//img.uscri.be/pth/0fe07f311326dac9ec427429212b2925d91eee40
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,01 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Au prisme de l'Art

De
266 pages
La revue Sociologie de l'art est de retour dans sa nouvelle formule OPuS dont voici le premier moment : OPuS 1/2.
Ce numéro est construit sur le même mode que le précédent (un peu de continuité dans le changement), d'où son titre : Au prisme de l'art 2. Instantané de recherche, puisqu'il est cette fois-ci une émanation (partielle) de la session du CR 18 "Art, identité et mondialisation culturelle" lors du XVIème congrès international de l'AISLF "Une société monde ?", qui s'est tenu à Québec du 3 au 7 juillet 2000.
Ce numéro n'est donc pas thématique mais conjoncturel, nous renouerons dès la prochaine livraison avec notre ligne éditoriale traditionnelle en proposant des numéros thématiques autour de sujets tels que la critique d'art, le travail artistique, la littérature, le jazz.
Voir plus Voir moins

AU PRISME DE L'ART 2
Instantané de la recherche

Of.s

CENTRE NATlON-\L DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

CENTRE
DE

UNIVERSITAIRE ET

FORMATION

~-~ ~~::~~~'ON

Œ:uvres.

OPuS
Publics.
(j DR Il):,X

Sociétés

cg L'Harmattan, 2002 ISBN: 2-7475-3570-3

CONSEIL

DE

DIRECTION

DIRECTION DE PUBLICATION Bruno Péquignot Alain Pessin SECRÉTARIAT DE RÉDACTION Pascale Ancel Florent Gaudez MEMBRES DU CONSEIL Pascale Ancel, Université de Grenoble 2 Francine Couture, Université du Québec à Montréal, Canada Florent Gaudez, Université de Toulouse 2 Jeffrey Halley, Université de Texas, San Antonio, USA Alain Quemin, Université de Marne La Vallée Bruno Péquignot, Université Paris 3, Sorbonne nouvelle Alain Pessin, Université de Grenoble 2

COMITÉ

DE LECTURE
PRÉSIDENT

OPuS

1 & 2

Florent

Gaudez,

Université

de Toulouse

2, France

MEMBRES Pascale Ancel, Université de Grenoble 2, France Roberta Shapiro, Laboratoire Architecture, Usages, Altérité, Nantes, France Howard Becker, Université de Californie, Santa Barbara, USA Guy Bellavance, Université du Québec à Montréal, Canada Jeffrey Halley, Université de Texas, San Antonio, USA Bruno Péquignot, Université Paris 3, Sorbonne nouvelle, France Alain Pessin, Université de Grenoble 2, France

Pour toute information sur les activités du Comité de Recherche n° 18 « Sociologie de l'Art» de l' AISLF, veuillez contacter: M. Bruno PÉQUIGNOT (Président du C.R. 18) 56, rue Jeanne d'Arc, F-75013 PARIS Pour les sociologues désireux d'adhérer au Comité de recherche, veuillez en adresser la demande écrite au Secrétaire-trésorier du C.R.18 - A.I.S.L.F. : M. Florent GAUDEZ (Secrétaire général du C.R. 18) Sociologie de l'Art, Mas des Mai, Les Cassanis, F-81600 Gaillac, Tél/FaxlRép. : +33 5 63 57 72 36, e-mail: gaudez@univ-jfc.fr Joindre une fiche de présentation selon le modèle suivant: (ainsi que pour les membres qui estiment que la fiche publiée lors de leur précédente adhésion est devenue tout ou partie obsolète) identification (nom, adresse, téléphone, fax et e-mail - personnels si vous acceptez leur publication et en tout cas professionnels -, institution de rattachement et statut) ; champ(s) d'intérêt (10 lignes pour indiquer sur quels domaines de la sociologie de l'art portent vos travaux) ; publications (3 principales ou plus récentes publications en la matière) ; projets en cours (1 page maximum pour dire sur quoi vous travaillez actuellement). La cotisation d'adhésion au Comité de recherche suppose que vous soyez membre de l'A.I.S.L.F. Elle comprend l'abonnement (2 numéros

par an) à la revue « OPuS: Sociologiede l'Art» et est fixée à :
50 € (+ 10 € hors Europe) pour 2 ans; 100€ (+ 10€ hors Europe) pour 4 ans.

