui nous entoure ou même de ce que nous vivons, nous ne serons pas en mesure d’avancer telle la plante qui manque de ce dont il lui est nécessaire afin de fleurir. Dans la notion de jardinage, nous incluons aussi la lumière ainsi que l’eau. Nous savons que notre corps a besoin d’eau, elle lui est nécessaire à sa survie, mais intéressons-nous plutôt à la lumière. Nous savons de quoi il est question lorsque nous jardinons, mais dans le cas d’un humain, en quoi la lumière lui est-elle nécessaire ? À proprement parler, nous savons tous que lorsque le soleil est présent, notre moral a tendance à s’améliorer dès lors que nous traversons l’hiver. Quand il n’y a pas de soleil et que les jours raccourcissent, nous sommes souvent moroses, tristes et parfois déprimés, sans aucune énergie et nous n’attendons qu’une chose :leretour des beaux jours, tout commelaplantequi, durant l’hiver,ralentira sa croissance et au printemps se développera pleinement. Le soleil est vital et nous redonne le sourire, le moral et l’envie de faire évoluer notre vie. Il est source d’inspiration et de projet. Mais, est-ce là la seule lumière qui nous entoure ? Non, bien sûr que non. La lumière dont il est question dans ce livre est tout simplement la vôtre. Celle qui émane de vous et qui est présente à l’intérieur de vous. Vous-même êtes...
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les 12 portes du Kaama

de editions-edilivre

Le Prix des choses

de editions-edilivre

Le Chant de Marie

de editions-edilivre

suivant