//img.uscri.be/pth/3d0c65a32cb8c19d5ee684bee90e38e6716de539
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Amérique latine 2015-2016

De
144 pages

- « Todos somos Americanos » : les nouvelles relations Cuba–États-Unis (Marie Laure Geoffray)

- Bolivie : la réélection d’Evo Morales, le triomphe d’un protestataire devenu gestionnaire (Hervé do Alto)

- Les élections de 2014 et 2015 au Salvador : polarisation partisane, nouveaux comportements électoraux (David Garibay)

- Le canal interocéanique du Nicaragua : état des lieux, enjeux et perspectives (Kevin Parthenay)

- L’Amérique latine en 2015 : la fin d’un cycle de croissance, la fin du cycle social ? (Vera Chiodi, Carlos Winograd)

-Amérique latine : 1er janvier 2014-31 décembre 2014
Voir plus Voir moins
9 AMÉRIQUE LATINE : LA FIN DE L’EUPHORIE
Amérique latine : la fin de l’euphorie
O L I V I E R C O M P A G N O N Professeur d’histoire contemporaine à l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3, directeur de l’Institut des hautes études de l’Amérique latine (IHEAL) et membre du Centre de recherche et de documentation des Amériques (Creda), UMR 7227
M A R I E L A U R E G E O F F R AY Maîtresse de conférences en science politique à l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3, Institut des hautes études de l’Amérique latine (IHEAL) et membre du Centre de recherche et de documentation des Amériques (Creda), UMR 7227
Entre e meu des années 2000 et e début des années 2010, un vent d’optmsme a souLé parm es observateurs et es commentateurs de ’actuaté atno-amércane. En dépt de conjonctures natonaes dféren-cées nvtant à ne pas penser a régon comme un boc omogène, a crossance économque gobae, e nveau d’endettement reatvement abe et a réee capacté de résstance ace à a crse înancère de 2008 urent nterprétés comme es sgnes d’une bonne santé recouvrée, vore d’un avenr radeuX, après es « décennes perdues des années 1980 et 1990 », ées à a crse de a dette et au coc des ajustements structures mposés notamment par e Fonds monétare nternatona (FMï). Dans e conteXte du bascuement à gauce de nombreuX gouvernements à partr du tournant e du xxI sèce, a redstrbuton d’une parte des ruts de cette crossance auX secteurs es pus déavorsés des socétés permt de rédure presque partout es tauX de pauvreté et d’eXtrême pauvreté d’année en année, vore de commencer à résorber a très négae dstrbuton des revenus tee que mesurée par ’ndce de Gn.
Potquement, de nombreuX ndces parassaent converger vers un dagnostc, une consodaton ou un approondssement de a démocrate – depus ’aternance cenne de 2010 portant au paas de a Moneda e béra Sebastán Pñera après vngt ans de gouvernement de a 1 Concertaton jusqu’à ’ouverture de ’espace potque meXcan entamée en 2000 après sept décennes d’égémone du Part révoutonnare nsttu-tonne. En termes de reatons nternatonaes, ’émancpaton condusant a régon à qutter a matrce états-unenne, qu avat détermné une arge part des potques eXtéreures et des reatons dpomatques depus a în
1 . Vor Georges Couigna et Sébasten Veut, « e C déconcerté »,CaHiers des Amériques o latines68, 2011/3, p. 23-141., n
10AMÉRIQUE LATINE – ÉDITION 20152016
e du xIx sèce, consécutve à ’efondrement de ’Unon sovétque et au redépoement de a dpomate de Wasngton vers e Moyen-Orent, au début des années 1990, avat ouvert a voe au mutatérasme, au déveop-pement de reatons Sud-Sud et à une présence jusque-à nédte dans ’ordre 2 monda . S ’on ajoute à ce tabeau e at que a pupart des pays de a régon sembaent aors décdés à soder es comptes de eur passé autortare, s ’on songe auX nnombrabes procès ntentés contre es bourreauX des années de pomb dans ’Argentne de Nestor et Crstna Krcner, à ’nau-guraton du Museo de a Memora y os Derecos Humanos à Santago du C en janver 2010 ou à ’nstaaton de a Comssão Nacona 3 da Verdade au Brés en ma 2012, ’Amérque atne pouvat asément 4 « apparatre comme a régon des grands espors à a în de ’année 2012 » .
Croissance en berne et déclin des pratiques redistributives
2 . 3 . 4 .
Touteos, es temps ont manestement cangé en ’espace de queques années pusque a crossance moyenne de a régon atno-amércane, supéreure à 5 % au tournant des années 2000 et 2010, sera sans doute de 1 % – dans e meeur des cas – pour ’année 2015. a premère matrce des transormatons actuees résde, comme e montrent Vera Cod et Caros Wnograd dans ce voume (p. 87), dans a basse contnue du cours des matères premères sur es marcés mondauX, assocée au raentsse-ment de a crossance cnose, qu avat consdérabement stmué es eXportatons atno-amércanes depus une décenne. Vértabe soubas-sement de ’économe vénézuéenne depus es années 1920, e pétroe – qu représente pus de 95 % des recettes d’eXportaton – tend ans vers e seu des 40 doars par bar dans a seconde moté de ’année 2015 aors qu’ cumnat auX aentours de 100 doars au début de ’année 2012, eXpquant ans e décn du produt ntéreur brut (- 5,5 % entre 2012 et 2014), une crossance négatve, de - 4 % en 2014, et un rsque de pus en pus éevé de déaut de paement.
De son côté, e Brés, premer eXportateur monda de sucre, a soufert d’une basse des cours de ce produt d’envron 25 % entre septembre 2014 et
Sur ce pont, vor G. Couigna, « ’Amérque atne sur a scène nternatonae »,inPerre Hassner (dr.),Les relations internationales, co. « », Pars, a Documentatones Notces rançase, 2012, 2 éd., p. 283-296. e Créée pour enquêter sur es crmes comms sous e régme mtare (1964-1985). Pour reprendre a ormue d’Aan Deétroz, vce-présdent de ’ïnternatona Crss Group, dans un teXte nttué « ’Amérque atne, une boufée d’optmsme » pubé e 21 décembre 2012 (ttp://www.crssgroup.org/r/regons/amerque-atne-carabe/op-eds/deetroz-amerque-atne-boufee-optmsme.aspX, consuté e 2 novembre 2015).
11 AMÉRIQUE LATINE : LA FIN DE L’EUPHORIE
septembre 2015 – dans une conjoncture pus généraement bassère depus e début de ’année 2011. Hstorquement dépendante de ses eXporta-tons de matères premères comme ’avat démontré en son temps a 5 brutaté de a crse de 1929 , a régon atno-amércane e demeure au meu des années 2010, d’autant que de nombreuX pays ont connu depus une décenne une tendance certane à a reprmarsaton de eur économe. S e MeXque, e Panamá, a Coombe ou a Bove parvennent à conserver un tauX de crossance reatvement pus éevé en rason de eurs reatons commercaes prvégées avec es États-Uns ou d’une pus grande dversté de eurs produts d’eXportaton, a tendance régonae est be et ben marquée par une nette décrue de a crossance – vore, dans certans cas, par une vértabe récesson. Ce raentssement économque a d’mportantes conséquences en termes de înances pubques pusque toute ’Amérque atne, à des degrés dvers, est de nouveau conrontée à une dynamque de creusement des déîcts budgétares. Outre ’efet négat que cea ndut sur es nvestssements étrangers et e possbe retour du spectre de ’endettement à moyenne écéance, c’est surtout a capacté des États à redstrbuer es recettes trées des eXportatons et à contnuer à résorber a pauvreté qu est mse à ma. Au Venezuea où es tauX de pauvreté et d’eXtrême pauvreté étaent respec-tvement passés de 42,8 % et 16,6 % de a popuaton totae au premer semestre 1999 à 26,5 % et 7 % au deuXème semestre 2012, es cfres du second semestre 2013 – 27,3 % et 8,8 % – attestent un retourne-6 ment de tendance que ne dément pas ’évouton récente du coeicent de Gn (0,5 en 2000 et 0,394 en 2010, mas 0,405 en 2012 et 0,448 7 en 2013) . On observe dans ce cas précs une corréaton évdente entre e nveau des revenus de a rente pétroère et a possbté de dépoyer des programmes de