Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 25,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Aménager des espaces favorables au loisir, au sport et au tourisme

De
382 pages
EN QUOI ET COMMENT l’aménagement des espaces et des équipements de loisir peut-il contribuer au bien-être de la société et de ses populations ? Qu’il s’agisse d’équipements sportifs d’envergure ou de proximité, d’espaces culturels, patrimoniaux, de plein air ou touristiques, situés en milieu urbain, périurbain ou rural, leur aménagement n’est pas une mince affaire. Il faut en effet prendre en compte l’intégration durable et responsable des structures, l’accessibilité et la sécurité des aménagements, la promotion de saines habitudes de vie auprès des populations, bref, il faut être en mesure de concevoir tous les usages possibles d’un aménagement, du plus formel et normé au plus informel et créatif.
Cet ouvrage, l’un des seuls en langue française sur le sujet, pose les bases théoriques, pragmatiques et réglementaires pour envisager, concevoir, analyser et mettre en application l’aménagement du territoire sous l’angle du loisir. Il met à contribution plus d’une quinzaine de chercheurs de plusieurs disciplines (études urbaines, sociologie, tourisme, géographie, études culturelles, etc.) qui se basent sur différents exemples québécois et internationaux pour montrer comment le loisir tire son essence, et tout son sens, des divers milieux de vie où il gravite.
Voir plus Voir moins
image

TEMPS LIBRE
et CULTURE

Collection dirigée par Chantal Royer
et Michel de la Durantaye

Bien qu’une vie sociale et culturelle très riche prenne place dans le temps libre, ce champ d’étude, pourtant central aux cultures contemporaines, est négligé. La collection «Temps libre et culture» a comme objectif une meilleure compréhension des multiples facettes du temps libre et de la culture. La diversité et la pluralité de leurs usages, ainsi que leurs pratiquants et leurs agents, fluctuent dans un contexte fortement marqué par les temps sociaux, qui déterminent l’évolution du temps libre.

Les ouvrages de cette collection traitent des fondements scientifiques du loisir contemporain, des pratiques du temps libre, des modes, des tendances et des univers d’activités, des valeurs et des significations ainsi que des grands acteurs (l’État, les villes, les organisations et les associations, par exemple). Leurs auteurs s’intéressent également aux politiques ainsi qu’aux tendances en matière de gestion, d’animation et de participation dans ce domaine en s’attardant par exemple à la démocratie culturelle, à la participation sociale et au développement culturel et socioculturel.

Aménager des espaces
favorables au loisir,

au sport et au tourisme

Image

Presses de l’Université du Québec

Le Delta I, 2875, boulevard Laurier
bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2

Téléphone: 418 657-4399 – Télécopieur: 418 657-2096

Courriel: puq@puq.ca – Internet: www.puq.ca

 

Diffusion / Distribution:

CANADA

Prologue inc., 1650, boulevard Lionel-Bertrand
Boisbriand (Québec) J7H 1N7 – Tél.: 450 434-0306 / 1 800 363-2864

FRANCE

AFPU-D – Association française des Presses d’université
Sodis, 128, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny,
77403 Lagny, France – Tél.: 01 60 07 82 99

BELGIQUE

Patrimoine SPRL, avenue Milcamps 119
1030 Bruxelles, Belgique – Tél.: 02 7366847

SUISSE

Servidis SA, chemin des Chalets 7
1279 Chavannes-de-Bogis, Suisse – Tél.: 022 960.95.32

Image

La Loi sur le droit d’auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée – le «photocopillage» – s’est généralisée, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L’objet du logo apparaissant ci-contre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du «photocopillage».

Aménager des espaces

favorables au loisir,
au sport et au tourisme

Perspectives théoriques,
pragmatiques et réglementaires

image

Sous la direction deSylvie MiauxetRomain Roult
Préface dePaul Lewis
Avec la collaboration de Benoit Tremblay

image

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Vedette principale au titre:

Aménager des espaces favorables au loisir, au sport et au tourisme:
perspectives théoriques, pragmatiques et réglementaires

(Collection Temps libre et culture; 14)
Comprend des références bibliographiques.

ISBN 978-2-7605-4484-0

ISBN Epub 978-2-7605-4486-4

1. Zones de loisirs – Planification. 2. Aménagement du territoire. I. Miaux, Sylvie, 1974- . II. Roult, Romain, 1982- . III. Collection: Collection Temps libre & culture; 14.

