Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant
Acadie72 Naissance de la modernité acadienne
David Lonergan
e s s a i Prise deparole Extrait de la publication
Ancrées dans le Nouvel-Ontario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les créateurs d’expression et de culture françaises au Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine. Coll. « Essai ».
Éditions Prise de parole C.P. 550, Sudbury (Ontario) Canada P3E 4R2 www.prisedeparole.ca
La maison d’édition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario, le Conseil des Arts du Canada, le Patrimoine canadien (programmes Développement des communautés de langue officielle et Fonds du livre du Canada) et la Ville du Grand Sudbury de leur appui financier.
Acadie1972 Naissance de la modernité acadienne
Extrait de la publication
Dumêmeauteur
Paroles d’Acadie. Anthologie de la littérature acadienne (1958-2009), Sudbury, Éditions Prise de parole, coll. « Agora », 2010, 445 p. Françoise Bujold, À toi qui n’es pas née au bord de l’eau, textes présentés et établis par David Lonergan, Trois-Pistoles, Éditions Trois-Pistoles, 2010, 303 p. Tintamarre. Chroniques de littérature dans l’Acadie d’aujourd’hui, Sudbury, Éditions Prise de parole, coll. « Agora », 2008, 365 p. L’homme qui était sans couleurs(illustrations d’Anne Brouillard), conte, Moncton, Bouton d’or, coll. « Acadie », 2003, 48 p. La création à cœur : l’histoire du théâtre l’Escaouette, monographie, Tracadie-Sheila, La Grande Marée, 2000, 48 p. Paroles de l’Est, anthologie de la littérature de l’Est du Québec, Grenoble, Éditeq, 1993, 322 p. La Bolduc, la vie de Mary Travers, biographie, Montréal, Triptyque, coll. « Chanson / Musique », 1992, 216 p. L’été des carcasses, théâtre, Bic, Isaac-Dion Éditeur, 1991, 153 p. Blanche, roman biographique, Montréal, Guérin Littérature, 1989, 296 p. L’anthologie de Blanche Lamontagne-Beauregard, essai biographique, choix de textes et bibliographie complète, Montréal, Guérin Littérature, 1989, 509 p. Les otages, théâtre, Rimouski, Éditeq, 1987, 100 p. Sortie de secours, théâtre, avec le Théâtre Petit à Petit, Montréal, VLB éditeur, 1987, 140 p.
David Lonergan
Acadie1972 Naissance de la modernité acadienne
e s s a i Prise deparole SuDbury2013
Extrait de la publication
Conception de la première de couverture : Olivier Lasser
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Copyright © Ottawa, 2013. Imprimé au Canada.
Diffusion au Canada : Dimédia.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Lonergan, David, auteur Acadie 1972 : naissance de la modernité acadienne / David Lonergan. Comprend des références bibliographiques. Publié en formats imprimé(s) et électronique(s). ISBN 978-2-89423-904-9 (couverture souple). – ISBN 978-2-89423-751-9 (pdf). ISBN 978-2-89423-870-7 (epub) e e 1. Acadiens–Histoire–20 siècle. 2. Acadie–Civilisation–20 siècle. 3. Modernité– e Provinces maritimes. 4. Littérature acadienne–20 siècle–Histoire et critique. 5. Acadiens–Identité ethnique. I. Titre. FC2045.L65 2013 971.5’004114 C2013-905789-7  C2013-905790-0
ISBN 978-2-89423-904-9 (Papier) ISBN 978-2-89423-751-9 (PDF) ISBN 978-2-89423-870-7 (ePub)
À James de Finney, qui fut mon directeur de thèse de maîtrise et qui a bien tenté de me convaincre de faire un doctorat sur le phénomène littéraire acadien.
Extrait de la publication
orsque j’étais étudiant à l’Université de Moncton, je L me souviens des discussions entre Claude Roussel et Antonine Maillet, entre la modernité naissante et le folklore omniprésent. Roussel voyait Jackson Pollock en peignant des pêcheurs acadiens et Maillet faisait remonter la langue acadienne à l’œuvre de Rabelais. Deux mouvements, deux écoles, deux continents. Je suis allé vers les arts visuels sans que l’Acadie ne devienne jamais ni un sujet ni une source d’inspiration. Les œuvres que je faisais étaient acadiennes parce que j’étais acadien, et elles étaient modernes parce que j’essayais d’être au diapason de mon époque. En écri-ture c’est le contraire qui s’est produit, mais nous arrivions après une œuvre majeure, celle d’Antonine Maillet, qui va faire passer la littérature acadienne de l’oral à l’écrit, devenant ainsi, à l’instar de son illustre devancier François Rabelais, une sorte de mythe incontournable qui depuis jette une ombre dont il est difficile de se départir. Il nous restait à écrire le présent puisque le passé l’avait été. Notre projet littéraire allait se concentrer sur le réel, dont le territoire for-mait une composante inévitable. HerménégilDeCHiaSSon, « TripTyque», 8Septembre1992(eSSaiinéDit)
|7
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin