//img.uscri.be/pth/31c30e812776153f08fd2fa60d327b693c482e86
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Assistantes maternelles Assistants maternels

De
158 pages
Ce manuel aborde les difficultés traditionnelles que les assistantes maternelles et assistants maternels rencontrent dans leur quotidien professionnel. À l'aide d'exemples concrets, empruntés à la réalité du métier, cet ouvrage propose des conseils pragmatiques pour surmonter les obstacles récurrents qui surgissent dans cette profession d'accueil parfois tumultueuse.
Voir plus Voir moins
Sonia Doucet
Assistantes maternelles Assistants maternels
Résoudre les dicultés du métier
Les impliqués É d i t e u r
ASSISTANTES MATERNELLESASSISTANTS MATERNELS
Les Impliqués Éditeur
Structure éditoriale récente fondée par L’Harmattan, Les Impliqués Éditeur a pour ambition de proposer au public des ouvrages de tous horizons, essentiellement dans les domaines des sciences humaines et de la création littéraire.
Déjà parus
Toh Bi (Emmanuel),Africanités, poésie, 2015.
Sotteau (Christine), Meissonnier (Florence) et André (Michèle), Handicap et fratrie dans un centre d’action médico-sociale précoce, récit, 2015
Marquez-Velasco (Adrien),Nuit orange, roman, 2015.
Bardin (Jacques),Sur mes deux oreilles, récit, 2015.
Piecyk (Maryse),Troubles sexuels et mariages arrangés, récits, 2015.
Guetta (David),Raid sur l’Afrique, roman, 2015.
Nguedam (Christophe),Pour un monde nouveau, poésie, 2015.
Nguedam (Christophe),Grains de philosophie, poésie, 2015.
De la Caffinière (Jean-Yves),Une journée de plus, récit, 2015. Kakaye (Léopold N. Napo),Réflexions spirituelles sur la démocratie, essai, 2015.
Ces dix derniers titres de ce secteur sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site : www.lesimpliques.fr
Sonia Doucet
Assistantes maternelles Assistants maternels Résoudre les difficultés du métier Les impliqués Éditeur
© Les impliqués Éditeur, 2015 21 bis, rue des écoles, 75005 Paris
www.lesimpliques.fr contact@lesimpliques.fr
ISBN : 978-2-343-08075-8 EAN : 9782343080758
Aux assistants maternels et assistantes maternelles du monde entier.
À tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à l’aboutissement de cet ouvrage. Leurs actions ont nourri mon cheminement.
Aux professionnels de la petite enfance qui ont enrichi mon quotidien professionnel de beaucoup de dialogues fructueux : assistantes maternelles, psychologues, éducatrices de jeunes enfants, infirmières, médecins, pédiatres, puéricultrices.
Aux enfants que j’ai accueillis, qui ont bouleversé mes certitudes et alimenté ma réflexion.
Aux familles qui m’ont accordé leur confiance et avec qui j’ai eu le sentiment de former une équipe solidaire.
À ma famille et à mes amis qui m’ont soutenue dans ce projet d’ouvrage qui me tenait à cœur.
Préambule
18 h. Maya, cinq mois, babille sur son tapis d’éveil sous le regard encourageant de son assistante maternelle. Pendant ce temps, Paul et Sophie, deux ans, jouent paisiblement avec des petites voitures. Une maman arrive, suivie par deux autres parents. Tous convergent en souriant vers ce réjouissant spectacle. Pendant les joyeuses retrouvailles, Héléna explique à chacun d’eux le déroulement de cette journée idyllique. 18 h 15. C’est l’heure convenue pour le départ. Héléna achève ses transmissions. Sans sourciller, chaque enfant range son jouet à sa place, enfile ses chaussures et son manteau. Les enfants se réjouissent de retrouver leurs parents et d’avoir passé une bonne journée chez leur assistante maternelle. Tout le monde dit au revoir à Héléna. Ils la reverront tous demain avec plaisir. Chez Héléna, c’est tous les jours ainsi. Tout coule de source. Elle ne hausse jamais le ton, les enfants l’écoutent, les parents la respectent. Toujours. 6 h 45. Héléna est arrachée à son rêve angélique par le réveil qui déverse les informations matinales. Elle se lève en toute hâte, se douche et s’habille avant de réveiller ses deux filles, Léa et Clara. Antoine, son mari, prépare le café dans la cuisine. Tous les quatre se retrouvent chaque matin avec plaisir, devant le petit-déjeuner de 7 h 30, pour trente minutes précieuses en famille avant l’arrivée de Sophie, deux ans, prévue à 8 h. 7 h 40. Héléna est à peine assise que la sonnette de la maison retentit déjà. Clara sursaute, Léa s’étonne, Héléna tressaille et Antoine fronce le sourcil. Sophie est en avance : exit le café en famille ! Héléna est submergée par la déception, mais elle respire un bon coup et va ouvrir la porte avec le sourire.