redstrbuton, autrement dt une souton de contnuté dans es potques pubques de utte contre a pauvreté et es négatés, de nature surtout assstancee et dépourvues d’une vértabe durabté, aute d’nvestssements de ong terme dans a dversîcaton de a produc-ton économque du pays et de réormes îscaes susceptbes de déprendre es înances pubques des varatons du cours des matères premères. ï en va de même au Brés où a proonde crse potque que dot afronter a présdente Dma Roussef depus 2013 trouve une parte de ses racnes dans es coupes drastques – mposées par a récesson économque – efectuées dans es nombreuX programmes socauX qu avaent assuré ’mmense popuarté de ’ancen présdent ua dans es années 2000 et perms de rédure a pauvreté. ï reste à savor s cette ragsaton régonae
5 . Vor Pauo Drnot et Aan Kngt (dr.),he Great Depression in Latin America, Duram, Duke Unversty Press, 2014. 6 . D’après es cfres de ’ïnsttuto Nacona de Estadístca de Venezuea (www.ne.gov.ve). 7 . D’après es cfres du Programme des Natons unes pour e déveoppement (www.undp.org).
12AMÉRIQUE LATINE – ÉDITION 20152016
va encore gagner du terran dans es mos qu vennent, par eXempe en Bove où, comme e montre Hervé do Ato dans ce voume (p. 35), a rééecton trompae d’Evo Moraes en octobre 2014 a argement reposé sur a bonne santé économque du pays et sur e succès des potques redstrbutves et nrastructurees ancées depus a natonasaton des ydrocarbures, décdée en ma 2006.
Un changement de conjoncture politique ?
S e « vrage à gauce » de ’Amérque atne dans es années 2000 est né de a contestaton crossante des potques d’ajustement structure menées dans es années 1980 et 1990, mas a auss conqus une parte de sa égt-mté dans sa capacté à redstrbuer es rcesses dans un conteXte de orte 8 crossance , on peut égtmement se demander s e raentssement de cette dernère va ndure une nverson des tendances potques que ’on a pu observer depus une qunzane d’années. e arge souten des casses es pus déavorsées et des casses moyennes dont bénéîcat e Part des travaeurs (PT) brésen depus a premère éecton de ua, en 2002, déjà érodé en 2014, ors de a rééecton de D. Roussef, qu n’avat attré que 51,64 % des sufrages eXprmés, sembe avor at ong eu au meu de ’année 2015, aors que, seon puseurs sondages, ’actue gouvernement ne bénéîce pus que de 10 à 20 % d’opnons avorabes. a réducton des transerts socauX ne consttue touteos pas, dans ce cas, e seu acteur d’eXpcaton de cette perte de égtmté : a révéaton d’mmenses scandaes de corrupton mpquant des cadres du PT auX dvers éceons de ’État édéra, des États édérés et des muncpatés a égaement joué un rôe majeur dans a désafecton de ’opnon et e retour sur e devant de a scène d’une opposton vruente récamant a mse en pace d’une procédure d’impeacHment,et qu obtent gan de cause, pusque cee-c a été décen-cée e 2 décembre derner. Pus généraement et à queques eXceptons près comme en Uruguay, a corrupton demeure un vértabe léau régona, en rason de a abesse storque d’États, souvent ncapabes de mettre en pace des structures eicaces de contrôe des înances pubques, et ee consttue un mode de onctonnement du potque parm d’autres. On peut par eXempe observer cette évouton au Guatemaa, où des détournements de onds masss ont marqué e mandat d’Otto Pérez Mona, nterrompu par a démsson de ce derner entre janver 2012 et septembre 2015, et où
8 . Pour une syntèse sur cette conjoncture, vor Over Dabène (dr.),La gaucHe en Amérique latine, Pars, Presses de Scences Po, 2012 ; ans que Gustavo A. Fores-Macías,After Neoliberalism? he Left and Economic Reforms in Latin America, New York, OXord Unversty Press, 2012.