GV182.3.A43 2016        711’.558        C2016-941015-3

image

Révision

Correction d’épreuves

Conception graphique

Mise en pages

Images de couverture

Dépôt légal: 3e trimestre 2016

© 2016 – Presses de l’Université du Québec

Imprimé au Canada

Nous remercions le réseau Villes Régions Monde (VRM)
d’avoir cru en notre projet et d’avoir contribué au financement
de la publication de cet ouvrage.

Préface

 

L’urbanisme tel qu’on le connaît aujourd’hui a été, pour une large part, conceptualisé en réponse à de graves problèmes de santé, conséquence de l’urbanisation rapide que connaissaient les villes au XIXe siècle. Les questions de santé sont encore centrales aujourd’hui en urbanisme, mais les défis ne sont plus tout à fait les mêmes qu’au XIXe siècle. Face à l’épidémie d’obésité à laquelle nous faisons face, les milieux de vie doivent être pensés autrement, la santé en tête, pour favoriser l’activité physique par le transport actif ou différentes activités sportives. Mais les sports (et les loisirs) sont négligés par les urbanistes, du moins au Québec, notamment s’agissant de l’aménagement des espaces qui leur sont favorables. C’est le point de départ de l’ouvrage que nous proposent Sylvie Miaux et Romain Roult, une nécessaire contribution à notre réflexion collective.

Le présent ouvrage vient combler un grand vide. Il n’existait pas (ou plus) d’ouvrage comparable au Québec, à l’exception (notable) du livre de Robert Soubrier, Planification, aménagement et loisir, paru il y a maintenant plus de quinze ans. Le livre de Miaux et Roult s’inscrit clairement dans le prolongement de l’ouvrage de Soubrier et en actualise le propos. Le livre rassemble les contributions d’une quinzaine de collaborateurs, de différentes disciplines – géographie, aménagement, loisirs, patrimoine, etc. – qui défendent des perspectives différentes, parfois théoriques, parfois empiriques, sur ce que suppose l’urbanisme pour favoriser la pratique des sports et des loisirs, de même que l’aménagement des espaces touristiques.

L’intérêt d’un tel ouvrage est à trouver sur différents plans. L’ouvrage de Miaux et Roult couvre très large. Il intéressera les spécialistes (et les étudiants) des sports et des loisirs, de même que ceux qui travaillent sur le tourisme, certaines des contributions abordant l’aménagement des espaces qui sont favorables au développement touristique. Les urbanistes et autres aménagistes y trouveront aussi matière à réflexion pour penser la ville autrement. Depuis plusieurs années, l’urbanisme cherche à se redéfinir et surtout à redéfinir l’environnement urbain. Les sports et les loisirs offrent un très grand potentiel sur ce plan et peuvent contribuer à cette redéfinition de l’urbanisme et, partant, de nos milieux de vie.

Les auteurs ont choisi de situer leurs analyses dans leur contexte plus large, celui des pratiques en matière de planification et d’aménagement du territoire, car ce contexte est très signifiant. Ce faisant, le livre est surtout centré sur le Québec, notamment dans la première partie, mais il ne concerne pas que le Québec; les réflexions qu’il propose sont également intéressantes pour des spécialistes d’ailleurs.

Le modèle québécois de planification fait une large place à la consultation des publics. Si la consultation est essentielle pour l’aménagement des espaces, le véritable enjeu se situe peut-être du côté de l’équilibre entre offre et demande pour les activités, dans le cas des sports et des loisirs. La demande évolue sans cesse, et les villes peinent parfois à s’adapter à cette évolution. Si bien que les citoyens doivent parfois se tourner du côté du secteur privé pour trouver ce qu’ils cherchent ou encore pratiquer d’autres activités, ou même réduire leur participation aux activités. Dans un contexte où nous cherchons à augmenter la participation de tous, notamment en sports, cette question est importante. Comment penser l’offre d’activités pour favoriser la participation? Quels équipements doit-on mettre en place?

Les villes peuvent adopter deux types de stratégies. Une première stratégie privilégie les grands équipements, par exemple dans une perspective de marketing territorial, de positionnement stratégique, à l’échelle continentale ou même internationale. C’est par exemple ainsi que doit se comprendre la course aux Jeux olympiques ou autres grands événements sportifs. Pour plusieurs, ces grands équipements sont de nature à stimuler l’intérêt pour les sports, et donc à augmenter la demande; mais l’impact positif de ces grands équipements n’est pas véritablement vérifié.

