Annales de la faculté des arts, lettres et sciences humaines Vol XVI - 2015

Publié par

Certains problèmes abordés par les différents auteurs sont actuels et préoccupants dans la mesure où ils sont susceptibles de générer des crises et des conflits. La problématique du développement rural relance le débat récurent sur l'exode rural en s'intéressant aux migrations de retour des campagnes. Des articles sont d'intéressants textes littéraires, d'autres reviennent sur les subtilités et les techniques des langues et enfin des études permettent de mieux comprendre les sociétés du sud Cameroun.
Publié le : lundi 15 février 2016
Lecture(s) : 50
EAN13 : 9782140002205
Nombre de pages : 240
Prix de location à la page : 0,0142€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
adibo
ssana
alaïna
dzana
.........
Vol. XVI - 2015
........
.......
l
......
Université de Ngaoundéré
Vol. XVI - 2015
The University of Ngaoundere
ANNALES DE LA FACULTÉ DES ARTS, LETTRES ET SCIENCES HUMAINES
ANNALS OF THE FACULTY OF ARTS, LETTERS AND SOCIAL SCIENCES
Vol. XVI - 2015
UNIVERSITÉ DE NGAOUNDÉRÉ
THE UNIVERSITY OF NGAOUNDERE
ANNALES DE LA FACULTÉ DES ARTS, LETTRES ET SCIENCES HUMAINES
ANNALS OF THE FACULTY OF ARTS, LETTERS AND SOCIAL SCIENCES Vol. XVI - 2015
Annales de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Ngaoundéré Annals of the Faculty of Arts, Letters and Social Sciences of the University of Ngaoundere B.P. 454 Ngaoundéré Courriel : annalesfalsh@yahoo.frPATRONAGE Pr Paul Henri Amwam Zollo Recteur de l’Université de NgaoundéréDIRECTEUR DE PUBLICATION Pr Iya Moussa Doyen de la FALSH
COMITÉ SCIENTIFIQUE
Sammy Beban Chumbow, Professeur Emérite (Cameroun) ; Jean-Louis Dongmo, Professeur Emérite (Cameroun) ; René Joly Assako Assako, Professeur, Université de Yaoundé 1-ENS- (Cameroun) ; Joseph Ndinda, Professeur, Université de Ngaoundéré (Cameroun) ; Jean Claude Muller, Professeur, Université de Montréal (Canada) ; Christian Seignobos, Directeur de Recherche, IRD (France) ; Amos Fergombé, Professeur, Université d’Artois (France) ; Paul Mbangwana, Professeur, Université de Buea (Cameroun) ; Hamadou Adama, Professeur, Université de Ngaoundéré (Cameroun) ; Michel Tchotsoua, Professeur, Université de Ngaoundéré (Cameroun) ; Saibou Issa, Professeur, Université de Maroua-ENS- (Cameroun) ; Félix-Nicodème Bikoï, Professeur, Université de Maroua (Cameroun) ; Godefroy Ngima Mawoung, Maître de Conférences, Université de Ngaoundéré (Cameroun) ; Antoine Socpa, Maître de Conférences, Université de Yaoundé 1 (Cameroun) ; Barnabé Mbala Zé, Maître de Conférences, Université de Yaoundé I-ENS- (Cameroun) ; Boureima Amadou, Maître de Conférences, Université de Niamey (Niger) ; Motaze Akam, Maître de Conférences, Université de Ngaoundéré (Cameroun) ; Metangmo-Tatou Léonie, Maître de Conférences, Université de Ngaoundéré (Cameroun) ; Joseph Pierre Ndamè, Maître de Conférences, Université de Ngaoundéré (Cameroun) ; Wakponou Anselme, Maître de Conférences, Université de Ngaoundéré (Cameroun) ; David Mokam, Maître de Conférences, Univerisité de Ngaoundéré (Cameroun) ; Anselme Wakponou, Maître de Conférences, Univerisité de Ngaoundéré (Cameroun) ; Gilbert Lamblin Taguem Fah, Maître de Conférences, Université de Ngaoundéré (Cameroun) ; Médard Lieugomg, Maître de Conférences, Université de
Yaoundé 1 – ENS - (Cameroun) ; Joseph Domo, Maître de Conférences, Université de Ngaoundéré (Cameroun) ; Christine Raimond, Chargée de Recherches, CNRS, Paris (France) ; Waziri Mato Maman, Maître Assistant, Université de Zinder (Niger).
COMITÉ DE LECTURE
Abdourahman Halirou, historien ; Fadibo Pierre, historien ; Hamoua Dalailou, historien, Téyabe Marceline, linguiste, Calaina Théophile, Linguiste, Zouyane Gilbert, littéraire, Willy Mushing, linguiste, Yafet Dourkangou, géographe, Anne Marie Mabouloum, géographe, Bissa Ndemba Didier, sciences de l’éducation.