13 AMÉRIQUE LATINE : LA FIN DE L’EUPHORIE
a crse de a représentaton potque qu s’en est suve a condut à ’éec-ton, au second tour du scrutn présdente d’octobre 2015, de ’acteur comque Jmmy Moraes – arcétype de ’outsder dépourvu d’une réee eXpérence de a potque et ayant conqus sa notorété dans es arènes téévsuees du dvertssement. Dans son artce consacré au Ncaragua et au projet de nouveau cana nterocéanque, Kevn Partenay (p. 69) met égaement en eXergue es mutpes pratques népotques qu ont cours dans ce pays et qu contrbuent à une ragsaton des nsttutons.
Magré es nombreuX procès ats auX ancens drgeants des régmes autor-tares et a mse en pace de potques de mémore des dctatures, es voatons des drots umans demeurent constantes dans e sous-contnent. es ONG ont notamment état d’un usage dsproportonné de a orce par 9 a poce ors de manestatons en Équateur et au Pérou , de condtons 10 de détentons numanes au Brés , des assassnats partcuèrement réquents de journastes dans ce même pays, au Honduras, au MeXque 11 et en Coombe (e tauX d’omcdes de a régon est ’un des pus éevés 12 au monde ). Dans e cas du MeXque, es attentes récurrentes auX drots umans et ’ncapacté de ’État à rendre a justce ont connu un paroXysme avec a dsparton, en septembre 2014, de quarante-tros étudants (très certanement assassnés) de ’écoe normae ïsdoro Burgos d’Ayotznapa, près d’ïguaa, dans ’État de Guerrero. ’mpunté presque totae dont joussent es auteurs et es commandtares d’assassnats dans de nombreuX pays de a régon vent ternr ’mage d’un sous-contnent dont es potstes ouaent a consodaton démocratque depus une dzane d’années. a prégnance de ces voences mutormes et sécuares au cœur des socétés atno-amércanes, contre aquee es gouvernements penent à mettre en œuvre des potques eicaces et durabes comme en témogne e cas du Savador – anaysé par Davd Garbay (p. 55) – où e tauX d’omcdes est repart à a ausse en 2014 après queques années de dmnuton, contrbue en efet à une ragsaton des gouvernements au pouvor et à une crse
9 . Vor es rapports d’Human Rgts Watc, “Peru, Poce open îre on protesters”, 6 octobre 2015 (ttps://www.rw.org/news/2015/10/06/peru-poce-open-îre-protesters) et Ecuador, Crackdown on protesters, 10 novembre 2015 (ttps://www.rw.org/news/2015/11/10/ ecuador-crackdown-protesters, consutés e 11 décembre 2015). 10 . “he state et ev take over”, Human Rgts Watc, 19 octobre 2015 (ttps://www.rw. org/node/281914, consuté e 11 décembre 2015). 11 . « ïnogrape. es pays es pus meurtrers en Amérque atne pour es journastes », Reporters sans rontères, 30 septembre 2014 (ttp://r.rs.org/amerques-nogrape-pays-es-pus-30-09-2014,47027.tm, consuté e 11 décembre 2015). 12 . 14 des 20 pays es pus dangereuX du monde (en termes de tauX d’omcdes) sont stués en Amérque atne, qu concentre 8% de a popuaton mondae mas 33% des omcdes comms dans e monde. Vor ’nogrape de ’ïnsttut de recerce brésen ïgarapé (ttp:// www.garape.org.br/pt-br/observatoro-de-omcdos/, consuté e 11 décembre 2015).
14AMÉRIQUE LATINE – ÉDITION 20152016
13 de a représentaton potque . De nouveauX travauX sougnent cette permanence ou ce retour de pratques autortares értées du passé – ce dont témogne d’aeurs e décn de ’ndce de déveoppement démocra-tque, éaboré par a Fondaton Konrad Adenauer et ’équpe de consutng 14 potque Poat, en 2013 et en 2014 . ’émergence de probèmes économques nouveauX (crse ou stagnaton économque et remse en queston des potques redstrbutves) ans que a prégnance de mauX ancens (corrupton, voatons des drots umans, voences) ont récemment mené à a déate éectorae de gouvernements de gauce. Certes, des présdents en eXercce dsposent toujours d’une orte égtmté potque (comme Dane Ortega au Ncaragua, E. Moraes en Bove ou Raae Correa en Équateur) et d’autres ont été récemment éus comme Tabaré Vásquez, canddat du Frente Ampo en Uruguay. Cependant, puseurs consutatons éectoraes récentes tendent à montrer que e temps des gauces trompantes est révou. En Argentne, a vctore du canddat de centre drot Maurco Macr ors du second tour de ’éec-ton présdentee argentne, e 22 novembre 2015, assocée à a perte du gouvernement de a provnce de Buenos Ares par es péronstes un mos pus tôt, côt e cyce potque krcnérste nauguré en 2003 et asse présager un retour à une certane ortodoXe bérae. Au Venezuea, e Partdo Socasta Undo de Venezuea enregstre une ourde déate ors des éectons égsatves du 6 décembre 2015 et perd, pour a premère os depus ’accesson du déunt Hugo Cávez au pouvor en 1999, a majorté à ’Assembée natonae. Sans doute es gouvernements de Crstna Krcner et de Ncoás Maduro payent-s e prX d’une conjoncture économque déavorabe, mas auss ceu de a asstude qu’éprouvent de arges secteurs de a socété vs-à-vs de dérves autortares qu’ncarnent par eXempe, au Venezuea, a mse en pace de ’état d’urgence dans deuX provnces gouvernées par ’opposton et a ourde pene de prson nlgée à ’oppo-sant eopodo ópez en septembre 2015 au terme d’un procès dénoncé et consdéré comme nque par de nombreuX observateurs.
13 . Sur e en entre potques économques, redstrbuton socae et stratéges de utte contre a voence, vor Wam Aser, Nataa Mrovtskaya (éd.),Economic Development Strategies and tHe Evolution of Violence in Latin America, New York, Pagrave Macman, 2012. 14 .Indice de desarrollo democratico de América Latina 2014, Konrad Ademanuer Sttung/ Poat, Montevdeo/Buenos Ares, 2014 (ttp://www.dd-at.org/2014/downoads/dd-at-2014.pd, consuté e 7 novembre 2015). Cet ndce prend en compte a égaté du régme démocratque, e respect des drots potques et des bertés cves, a quaté nsttutonnee et ’eicacté potque, es capactés à mettre en pace des potques destnées au ben-être soca et des potques eicaces d’un pont de vue économque.