Une seconde stratégie met plutôt l’accent sur les équipements de proximité, l’objectif étant alors d’augmenter l’offre pour favoriser la pratique d’activités physiques. L’une et l’autre ne sont pas mutuellement exclusives: une ville peut fort bien construire de grands équipements pour s’affirmer face à ses concurrentes, en même temps qu’elle choisira de multiplier les équipements de proximité. Mais dans un contexte où les budgets ne sont pas infinis, il y a un risque que les équipements de proximité soient quelque peu négligés. C’est la question de l’accessibilité aux équipements qui est ainsi posée. Comment donner accès au plus grand nombre? L’accessibilité géographique est sur ce plan fondamentale. Mais il y a plus, notamment pour satisfaire les besoins des clientèles particulières, personnes âgées, personnes à mobilité réduite, etc. Selon la stratégie que l’on adoptera, la ville sera forcément différente.

Depuis quelques années, notre compréhension de la question s’est enrichie: comment aménager les espaces afin de favoriser la pratique du sport ou du loisir, indépendamment des équipements? C’est une approche radicalement différente, qui interpelle directement les urbanistes, et leurs pratiques à l’égard des espaces publics. C’est cette approche qui sous-tend Montréal physiquement active, l’intéressante démarche mise en place par la Ville de Montréal, et qui fait une très large place à l’urbanisme. Les urbanistes deviennent, dans le cadre d’une telle démarche, des acteurs importants d’une stratégie qui vise à faire bouger les gens.

Le livre de Miaux et Roult fait largement écho aux grands débats qui agitent actuellement l’urbanisme et, plus particulièrement, l’aménagement pour favoriser les loisirs, les sports et le tourisme. Le livre propose une lecture très large, qui témoigne de la richesse des défis, des contextes, des pratiques. Il faut espérer qu’il saura trouver rapidement son public.

 

Paul Lewis

Professeur, Université de Montréal

Liste des figures

 

1.1 /

Les trois fondements traditionnels de la planification de l’aménagement

1.2 /

Le plan City Beautiful de Burnham pour Chicago

1.3 /

Les Habitations Jeanne-Mance en deux temps

3.1 /

Les caractéristiques de la concertation en contexte de participation publique

3.2 /

L’échelle de participation des citoyens selon le degré d’influence sur la décision

4.1 /

Les neuf caractéristiques d’un grand projet

4.2 /

Les sept facteurs clés d’un processus de régénération urbaine

6.1 /

Le miroir d’eau de Bordeaux

6.2 /

La promenade Samuel-De Champlain

6.3 /

La «route touristique» du littoral de Québec

7.1 /

La relation du plein air avec l’ensemble des champs de la dimension humaine de la gestion des ressources naturelles

7.2 /

Un modèle de gestion du plein air

7.3 /

L’évolution des différents modèles de planification et de gestion des activités de plein air

7.4 /

Les facteurs qui définissent l’éventail des opportunités de loisir (Recreation Opportunity Spectrum ou ROS)

7.5 /

Le modèle de planification des limites du changement acceptable (Limits of Acceptable Change ou LAC)

7.6 /

Le processus de gestion des parcs identifiant le processus de gestion des activités des visiteurs (Visitor Activity Management Processes ou VAMP)

7.7 /

Le processus de gestion des visiteurs (Visitor Impact Management ou VIM)

7.8 /

Les composantes du modèle de protection de l’expérience des visiteurs et des ressources (Visitor Experience and Resource Protection ou VERP)

7.9 /

Le modèle de gestion des impacts des visiteurs dans des territoires protégés (Protected Areas Visitor Impact Management ou PAVIM)

9.1 /

Le cadre conceptuel développé par Ewing et Clemente

9.2 /

Un modèle des facteurs de l’environnement physique qui peuvent influencer la marche pour les loisirs dans le quartier

9.3 /

Une ville à échelle humaine

9.4 /

Les 12 critères de qualité d’un espace piéton

9.5 /

Une aire de sable et un espace de glisse urbaine

11.1 /

Des photographies du parc Carlos-d’Alcantara

12.1 /

L’approche de santé publique en prévention des blessures

12.2 /

La séquence en quatre étapes de la recherche en prévention des blessures d’origine récréative et sportive

12.3 /

L’adaptation du continuum des mesures de prévention actives et passives selon Brown et Massé

12.4 /

Une illustration de l’application des lois, règlements, normes et guides au Québec

12.5 /

Le processus de gestion des risques issu d’un processus de prise de décision

Liste des tableaux