Veuillez libeller vos chèques bancaires en €uros à l'ordre du « C.R. 18 Sociologie de l'art» (précisez sur l'enveloppe «À l'attention de Trésorerie C.R. 18 Sociologie de l'Art») ou verser le montant au Crédit Mutuel: Identifiant national de compte bancaire (Relevé d'Identité Bancaire)
Rm : 15999

- 02240 - 00081644745
CCM Gaillac

- 88
Bank

Domiciliation:

Identifiant international de compte bancaire (International Account Number)
IBAN : FR76

-

1599

- 9022

-

4000

- 0816

- 4474

. 588

BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFR2A

Cette cotisation vous permet de prendre connaissance et de diffuser des informations concernant la recherche en sociologie de l'art, de faire connaître vos propres travaux et d'entrer en contact avec divers collègues au niveau international.
Pour les non-adhérents d'abonnement intéressés par la revue, la demande les

sera adressée à l'éditeur qui vous en communiquera

modalités en fonction de votre pays de résidence: La revue est éditée par les Éditions L'Harmattan 7, rue de l'École-Polytechnique - F-75005 PARIS Tél: +33 140467920

(Ç) Éditions L'Harmattan Réalisation: Gisèle Peuchlestrade

Sommaire

Le mot du Président Éditorial

Bruno Péquignot
Florent Gaudez

Il
17

Art, identité et mondialisation culturelle
L'art des femmes et la question identitaire, une interrogation sur sa portée sociale et politique
Lucille Beaudry... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 23

Le fantastique contemporain, Fabienne Soldini

entre horreur et angoisse 37

L' œuvre, l'artiste et l'informaticien: compétence et personnalité distribuées dans le processus de conception en art numérique jean-Paul Fourmentraux
Quelque part dans la ville. Cinéma et repérages urbain
Marie Fraser. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

69

97

L'exposition et la ville: entre le local et l'international
Francine Couture. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 115

Varia
Culture et rationalisation: l'impact d'un programme d'une fondation nationale sur un centre culturel et artistique communautaire Jeffrey A. Halley & Avelardo Valdez 133

Fiches de lectures
Jean-Marc Leveratto, La Mesure de l'art. Sociologie de la qualité artistique Sylvia Gire1 169
Gérard Fabre, Pour une sociologie du procès littéraire. De Goldmann à Barthes en passant par Bakhtine Christian Vogels Paul Dirkx, Sociologie de la littérature Fabienne Soldini Jean-Pierre L'invention
A lain Pessin.

175

179 Hitchcock et l'aventure de Vertigo.
185

Esquenazi, à Hollywood

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

Sylvia Faure, Apprendre par corps. Socio-anthropologie techniques de danse Cécile Léonardi

des 189

Aude Mouaci, Les poètes amateurs. Approche sociologique d'une conduite culturelle Christian V ogels 195

Les Galeries d'art contemporain

en France. Portraits et enjeux française 199

dans un marché mondialisé, collectif, La Documentation Sylvia Girel

Résumés de thèses
Nathalie Candito, Expérience de visite et registres de la réception. L'exposition itinérante La différence et ses publics... ... ... Laurent Fleury, Le tnp et le Centre Pompidou: deux institutions culturelles entre l'État et le public. Contribution à une sociologie des politiques publiques de la culture en France après 1945 Benoit Gaudin, Identités, carnaval et industrie de la culture dans le Nordeste du Brésil: la micareta du Fortal 209 207 205

Muriel Guigou, Une sociologie de la Nouvelle Danse française. L'émergence d'une nouvelle idéologie en danse et son institutionnalisation en France de 1968 à nos jours. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 211 Philippe Le Moigne, L'émergence d'une scène publique de la culture. Analyse sociologique de l'action culturelle de six villes du Sud-Ouest ( 1977-1990) Delphine Naudier, La cause littéraire des femmes. Modes d'accès et modalités de consécration des femmes dans le champ littéraire (1970-1998) Hyacinthe Ravet, Les musiciennes d'orchestre, Interactions
entre représentations sociales et itinéraires. ............................. 219

213

215

Gabriel

Segré, Elvis: héros mythique et objet de culte. . . . . . . . . . . . . . . . . . 221

Hervé Serry, L'Invention de « renaissance

de l'écrivain catholique. Le mouvement (1880-1933). Contribution . . . .. . . . .. . .. . . .. . . . . . .. . . . . . . . .. . .. .. .. .. 223 l'art. L'enseignement 227

littéraire catholique»

à une sociologie du renouveau... Emmanuel Sulzer, Apprendre

des arts plastiques

et ses usages sociaux, 1973-1993

Stéphanie Tralongo, Les réceptions de l'œuvre littéraire de Christian Robin: des injonctions des textes aux appropriations
des lecteurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 229

Pascal Vallet, Les formes et les usages de l'enseignement de nu aujourd'hui
de l' artiste.

du dessin

et à travers son histoire:

une genèse du regard
231

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

Appels à contributions

233

Fiches nouveaux adhérents

241

Une nouvelle

série de notre revue
DE L'ART»

« SOCIOLOGIE

Avec ce numéro OPus 1 de Sociologie de l'art débute une nouvelle série, dans la continuité de la précédente publiée par les Éditions La Lettre Volée. Les éditions de La Lettre Volée et Daniel Vander Gucht, qui ont tant fait pour que notre revue existe et se développe ne peuvent pour des raisons économiques poursuivre l'édition de la revue qui ne dispose plus d'aucune subvention. Il est normal, à l'orée de cette nouvelle série, de rendre hommage au travail accompli par cet éditeur et par notre ami Daniel Vander Gucht. Après avoir échangé avec ce dernier mais aussi avec André Ducret et Nathalie Heinich, cofondateurs de la revue, j'ai cherché et trouvé un éditeur pour l'avenir: les éditions L'Harmattan. De plus, lors de notre rencontre d'Amiens en novembre 2000, nous avions envisagé de passer à deux numéros plutôt qu'un par an. Quand on connaît la situation économique des revues de sciences sociales, on ne peut que se féliciter d'avoir trouvé en L'Harmattan un éditeur soucieux de rendre disponible les résultats de la recherche et d'en assumer les risques financiers. Denis Pryen son responsable a accepté d'accueillir notre revue sans hésiter et je tiens à l'en remercier ici. La condition posée est que chaque numéro ait un dossier qui fasse titre. Après avoir réfléchi aux diverses contraintes techniques et temporelles, j'ai proposé aux membres du comité de direction élu lors de l'A.G. du CR 18 de novembre 2001 à Grenoble, de devenir « apériodique », ce qui nous permet de publier quand nous

Il

Sociologie

de l'Art

sommes prêts sans avoir à redouter des retards toujours possibles: délais de lecture des articles, des corrections demandées etc. Une telle évolution exige que tout le monde se mobilise pour alimenter notre revue en articles originaux (publiés hors dossier), en idées de thèmes pour des dossiers futurs, en analyses d'ouvrages et en résumés de thèses. Lors de la même A.G., nous avons adopté les principes de fonctionnement suivant: Tout d'abord une ouverture de la revue au delà du seul CR 18, qui l'a certes fondée et gérée depuis l'origine, mais il me semble que seule sur le marché, notre revue pourrait s'ouvrir au GDROPuSdont nous sommes, c'est le moins qu'on puisse dire, très proches. Sur proposition d'André Ducret, il a aussi été décidé d'ouvrir largement la revue à nos collègues membres des CR de sociologie de l'Art de l'AIS et de l'AES. Cette ouverture ne diminue en rien notre attachement à l'AISLF dans le cadre de laquelle et de son CR 18 Sociologie de l'Art nous avons créé la revue et participé à la structuration du milieu des sociologues de l'art de langue française, mais elle est au contraire la reconnaissance du travail accompli, qui ne peut être continué que par un élargissement de notre base, notamment pour la revue Sociologie de l'Art.