RÉALISATION
Dr Ouba Abdoul-Bâgui Vol. XVI- 2015 Éditions précédentes : Annales de la FALSH, ISSN 1026-3225NB : Les opinions et analyses présentées dans ce volume n’engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction des Annales de la FALSH
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08498-5 EAN : 9782343084985
Sommaire
Préface ........................................................................................................................... 7
Manquements administratifs et récurrence des conflits frontaliers internes au Cameroun : leçons à tirer de l’expérience constatée dans l’Extrême-Nord du pays de 1916 à nos jours Abdouraman Halirou ..................................................................................................... 9
Autorités coutumières et gestion des endémo-épidémies au Nord-Cameroun (1916-2014) Pierre Fadibo ............................................................................................................... 41
Les controverses de la caution solidaire dans le système de financement des exploitations cotonnières au Nord-Cameroun Denis Pompidou Folefack, Line Flore Nouke ............................................................... 67
Migrations de retour et développement rural dans le Mayo-Tsanaga (Extrême-Nord, Cameroun) Hyacinthe Atangana Bamela, Joseph Pierre Ndame...................................................... 87
Ramatade Abasse Ndione ou l’enquête policière impossible Bichara Taoussi.......................................................................................................... 109
Parcours et rituels initiatiques ou transmutation ontologique du régime existentiel chez Tierno Monénembo Madjindaye Yambaïdjé............................................................................................... 133
La mort et les discours incipitiels dansLes Soleils des indépendancesetMonnè, outrages et défisd’Ahmadou Kourouma Simon Andjaffa Djaldi ............................................................................................... 149
Le recours aux artistes dans les stratégies d’implication de Protectiv’ : une approche argumentative et sociosémiotique d’un spot télévisé Brahim Assana ........................................................................................................... 163
Dysfonctionnements linguistiques dans l’apprentissage du français en contexte multilingue : cas des élèves Peuls du Diamaré Théophile Calaїna ..................................................................................................... 177
Pratiques et dynamique du rite de veuvage chez les Kwassio et les Boulou du Sud-Cameroun Godefroy Ngima Mawoung ....................................................................................... 189
Le coq et la poule dans la médecine beti : une nécessité d’améliorer la production de ces gallinacés Ignace Bertrand Ndzana............................................................................................. 209
Préface Avec la parution du volume XVI des Annales, la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines a relevé deux défis majeurs, celui de la régularité et celui de la multidisciplinarité. Les onze (11) articles du présent numéro s’illustrent, à la fois, par la pertinence des problématiques soulevées et la qualité des analyses développées. Trois articles viennent des collègues de l’Université de N’Djaména, renforçant ainsi la coopération scientifique entre celle-ci et l’Université de Ngaoundéré. Les différentes contributions, au-delà de leur caractère scientifique, sont également le témoignage de la renommée et du respect de notre revue. Certains problèmes abordés par les différents auteurs sont actuels et préoccupants dans la mesure ils sont susceptibles de générer des crises et des conflits (Abdouraman, Fadibo et Folefack et al.). La problématique de développement rural, analysée avec pertinence, relance le débat récurent sur l’exode rural en s’intéressant cette fois aux migrations de retour vers les campagnes (Atangana et al.). Les trois articles des collègues de l’Université de N’Djaména sont d’intéressants textes littéraires qui touchent à des thématiques variées (Bichara, Madjindaye et Andjaffa). Deux autres articles reviennent sur les subtilités et les techniques des langues (Assana et Calaina). Enfin, deux études intéressantes nous permettent de mieux comprendre les sociétés du Sud Cameroun, l’une s’intéresse aux rites du veuvage (Ngima Mawoung) et l’autre nous introduit la médecine traditionnelle à travers les gallinacés (Dzana). Ce volume n’aurait certainement pas vu le jour sans les contributions de ces auteurs, les travaux d’évaluation et de relecture des membres du comité scientifique et du comité de lecture. Nous les en remercions.  Le Directeur de Publication
Manquements administratifs et récurrence des conflits frontaliers internes au Cameroun : leçons à tirer de l’expérience constatée dans l’Extrême-Nord du pays de 1916 à nos jours Abdouraman Halirou, Ph.D Département d’histoire/Université de Ngaoundéré (Cameroun) abdouramanhalirou@yahoo.fr
Résumé.Le présent article,Manquements administratifs etrécurrence des conflits frontaliers internes au Cameroun : leçons à tirer de l’expérience constatée dans l’Extrême-Nord de 1916 à nos jours contribue à la compréhension des nombreux et permanents conflits frontaliers internes qui sont très souvent meurtriers et, dans tous les cas, des facteurs d’insécurité locale, nationale et même internationale. Parmi les causes diverses et imbriquées qui sous-tendent les différends autour des limites internes, la gestion des frontières par l’État en constitue la pierre angulaire. Ainsi, à partir des sources archivistiques publiques et des témoignages oraux, ce travail dégage la responsabilité de l’État camerounais dans la permanence des conflits frontaliers internes. Il analyse les manquements administratifs qui pérennisent les litiges fonciers au Cameroun en général et dans les abords sud du lac Tchad connus aujourd’hui sous le nom de la région de l’Extrême-Nord (Maroua). Dans cette unité administrative, la plus peuplée du pays, mais au ressort territorial réduit, les insuffisances de la délimitation et de la démarcation constituent le nœud des rejets constants des limites internes. Par ailleurs, la faible connaissance de ces dernières par les autorités administratives, conséquence logique de précédents manquements administratifs, renforce cet état conflictuel. Dès lors, il importe aux autorités étatiques de définir une politique de gestion des frontières internes qui prenne en compte les héritages historiques. Néanmoins, la diminution croissante du foncier utile appelle doublement à une bonne définition textuelle des frontières, gage juridique de leur matérialisation. Du fait de la fragilité des bonnes terres, la concrétisation de ces mesures doit tenir compte de l’accès des citoyens camerounais en général et des populations locales riveraines en particulier aux sols utiles, car en fin de compte, les conflits de frontières mettent aux prises des communautés humaines soucieuses d’accéder, de contrôler ou de s’approprier la terre. Dans cette quête naturelle, l’État doit donc déterminer les droits fonciers à travers des frontières bien délimitées et bien démarquées.
Mots-clés. Conflits, frontière, limite, délimitation, démarcation, gestion, Extrême-Nord, Cameroun
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.