Enjeux internationaux
15 AMÉRIQUE LATINE : LA FIN DE L’EUPHORIE
Enîn, e conteXte de mondre crossance économque a un mpact mportant au-deà des cadres natonauX de ’anayse. Certes, a voonté de consoder es nombreuses nsttutons d’ntégraton régonae – que cees-c aent une smpe vocaton économque ou ambtonnent égaement de se déveopper sur e terran potque – demeure à ’ordre du jour comme ’a montré, par eXempe, ’nauguraton en grande pompe et en présence de nombreuX ces d’État du sège permanent de ’Unon des natons d’Amérque du Sud (Unasur) à Quto en décembre 2014. Cette « grand-messe » a touteos eu eu peu de temps après que e gouvernement équatoren de R. Correa a renorcé es mesures protectonnstes prses à ’encontre de mutpes produts péruvens et coombens, ce qu a porté un coup suppémen-tare à une Communauté andne des natons (CAN) déjà ma en pont. En cette même année 2014, a céébraton du vngtème annversare de ’entrée en vgueur de ’Accord de bre-écange nord-amércan (Aena) a été ’occason de dresser un ban contrasté, mettant ’accent sur ’eXpo-son des écanges commercauX et des nvestssements crosés entre e MeXque, es États-Uns et e Canada, mas auss de ponter de nombreuX ponts de bocage – au-deà même de a queston mgratore – témognant 15 d’un processus d’ntégraton qu sembe actueement au pont mort . De son côté, e Marcé du Sud (Mercosur) est égaement conronté à une crse nsttutonnee majeure qu’a notamment ustrée, en août 2015, a proposton du présdent du Sénat brésen, Renán Caeros, de mettre în à ’unon douanère aîn que e Brés pusse sgner des accords baté-rauX sans dépendre de ’appu des autres membres du boc régona.
Enîn, e at que de très nombreuX pays d’Amérque atne ont sgné des accords batérauX avec es États-Uns, conjugué à ’mportance prse par a Cne dans e marcé d’eXportaton des pays atno-amércans, vent par aeurs contredre es eforts d’ntégraton régonae. Ces États contnuent de se concurrencer es uns es autres pour accéder à ces marcés putôt que de travaer à a compémentarté de eurs économes respectves comme e proposat H. Cávez en créant ’Aanza Bovarana de os Puebos de as Amércas (Aba). S ce modèe d’ntégraton, pus potque que ceu du Mercosur, a êté son dXème annversare à a Havane en décembre 2014, c’est sur ond de crse pétroère et de a réducton des moyens d’acton. En efet, a promoton de a compémentarté économque et de a sodarté entre partenares – ondements de ce modèe d’ntégraton présenté comme aternat – s’est en réaté e pus souvent rédute à a dstrbuton, par e
15 . Vor notamment Marc Wesbrot, Stepan eebvre, Josep Sammut,Did NAFTA Help Mexico ? An Assessment after 20 years, Wasngton, Center or Economc and Pocy researc, évrer 2014 (ttp://cepr.net/documents/nata-20-years-2014-02.pd, consuté e 14 octobre 2015).
16AMÉRIQUE LATINE – ÉDITION 20152016
Venezuea, de a manne pétroère à ses aés potques (Cuba, Ncaragua, Bove, Équateur) ans qu’auX petts pays nsuares et économquement dépendants de a Carabe. Par aeurs, a dsparton de H. Cávez en mars 2013, ’essouLement du « vrage à gauce » et e rétabssement des reatons dpomatques entre Cuba et es États-Uns ne sont probabe-ment pas non pus étrangers à cette dynamque de rep.
En matère de potque nternatonae, c’est putôt vers es reatons entre a régon atno-amércane et e reste du monde qu’ aut regarder pour reever es évoutons récentes es pus notabes. De ce pont de vue, a potque de Barack Obama marque un tournant dans es reatons entre es États-Uns et e sous-contnent. En premer eu, a réorme de a potque mgratore devrat permettre à près de quatre mons de mgrants égauX, a pupart atno-amércans, de réguarser eur stuaton sur e terrtore états-unen. Cette potque consttue une certane rupture par rapport à cee des admnstratons antéreures, qu pratquaent une potque avant tout répressve (constructon d’un mur à a rontère entre États-Uns et MeXque, eXpuson des mgrants sans papers) dans e but de contenr es luX de popuaton en provenance de ’Amérque atne (et avant tout d’Amérque centrae et du MeXque). Cette rupture n’est cependant que reatve. D’une part, a sécursaton crossante de a rontère sud des États-Uns sous ’admnstraton Obama a entrané a dmnuton du nombre d’entrées 16 par cette zone (comparatvement à a présdence de George W. Bus ). D’autre part, a résouton de a crse umantare causée par ’arrvée massve de mneurs non accompagnés à a rontère entre e MeXque et es États-Uns, en 2014, n’est due qu’au at que Wasngton a conîé a geston de ce dosser à MeXco. En efet, e pan Frontera Sur, ms en pace par e gouvernement d’Enrque Peña Neto, à a demande de B. Obama et grâce au înancement amércan, a tout à a os pour object de renorcer es contrôes à a rontère sud du MeXque et d’empêcer es mgrants qu 17 arrveraent au nord du pays d’entrer sur e terrtore amércan .