L'AG a adopté le nouvel organigramme de la revue: Directeurs de publication: Bruno Péquignot (Paris 3 Sorbonne Nouvelle), Alain Pessin (Grenoble 2 Pierre Mendès France) Secrétariat du Comité de lecture: Pascale Ancel (Grenoble 2 Pierre Mendès France), Florent Gaudez (Albi, Centre Champollion et Toulouse 2 Le Mirait) Conseil de Direction: les 4 précédents + Francine Couture (Université du Québec à Montréal), André Ducret (Genève), Jeffrey Halley (San Antonio Texas), Alain Quemin (Marne La Vallée), (chargé des relations avec les CRde l'AIS et de l' AES).
12

Le mot du Président

Le principe de fonctionnement du Comité de lecture serait le suivant: Chaque article anonymisé est lu par deux lecteurs choisis par le secrétariat du comité de lecture. Les « experts» seront choisis en fonction de leurs centres d'intérêts, de leurs compétences et de leur disponibilité parmi l'ensemble des collègues membres du GDRet des Comités de Recherche des 3 associations Internationales. Au vu des rapports, le Conseil de Direction décide la publication, la correction ou la non publication, en cas de conflits des experts. Chaque article devra comporter un résumé en français et en anglais. Nous avons envisagé d'ajouter un résumé en espagnol, qui est la troisième langue internationale reconnue par l'AIS. Alain Quemin a accepté de s'occuper des traductions de résumés. Enfin, nous avons jusqu'à présent considéré que tous les articles devaient être publiés en français et nous avons donc parfois réalisé des traductions de l'anglais, ce qui est difficile quand nous n'avons pas les moyens financiers de payer une traduction et qui de plus n'est pas toujours très satisfaisant. Nous avons adopté le principe que les articles proposés en anglais soient publiés en anglais, avec résumé en français bien entendu. Pour l'année 2002, nous avons en chantier deux numéros, voici le premier publié sous la direction de Florent Gaudez qui réunit les textes de la réunion de Montréal (coordonnée par Francine Couture), le second est celui qui se prépare à partir de l'appel à contribution sur la critique et que Florent Gaudez et moi co-coordonnons.
Nous publions dans ce numéro plusieurs appels à contributions pour de futurs numéros, ces numéros seront confiées à Sylvia Faure et Stéphanie Tralongo, d'une part, à Florent Gaudez, d'autre part. Nous espérons d'autres propositions pour l'avenir.

13

Sociologie

de l'Art

Notre A.G. de novembre a adopté d'autres décisions:

Tout d'abord j'ai rappelé que, pour les raisons que vous connaissez, je n'ai pas pu réellement m'occuper du CR (autant que je l'aurais voulu) depuis 4 ans, ce qui est long pour une présidence que je n'assume que depuis 5 ans! Je tiens donc, tout d'abord à rendre un hommage particulièrement mérité à Florent Gaudez qui a assumé seul la plupart du temps toutes les charges du CR, et à le remercier pour le remarquable travail qu'il a accompli. Sans lui et son soutien, le CR n'aurait sans doute eu aucune existence. 111'afait souvent au détriment de son propre travail de recherche, il est temps qu'il puisse retrouver un peu de temps pour achever les chantiers importants qu'il a mis en route. Je reprends maintenant un peu de liberté et de temps, et je voudrais tenter de relancer un peu les activités en dehors de la seule revue. Cependant, le CR grâce aussi au soutien d'Alain Pessin et de toute l'équipe du GDR,a participé aux différentes réunions qui ont été organisées à Grenoble et à Amiens, mais aussi avec la diligence de nos amis québécois, Francine Couture en particulier, à la réunion de Montréal. Il faudra penser un jour à renouveler les instances du CR, dont la composition est devenue au fil du temps un peu fantomatique. Je vous propose de les renouveler en deux temps: aujourd'hui en renouvelant l'essentiel du bureau et dans deux ans en renouvelant le Président et le secrétaire / trésorier. Il est important que notre bureau soit réellement international, aussi je vous propose la composition suivante: Président: Bruno Péquignot Secrétaire / trésorier: Florent Gaudez Membres du bureau: Francine Couture, André Ducret, Jeffrey Halley. 14

Le mot du Président

Je précise que je ne serai pas candidat à ma propre succession au Congrès international de Tours en 2004. Un appel à candidature sera lancé officiellement lors des rencontres de Nantes en novembre 2002. Cette composition du bureau a été adoptée à l'unanimité. De plus, deux numéros, ça nécessite aussi d'augmenter la cotisation pour faire face au surcoût du second numéro (expéditions, courriers gestion du comité de lecture, photocopies etc.) La cotisation est de 100 francs français depuis toujours. Nous vous proposons de passer à 25 euros, ce qui représente une augmentation de 65% et ce pour un service double. L'avenir, maintenant, est très chargé et on ne peut s'en plaindre, les prochaines échéances sont:

-

Tout d'abord le renouvellement du GDROPUSdont notre CR est membre et dont nous souhaitons tous que les instances du CNRSlui permettent de poursuivre le travail entamé de structuration du milieu. Ce travail est déjà bien avancé en France mais aussi au plan international. Il est sans doute souhaitable d'attirer plus de collègues européens, dimension obligée de l'avenir de la recherche scientifique dans les années proches.

- Ensuite, nous participonsaux Journées organiséespar le GDR OPuS
à Nantes cet automne 2002 - Puis il y aura les Journées de Grenoble en novembre 2003

-

Et juste après le Congrès de l' AISLF Tours en 2004. à

Enfin, la volonté de réorganisation de la sociologie en France s'est traduite par la dissolution de la Société Française de Sociologie, dont les structures étaient arrivées au bout de leurs possibilités de mobilisation des sociologues, et par la création de la nouvelle Association Française de Sociologie. L' AFS, comme ses homologues dans la plupart des autres pays, se veut largement ouverte à tous les

15

Sociologie

de l'Art

sociologues, quelque soit leur statut: chercheurs des EPSTde recherche (CNRS,INSERM,INRA,IRD, INEDetc), enseignants chercheurs des universités, doctorants, professionnels du public et du privé, consultants, enseignants dans les structures non publiques de formation etc. titulaires d'un diplôme de troisième cycle (DEA,DESS etc.). Elle se structurera en Réseaux Thématiques (sur le modèle des CR des organisations internationales). Cette nouvelle ASF organisera des rencontres scientifiques, un site de discussion internet et surtout un Congrès tous les deux ans, avec des séances thématiques aux quelles nous devrons participer pour notre champ de la sociologie des arts et de la culture. Le premier congrès de l' AFSaura lieu sans doute début 2004, c'est aussi un moment de rencontre qu'il nous faudra préparer. Du pain sur la planche donc, et nous ne pouvons que nous en réjouir, la confrontation des hypothèses, des méthodes, des résultats de la recherche étant la voie royale de l'avancement des connaissances dans le champ des Sciences Humaines et Sociales.
Pour tout cela, il nous faut mobiliser, des idées et des « bras» !

