Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Apprentissage des sports collectifs

De
379 pages
Analyse d'une situation - Les diverses notions d'équipe - Le réseau de communication : la langue du jeu - Les conclusions pédagogiques - Les étapes de développement du joueur de sport collectif - La patate chaude - Les étapes de développement du joueur de basket-ball - Les étapes de développement du joueur de hockey.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

PRESSES DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC 2875, boul. Laurier, Sainte-Foy (Québec) GIV 2M3 Téléphone : (418) 657-4399 Télécopieur : (418) 657-2096 Catalogue sur internet : http://www.uquebec.ca/puq/puq.html
Distribution :
DISTRIBUTION DE LIVRES UNIVERS S.E.N.C. 845, rue Marie-Victorin, Saint-Nicolas (Québec) GOS 3L0 Téléphone : (418) 831-7474 / 1-800-859-7474 Télécopieur : (418) 831-4021
Europe : ÉDITIONS ESKA 27, rue Dunois, 75013, Paris, France Téléphone : (1) 45 83 62 02 Télécopieur : (1) 44 24 06 94
Jacques  Caron
Christian Pelchat
Cet ouvrage est publié grâce à une subvention accordée par le Haut-Commissariat à la Jeunesse, aux Loisirs et aux Sports du Québec.
Conception graphique de la couverture : GEORGE JAHN
12 349 8 7 6 55 6 7 8 9 PUQ 1996 43 21ISBN 2-7605-0371-2 Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservés © 1975 Presses de l'Université du Québec e Dépôt légal — 4 trimestre 1975 Bibliothèque nationale du Québec / Bibliothèque nationale du Canada Imprimé au Canada
PRÉFACE
Ils ont mis plus d'une année à le rédiger. Presque chaque jour, tous les deux, ils ont griffonné leurs idées sur papier, les ont lancées au panier, puis ont recommencé à nouveau... Le livre qui devait nous présenter leur point de vue sur une introduction aux sports collectifs est enfin publié !
Les adeptes du basket l'attendaient avec beaucoup moins d'impatience, habitués qu'ils ont toujours été à concevoir leur sport collectif favori de façon structurée, évolutive, étudié scrupuleusement... À part quelques initiés, les "grands connaisseurs" du hockey ne l'attendaient pas du tout. On avait bien entendu parlé d'un quelconque Tarasov qui, parait-il serait le grand responsable du succès des Russes à l'encontre des "grands champions" du hockey canadien... Les mass-media du grand jour nous avaient laissé entendre que des professionnels de l'activité physique (quelques-uns avec doctorat en main) avaient eu cette affreuse prétention de connaître les raisons fondamentales de nos déboires. Il s'ensuivit toute une campagne tapageuse menée par des gens "intéressés", des zélés qui osaient dire sans le dire que nos spécialistes du hockey n'étaient pas des spécialistes. On a attiré l'attention vers l'importance du conditionnement physique, on y a "mis le paquet" à certains endroits. Les caméras ont même eu la curiosité d'aller voir (quelle honte ! ) comment les Russes s'y prenaient. Elles nous ont rapporté des bouts de vidéos qui nous disaient en somme : "Regardez ces vilains Russes comme ils sont en forme, jusqu'à quel point ils maîtrisent la technique, même en bas âge ! " Cliniques spécialisées, cours de conditionnement physique très spéciaux, documents sophistiqués sur la technique "nouvelle" du hockey, école "logé-nourri", et la valse dure encore ! Le
VIII
malheur dans tout cela est que "nous n'avons absolumentriencompris !" La preuve, malgré tous ces efforts, la qualité du jeu ne s'est pas améliorée pour autant ! Les meilleurs fabriquants de joueurs de hockey sont toujours d'anciens "professionnels" de tout calibre qui, par le biais de leurs expériences et de leur magnétisme sur d'anciens supporteurs, se sont infiltrés impunément, partout, dans le monde des vrais amateurs. Il ne faut pas leur en vouloir, ils exercent "leur" métier, mais eux non plus n'ont rien compris. Ils seront peut-être les derniers à comprendre.
Mais à comprendre quoi au juste ? Que même le hockey, avec ou sans patins, est un sport collectif qui demande d'être étudié par le biais de sa structure. "La structure d'une chose dépend de sa fonction". Caron et Pelchat osent à leur tour nous proposer une solution : le retour aux concepts les plus fondamentaux du sport collectif pour un meilleur apprentissage du basket et du hockey (surtout). Ils prétendent que les membres d'une équipe sportive devraient pouvoir analyser une situation, décider de la meilleure action à entreprendre, la juxtaposer aux fonctions des autres membres de l'équipe ! Drôle d'idée ! Ce sont sûrement des anarchistes, ou à tout le moins des communistes ! Pourtant, ceux qui connaissent Caron et Pelchat depuis toujours savent que ces derniers ont raison, que les solutions toutes simples qu'ils proposent, non seulement fonctionnent, mais les gens qui les ont eux-mêmes expérimentées ne voudraient plus vivre le hockey autrement (à moins que les parents ne s'en mêlent encore une fois !) Ils risquent quand même de choquer quelques puristes du hockey. Mais quelle idée que de jouer à la "patate chaude" dans une salle sans glace, et croire que c'est ainsi que l'on devient bon joueur de hockey ! C'est à n'y rien comprendre ! Je crois
IX
que Monsieur Tarasov sera le premier intéressé à se procurer ce livre, et que dans dix ans, on lira peut-être dans les journaux, que les Russes, champions du monde au hockey 15 années consécutives, ont encore une fois copié les travaux de deux des nôtres...
Pierre G. Robineault Amateur de patate chaude
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin