Art et utopie

De
Publié par


La présente édition restitue une part essentielle de ses derniers textes philosophiques, rédigés entre 1799 et 1800.
Reprenant à son compte la tradition séculaire de la magie et de l'harmonie universelle, Novalis invente également quelques-unes des formes et des questions de la modernité
en court-circuitant la pensée dialectique : écriture du fragment, médecine philosophique, physiologie de l'art. Poète et penseur à la croisée des chemins, il reste la figure
la plus éminente de l'utopie romantique d'une transmutation artistique du réel.


Écrivain, savant et philosophe, Novalis (1772-1801) n'est pas seulement le poète de la « fleur bleue » qu'a retenu la tradition. Il nous laisse une importante oeuvre théorique
fragmentaire, qui trouve sa place aux côtés des Pensées de Pascal et des Fragments posthumes de Nietzsche.

Publié le : samedi 1 janvier 2005
Lecture(s) : 153
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782728837038
Nombre de pages : 158
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
 1 8 J U I N 1 7 9 9
1.< Il nest en effet pas de plus grande joie que de toutcomprendre dêtre partout chez soi  dy voir clair et de pouvoir se débrouiller en toutes circonstances.Veuton également de la justice[Rechte]on sefforce de susciter et de maintenir partout une en toute chose, volonté bonne et vivante  de tout ériger en belle finalité. Cest ainsi que lon peut accorder sa confiance à un homme exemplaire, laimer de tout cur et le révérer. > 2.Un caractère est une volonté parfaitement formée. 3. Si toute cristallisation, solidification et condensation sont liées à la chaleur  et que chaque volatilisation  liquéfaction  et dilution saccompagnent de froid, alors apprendre et aimer, au sens propre, réchauffent, tandis que loisiveté et lisolement refroidissent  à partir de là, on peut expliquer de nombreux phénomènes de lâme. 4.Une histoire est un produit caractéristique de la volonté et de lentendement  sans leur entremise, il ny a pas dhistoire mais à travers eux, tout peut devenir histoire exempleimage dune loi. 5.Prières pour Julie.Fantaisies religieuses  livre de piété. Cantiques spirituels. La vie sainte ou le monde meilleur. Une histoire. Dénouements. 6.De la sphère des femmes  la chambre des enfants  la cuisine  le jardin  la cave  le garde manger  la chambre à coucher  le salon  la chambre dhôte  la mansarde ou le débarras. 8.De nombreux hommes manquent de présence desprit  ils nen ont que plus davenir de lesprit. 9.Idée de Luther sur la rédemption et le mérite du Christ. Concept dun Évangile. Ne peuton imaginer la réalisation de plusieurs Évangiles ? Fautil que cela soit entièrement historique ? Ou lhistoire nestelle quun véhicule ? Pas aussi unÉvangile de lavenir? Association avec Tieck, Schlegel et Schleiermacher à cet effet. 1 10.Vieilesprit décole et déducationtrès curieux.dans le herrnhutisme  surtout celui de mon père
44
L e s d e r n i e r s f r a g m e n t s ( 1 7 9 9  1 8 0 0 )
2 11.La religion du Dieuinconnu.à Athènes
12.Il ny a pas encore de religion  Il faut dabord fonder une loge de formation en vue dune authentique religion.Vous croyez quil y a une religion ?  Il faut faire la religion et la produire  en réunissant un grand nombre dhommes.
13.Que la pensée soit(aussi)on peut le rendre au plus haut point probabledu galvanisme,  mais bien dautres choses peuvent se dire à ce sujet  çà et là  justes et erronées.
14.Si le froid fortifiait réellement les muscles  faudraitil alors que leWitzplaisanterie, la et la frivolité renforcent et rafraîchissent les muscles intellectuels ? Et ainsi le mélange du comique et du sérieux  le croisement du ridicule avec le sacré [seraient] peutêtre des liaisons extrêmement bienfaisantes et salutaires.
15.Les penchantssont dorigine matérielle  des forces dattraction et de répulsion sont ici à luvre. Les penchants font de nous desforces naturelles. Ilsperturbentle cours de la vie humaine  et lon peut dire dhommes passionnés, au sens propre, quilstombent. Celui qui se soumet sans restriction aux penchants  agit luimême contre lintérêt propre des penchants , car ils ne sont pleinement et durablement efficaces quà travers une résistance proportionnelle.
16.on peut coucher convenaIl est certain quavec un esprit de découverte et de lhabileté, blement sur le papier chaque objet,le dessiner,le colorieretle grouper. Diversité dans laprésentationdes caractères humains  seulement pas depoupées [Puppen]  pas de soidisant caractères  un monde vivant, bizarre, inconséquent, bariolé  (Mythologie des anciens)
[17.]Éléments du romantique. Les objets doivent exister comme les sons de la harpe éolienne, en une seule fois, sans motif et sans trahir leur instrument.
18.La physique nest rien dautre que la théorie delimagination.
19.Les mots abstraits sont parmi les mots dessortes de gaz linvisible  les forces abstraites.
20.Les étudier conduit aux affinitésLes pensées synthétiques sont des pensées qui associent. naturelles  auxparentésentre les pensées. Les pensées doivent pourtant davantage sy retrouver dans le royaume des pensées. Lidéalisme est la doctrine des forces ou des sortes de gaz.
L e s d e r n i e r s f r a g m e n t s ( 1 7 9 9  1 8 0 0 )
45
21.uneLa poésie est comme la philosophie : roman doit être de part en part poésie.  Un tonalité[Stimmung]où chaque chose trouveharmonieuse de notre âme, où tout sembellit, le point de vue qui lui correspond  sonaccompagnementetson milieuadéquats. Dans un livre authentiquement poétique, tout a lair sinaturel et pourtant si merveilleux  On croit quil ne peut en aller autrement, et cest comme si lon navait fait jusquà présent que sommeiller dans le monde  et que la juste intelligence[Sens]du monde venait seulement de se lever en nous.Tout souvenir et tout pressentiment semblent issus de cette même source  Comme ce présent où lon est embarrassé par lillusion  ces heures singulières où lon sintroduit pour ainsi dire dans tous les objets quon examine, où lon ressent les sensations simultanées, insaisissables et infinies dune pluralité harmonieuse. 22.comme événement de laMysticisme supérieur de lart  comme disposition du destin, nature. 23.Les hommes ne sont limités que par desopinions.Aussi estce par uneopinionque chaque homme peut être élevé et rabaissé. Authentique amour de lhumanité. 24.Trop démotivité et de sensibilité intellectuelles révèle un manque de capacité  (voir les hommes imaginatifs, très intuitifs. On peut sen servir comme demètres étalon.) 25.présupposé de Fichte sur la logique  et de son hypothèse dune pensée valable Du universellement  découle nécessairement toute sa philosophie. LaDoctrine de la Scienceest une logique appliquée  rien de plus. La philosophie commence ainsi par une pauvreté desprit, une pensée triviale , cela fait partie de son essence. Elle commence par un souffle. LaDoctrine de la Sciencenest quune preuve de laréalité de la logique de son accord avec le reste de la nature, elle est parfaitement semblable aux mathématiques, si lon considère ses découvertes et ses modifications  et ce quelle peut en faire. (Le Sage a accompli quelque chose de semblable avec les mathématiques.) 26.Si notre vie corporelle est une combustion[Verbrennen]vie intellectuelle est égale, notre ment une combustion[Combustion](à moins que ce ne soit exactement le contraire ?) La mort est peutêtre alors une modification de la capacité. 27.Laperçu de Ritter sur la naissance et la disparition de la matière apporte aussi quelque lumière sur la mort  Qui sait où nous serons propulsés  quand nous disparaîtrons dici 
46
L e s d e r n i e r s f r a g m e n t s ( 1 7 9 9  1 8 0 0 )
Une seule manière dengendrer simposeratelle alors à tous les corps du monde ?  Linfluence du soleil laisse à penser que nous pourrions être de nouveau déposés sur le soleil. 28.la musique proprementles modèles, Les arabesques, etc., sont les ornements, visible. 29.Nouvel aperçu sur le théâtre. [30.]La mort est  la vie est +. La mort est le principe romantisant de notre vie. Par la mort, la vie est renforcée. 31.Les herrnhutes ontils voulu introduirelesprit des enfants? Mais estil lauthentique ? Ne sagitil pas plutôt delesprit de la mère des enfants un ancien esprit féminin ? 3 Quand le Christ dit, devenez comme des enfants  il veut dire des enfants indéter minés  et non des enfants modernes, mal élevés, efféminés, mignons. 33.Il me semble quun penchant[Trieb]se répand aujourdhui assez largement  consistant à cacher le monde extérieur sous des enveloppes artificielles  à avoir honte de la nature ouverte et à attribuer une force desprit obscure aux êtres sensibles[Sinnenwesen], en les cachant et les dissimulant. Ce penchant est à coup sûr romantique  seules linnocence enfantine et la clarté ny trouvent pas leur avantage , cela est plus particulièrement notable 4 dans les relations sexuelles . 34. Lhomme accompli doit pour ainsi dire vivre simultanément en plusieurs lieux et en plusieurs hommes  il est à tout moment en présence dun vaste cercle et de divers événe ments. Cest ici, en outre, que se forme le présent véritable et grandiose de lesprit, qui fait de lhomme un authentique citoyen du monde, qui le stimule et le renforce à chaque instant de sa vie par de bienfaisantes associations, et laccorde parfaitement à une activité réfléchie. 35.Cest une sensation fort désagréable que dentendre des mots superflus associés à un but défini, et comme la poésie nest que du superflu éduqué  un être qui se forme luimême  aussi doitelle justement se contredire si elle paraît en un lieu inopportun  Si elle veut raisonner et argumenter, et en général prendre une mine sérieuse, elle cesse alors dêtre poésie. Il est pour moi évident que la poésie ne doit produire aucun effet[Effecte] les affects [Affecten]sont tout simplement quelque chose de fatal, comme les maladies.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.