7
Pressée de repartir pour un rendez-vous, la grand-mère de Sophie explique qu’elles étaient prêtes avant l’heure et se défait très rapidement de l’emprise de sa petite-fille qui s’arrime à elle en pleurant. Héléna n’ose pas exprimer son désaccord sur l’horaire, car elle a peur d’être maladroite de si bon matin, de déchoir à sa douceur légendaire et que cela ne retentisse sur l’accueil de Sophie. Sophie hurle maintenant, en frappant violemment contre la porte close qui a englouti sa grand-mère. Héléna prend Sophie dans ses bras pour contenir sa détresse matinale et lui parle doucement. 8 h. Héléna a apaisé la colère de Sophie. Elle est fière d’avoir réussi sa mission, mais épuisée par toutes ces émotions et déçue d’avoir manqué le regroupement familial du matin. Il faudra qu’elle parle à la maman de Sophie dès ce soir pour que de telles surprises matinales ne se reproduisent pas et cette idée la contrarie. Comment aborder les choses avec tact ? 8 h 15. Léa part au collège en embrassant sa mère tandis qu’Antoine doit accompagner Clara à l’école avant d’aller travailler. Sophie s’accroche à la main de Clara pour l’empêcher de partir, mais Clara n’est pas d’accord. Sophie se remet à crier en s’acharnant contre la porte à nouveau close qui la laisse seule avec Héléna. 8 h 30. L’atmosphère s’est à nouveau apaisée. Sophie dessine lorsque Paul arrive à son tour. Pendant les transmissions, Paul choisit un jouet que Sophie lui arrache des mains. Héléna explique à Sophie qu’elle ne doit pas agir de cette façon et à Paul, en larmes, qu’il ne doit pas se laisser faire. Le papa hésite, ne sachant pas trop s’il doit intervenir. Finalement, il choisit de s’impliquer en réattribuant le jouet à son fils. Dans la foulée, Sophie frappe Paul et lui arrache à nouveau le jouet des mains.
8
Héléna se fâche, confisque le jouet et demande aux deux enfants de s’asseoir pour une explication, tandis que le papa de Paul part travailler, laissant le trio dans une atmosphère confuse. 8 h 45. L’explication a porté ses fruits. L’objet de la discorde a été réintroduit dans la boîte à jouets. Sophie colle maintenant des gommettes sur le dessin qu’elle avait commencé avant l’arrivée de Paul, tandis qu’Héléna essaie de stimuler Paul pour qu’il trouve une occupation intéressante en dehors de ses bras. Paul a l’habitude de s’accrocher ainsi obstinément à Héléna en gémissant, sans grande conviction d’ailleurs, et monopolise ainsi une grande part de son attention. Héléna s’inquiète de la tournure que prendront les événements lorsqu’elle devra mettre Paul à une certaine distance pour pouvoir accueillir Maya comme il se doit, dans quelques dizaines de minutes. Après dix vaines tentatives pour apaiser Paul avec des paroles douces, Héléna, découragée, surprend tout à coup son reflet dans le miroir et admet qu’elle n’est pas très convaincante. Elle réalise que les paroles ne sont pas suffisantes et qu’il va falloir trouver une autre solution. Elle va agir autrement pour une fois, adapter les manières d’une collègue-assistante maternelle qu’elle a vue faire au parc. Héléna regarde Paul avec un grand sourire, décolle doucement, mais fermement ses mains agrippées à sa jambe et s’éloigne de lui après lui avoir expliqué une dernière fois qu’il était impossible qu’il reste ainsi accroché à elle toute la journée. Elle respire, se détend et s’installe à côté de Sophie. Elle saisit une feuille et s’applique à réaliser une spirale de gommettes multicolores, tout en feignant d’ignorer Paul qui s’agrippe à nouveau à son pantalon en la regardant attentivement, avec un reliquat de lamentation automatique.
9