a seconde grande mesure prse par B. Obama envers ’Amérque atne est donc probabement a pus orte en termes à a os potques et symboques. En efet, e rétabssement nattendu des reatons dpoma-tques entre Cuba et es États-Uns, annoncé e 17 décembre 2014 et anaysé dans ce voume par Mare aure Geofray (p. 19), vent enîn mettre un terme à une conrontaton értée de a Guerre rode. Ce rapprocement a des conséquences majeures à a os pour ’e et pour ’Amérque atne.
16 . “2,5 mon egas cross border under Obama, ess tan Bus”,WasHington Times, 20 juet 2015, (ttp://www.wasngtontmes.com/news/2015/ju/20/number-o-egas-eves-of-ewer-crossng-meXc/?page=a, consuté e 11 décembre 2015). 17 . “A year ater Obama decared a ‘umantaran stuaton’ at te border, cd mgraton contnues”,NACLA report, 27 août 2015, (ttps://naca.org/news/2015/08/27/ year-ater-obama-decared-%E2%80%9Cumantaran-stuaton%E2%80%9D-border-cd-mgraton-contnues, consuté e 11 décembre 2015).
AMÉRIQUE LATINE : LA FIN DE IE17 L’EUPHOR
En ce qu concerne Cuba, e rétabssement des reatons dpomatques, avec a réouverture des ambassades respectves, a ofert auX entrepreneurs amércans a possbté d’nvestr dans e pays, magré e manten de ’embargo ms en pace en 1962. ï a égaement acté a reprse de négoca-tons batéraes sur de nombreuX sujets comme es luX mgratores, e traîc de drogue, es questons envronnementaes et cmatques. En ce qu concerne e sous-contnent, ce rapprocement est e sgne que es dpomates atno-amércanes ont désormas quasment jeu éga avec a dpomate amércane. En efet, s aucun eXpert n’attendat un rappro-cement auss rapde entre es deuX pays ennems, es ces d’État et es mnstres des Afares étrangères atno-amércans avaent, depus puseurs années déjà, préparé e terran à cette ouverture, notamment en demandant de manère pressante et en obtenant ’annuaton de ’eXcuson (prse en 1962) de Cuba de ’Organsaton des États amércans (OEA) en 2009, ace à une admnstraton amércane oste, et en mposant a présence de Raú Castro au derner Sommet des Amérques, tenu à Panamá en 2015.
S cette ntroducton concut en sougnant que 2015 marque a în de ’eupore en Amérque atne,  aut cependant sauer e at que a régon est désormas argement ndépendante, sur es pans potque et dpoma-tque, de son pussant vosn du Nord, et que es dférents gouvernements atno-amércans dsposent d’une assse de pus en pus sode dans es encentes nternatonaes.
18AMÉRIQUE LATINE – ÉDITION 20152016
L’Amérique latine
Mexique
Cuba
République Dominicaine
Honduras Haïti Guatemala Nicaragua Salvador Venezuela Costa Rica Colombie Panamá
Équateur
Pérou
Chili
Bolivie
Brésil
Paraguay
Argentine
Uruguay