Anne Sexton

De
Publié par

Voici la traversée de l'oeuvre d'une figure majeure parmi les poètes dits "confessionnels" de Boston à la fin des années 50, autour de Robert Lowell et Sylvia Plath. Anne Sexton constitue une icône de la poésie écrite par les femmes aux Etats-Unis dans la deuxième moitié du XXe siècle. Après la naissance de ses deux filles, elle traverse une grave dépression. Encouragée à écrire par son psychiatre, elle se découvre un talent exceptionnel pour la poésie qui donnera sens à sa vie.
Publié le : mercredi 1 juin 2016
Lecture(s) : 5
Tags :
EAN13 : 9782140010941
Nombre de pages : 274
Prix de location à la page : 0,0157€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Créations au Patricia Godi féminin Anne Sexton Poète de la vie
Créations au féminin
ÉTUDES
Anne Sexton Poète de la vie
Créations au féminin
Collection dirigée par Michèle Ramond La nouvelle collection accueille des essais valeureux sur ce « féminin » que les créations des femmes comme celles des hommes construisent dans le secret de leur fabrique imaginaire, au-delà des stéréotypes et des assignations liées au sexe. Nous ne nous limitons pas, même si en principe nous les favorisons, aux écrivains et aux créateurs « femmes », et nous sommes attentifs, dans tous les domaines de la création, à l'émergence d'une pensée du féminin libérée des impositions culturelles, comme des autres contraintes et tabous. Penser le féminin, le supposer productif et actif, le repérer, l'imaginer, le théoriser est une entreprise sans doute risquée ; nous savons bien cependant que l'universel est une catégorie trompeuse et partiale (et partielle) et qu'il nous faut constamment exorciser la peur, le mépris ou l'indifférence qu'inspire la notion de féminin, même lorsqu'elle concerne l'art et les créations. Malgré les déformations simplistes ou les préjugés qui le minent, le féminin insiste comme notion philosophique dont on peut difficilement se passer. Cette collection a pour but d'en offrir les lectures les plus variées, imprévues ou même polémiques ; elle prévoit aussi des livres d'artistes (photographes, plasticiens...) qui montreront des expériences artistiques personnelles, susceptibles de faire bouger les cadres et les canons, et qui paraîtront sous forme de e-books. Dernières parutions Laurine ROUSSELET,Syrie, ce proche ailleurs, 2015. Nathalie LUDEC,Ecritures du féminisme mexicain, Esperanza Brito, Elena Urrutia, Marta Lamas (1963-1978), 2015. Milagros EZQUERRO,L’écriture dans le miroir de l’autre, 2015. Maria Graciete BESSE,Lídia Jorge et le sol du monde. Une étude de l’éthique au féminin, 2015. Michèle RAMOND,La Mer Rouge ou l’épreuve du Deux, 2014. Nadia SETTIet Maria Graciete BESSE,Clarice Lispector : une pensée en écriture pour notre temps, 2014. Annie COHEN,Mademoiselle Clara. Théâtre rêvé, 2013.
Patricia Godi
Anne Sexton Poète de la vie
ÉTUDES
Ouvrage publié avec la subvention du Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique (CELIS, EA 4280)de l’Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand
Ouvrages individuels
Du même auteur
Sylvia Plath,Ariel, traduction, préface, notes, bibliographie, chronologie, Clermont-Ferrand : Presses Universitaires Blaise Pascal, coll. « CRLMC/TEXTES », 2004.Sylvia Plath, Mourir pour vivre, essai biographique, Croissy-Beaubourg : éditions Aden, coll. « Le cercle des poètes disparus », 2007. Patricia Godi,Chemins de la cascade, poésie, préface de Pierre Juquin, Paris : éditions Publibook, coll. « La Maison des pages », 2010.
Direction d’ouvrages
e e Voi(es)x de l’Autre : poètes femmesXIX -XXI siècles (dir. Patricia Godi-Tkatchouk), Clermont-Ferrand : Presses Universitaires Blaise Pascal, coll. « Littératures », 2010.
Sylvia Plath,Œuvres : poèmes, roman, nouvelles, contes, essais, journaux(édition établie et présentée par Patricia Godi, annotée par Patricia Godi et Patrick Reumaux), Paris : éditions Gallimard, coll. « Quarto », 2011.
Poésie au féminin», site du CELIS,, Actes du séminaire « Poésie féminin rubrique « Humanités numériques », sous rubrique « Articles en lignes », http://celis.univbpclermont.fr/spipphp?article1052, 2014.
Co-direction d’ouvrages
Écriture(s) de la guerre aux États-Unis des années 1850 aux années 1970 (dir. Anne Garrait-Bourrier et Patricia Godi-Tkatchouk), Clermont-Ferrand : Presses Universitaires Blaise Pascal, 2003. ©L’Harmattan, 20165-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.frdiffusion.harmattan@wanadoo.frISBN : 978-2-343-09384-0 EAN : 9782343093840
À Oleg, à Camille.
Introduction
Si l’on pouvait documenter l’imagination, les expériences, chaque chose, même quelque trait d’humour, quoi que ce soit, faisant partie d’une vie, une vie, quelle que soit sa durée, cela pourrait avoir de la valeur pour quelqu’un un jour, au moins pour dire, eh bien, cette personne a vécu de 1928 à Dieu sait quand, et c’est ce qu’elle avait à dire sur sa vie. Et c’est vraiment tout ce que je connais. Je ne 1 connais rien de plus cosmique.
Anne Sexton,No Evil Star.
Ruptures dans la poésie américaine
Anne Sexton est l’une des figures emblématiques de la poésie américaine de l’après-Seconde Guerre mondiale écrite par les femmes. Ses premiers livres,To Bedlam and Part Way BacketAll My Pretty Ones,publiés au tout début des années soixante, lui pro-curèrent une reconnaissance immédiate. Son œuvre est entourée, depuis cette époque, d’une aura particulière, à laquelle sa person-nalité flamboyante n’est pas étrangère, ce savant mélange de génie de l’écriture, de don de soi et de présence intense et captivante, autant dans ses écrits que sur la scène de ses fréquentes appari-tions pour des lectures, vêtue d’une robe rouge, accompagnée, à partir de 1968, d’un groupe de musique rock baptisé « Her Kind », d’après le titre d’un de ses poèmes les plus extravagants. Une manière de se dévoiler dans l’écriture en s’ouvrant à un public qui la célébrait telle une vedette, sa manière peu commune d’habiter la poésie avec la matière de la vie dans ce qu’elle comporte de plus banal et de plus dérangeant, d’être une femme en poésie, se traçant un chemin à travers la misogynie de son époque, n’ont pas
1
C’est nous qui traduisons.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.