Bruno Péquignot

16

ÉDITORIAL

La revue Sociologie de l'Art est donc de retour dans sa nouvelle formule OPuSdont nous vous livrons aujourd'hui le premier moment: OPuS 1. Je ne reviendrai point ici sur les choix qui ont été opérés, ni sur les conditions qui y ont présidé, tout ceci ayant été très bien décrit par Bruno Péquignot dans sa lettre inaugurale. Je tiens néanmoins à réitérer tous nos remerciements envers les Éditions La lettre volée à Bruxelles et son directeur Daniel Vander Gucht pour le travail accompli en collaboration jusqu'ici. Le monde vivant de la sociologie de l'Art se porte bien: nous avons vu la publication cette année d'un essai anthroposociologique sur la singularité artistique de notre collègue Sophie Le Coq, Raisons d'artistes (L'Harmattan, collection « Logiques sociales »), au risque d'en oublier, nous pouvons cependant allonger la liste: toujours en « Logiques sociales », la réédition de L'ambivalence romanesque. Proust, Kafka, Musil, de Peter-V. Zima, ainsi que La négation esthétique. Mallarmé, Verlaine, Adorno, Lyotard, du même en collection «Ouverture philosophique» chez L'Harmattan; mais encore de Pierre Lassave Sciences sociales et littérature, aux PUP, collection «Sociologie d'aujourd'hui»; chez Jacqueline Chambon, notre collègue Alain Quemin publie L'art contemporain international: entre les institutions et le marché, et chez La documentation française, Emmanuel Éthis publie Avignon, le public réinventé ; viennent aussi de sortir les actes du colloque « Les Œuvres noires de l'Art et de la Littérature» qui s'était tenu à Amiens les 23-24-25 novembre 2000 sous l'égide du GDROPus « Œuvres, Publics, Sociétés» grâce à une équipe coordonnée par Marie-Caroline Vanbremeersch et Alain Pessin et dont la livraison nous arrive sous la forme de deux volumes aux éditions L'Harmattan (collection « Logiques sociales») ; les actes du

17

Sociologie

de l'Art

colloque de Grenoble «Les non-publics» sont annoncés pour le printemps prochain; une collaboration a eu lieu au Québec sous

l'égide du GRESO dans le cadre d'un colloque organisé par JeanPhilippe Uzel, « L'art comme traceur du social» ; et puis enfin nous n'allons plus tarder à nous retrouver à Nantes pour le colloque « Les peuples de l'Art», fin novembre 2002. Bref, on ne s'ennuie pas dans ce tout petit monde et pour couronner le tout, même s'il ne faut pas anticiper la décision administrative qui n'interviendra pas avant décembre, notre GDROPuS « Œuvres, Publics, Sociétés» est en bonne voie de renouvellement puisque son dossier a été très bien accueilli sur le plan scientifique par

la commissiondu CNRS.
Quant à ce fameux numéro tant attendu, il est construit sur le même mode que le précédent (un peu de continuité dans le changement), d'où son titre: Au prisme de l'Art 2. Instantané de la recherche, puisqu'il est cette fois-ci issu de la session du C.R. 18 « Art, Identité et Mondialisation culturelle» lors du XVIe congrès international de l'A.I.S.L.F. « Une société monde? » qui s'est tenu à Québec du 3 au 7 juillet 2000 sous la houlette de nos collègues québecois Francine Couture et Guy Bellavance que nous tenons une fois de plus à remercier ici. La revue a choisi de livrer ici un aperçu non exhaustif des thèmes qui furent abordés au long des séances du C.R. 18. Faute de place, nous ne pouvions publier dans l'espace de la revue l'ensemble des communications de l'atelier de Sociologie de l'Art, nous avons donc constitué un comité de lecture qui a sélectionné les textes présentés ici. Placé sous la responsabilité de Florent Gaudez (Université de
Toulouse 2

-

France), ce comité de lecture était constitué de : Pascale

18

Éditorial

Ancel (Université de Grenoble 2 - France), Roberta Shapiro (Laboratoire Architecture, Usages, Altérité, Nantes), Guy Bellavance (Université du Québec à Montréal - Canada), Howard S. Becker (Université de Californie, Santa Barbara - USA), Jeffrey Halley (Université de Texas, San Antonio - USA),Alain Pessin (Université de Grenoble 2 - France), Bruno Péquignot (Université «Sorbonne nouvelle », Paris 3 - France). Selon notre règle, les expertises ont été établies sur la base de textes anonymisés, c'est-à-dire que les membres du comité de lecture n'avaient connaissance ni de l'identité, ni du laboratoire d'origine des auteurs des articles sur lesquels ils rapportaient. Nous avons retenu cinq contributions pour illustrer le thème « Art, Identité et Mondialisation culturelle» : Lucille Beaudry pose la question identitaire dans l'art fait par les femmes, Fabienne Soldini nous convie à un voyage à travers le fantastique contemporain, JeanPaul Fourmentraux nous initie à la conception en art numérique, Marie Fraser met en évidence des problématiques urbaines à travers le cinéma, et enfin Francine Couture s'intéresse au cas de l'exposition dans la ville. Et finalement, en Varia, Jeffrey Halley et Avelardo Valdez analysent un cas original en politique culturelle. Suivent nos rubriques habituelles que je vous invite toutes et tous à alimenter régulièrement: notes de lectures, résumés de thèses, appels à contributions, présentation des nouveaux adhérents, et annonces diverses. Ce numéro n'est donc pas thématique mais conjoncturel, nous renouerons avec notre ligne éditoriale traditionnelle en proposant de prochains numéros thématiques autour de thèmes tels la critique d'Art, puis le travail artistique, la littérature, le jazz. ..

19

Sociologie

de l'Art

Je vous remercie toutes et tous de l'intérêt que vous portez à notre revue et je souhaite à chacune et à chacun une agréable lecture.
A bientôt sur la route de Madison. . .

Florent Gaudez
Centre d'Étude des Rationalités et des Savoirs

20

ART, IDENTITÉ ET MONDIALISATION CULTURELLE

L'art des femmes et la question identitaire, une interrogation sur sa portée sociale et politique
Lucille BEAUDRY,Université du Québec à Montréal
Notre propos consiste à considérer à partir des pratiques artistiques des femmes souventes fois qualifiées d'art identitaire, comment celles-ci effectuent le traitement des identités, traitement qui ne souscrit plus à une succession de formes avait et de styles auxquels l'histoire de l'art nous Celles-ci tendent à problématiser s'apparente les à un habitués.

repères de l'identité plutôt que de les définir de sorte que la pratique processus artistique des femmes allant de la quête d'une affirmation - recon-

naissance des femmes et de leur art au déploiement d'une posture critique déconstructive permettant de rendre compte par des formes inédites et diversifiées de la pluralité autant formelle que sociale de la question identitaire ; ce qui n'est pas sans portée sociale et politique. Mots-clés: art, femme, identité politique et sociale.

Our paper is adressing the artistic practices of women as expressed through an identity art, how do these treat the issue of identity, this approach no longer subscribes to the forms and styles that we were used to date in a classical

23

Lucille

BFAUDRY

history of art. These artists now tend to problematize the points of identity rather than to define them. The artistic pratices ofwomen have been a kind ofprocess ofmooving recognition of women and of stand, the one of from a search of affirmation

their art to the exposure of a critical

deconstruction allowing us to explain by some brand new and diversified forms so that the formal pluralism is also and above all a social and a political one. Key words: art, women, social and political identity.

Nuestra propuestal explora la representacion de la identidad en la obra artistica de mujeres también conocida como arte de identidad; unaforma de representacion que ha dejado de seguir la sucesion de formas y de estilos caracteristicos de la historia deI arte. Estas mujeres tienden a cuestionar los puntos de referencia de la identidad en vez de definirlos, 10que hace que su obra se asemeje a un proceso que empieza con la busqueda de una afirmacion, como por ejemplo, el reconocimiento de la mujer y de su obra, y que continua con el desarrollo de una postura critica deconstructiva que nos permita comprender aquellos aspectos inéditos y diversos de la pluralidad de identidades, tanto formales como sociales; una pluralidad con implicaciones tanto sociales como politicas.

1

Este texto es una versi6n modificada intemacional de soci6logos

de una ponencia presentada

en el congreso de la Laval, Julio

Asociaci6n 2000.

de lengua francesa en la Universitad

24

L'art des femmes et la question identitaire, une interrogation...

Palabras claves : arte, mujeres, identidad politica y social.

25