Autonomie des établissements du second degré

De
Publié par

Les 13 et 14 novembre 2009, l’Iréa a organisé un colloque sur « l’autonomie des établissements du second degré et de l’enseignement supérieur ». Si une thématique suscite depuis des décennies des débats c’est bien celui de l’autonomie. Au-delà des partisans, les résistances demeurent souvent vives. Pourquoi ?Pendant deux jours, six tables-rondes qui ont rassemblé une vingtaine de hauts fonctionnaires, de chefs d’établissements,d’universitaires, de directeurs de grands établissements, de militants syndicalistes et pédagogiques, d’hommes politiques, ont abordé différentes facettes de l’autonomie. Repères historiques, réalités actuelles, concurrence ou coopération, amélioration ou non de la vie démocratique, propositions… autant de débats passionnants qui n’ont certes pas réglé le conflit entre partisans et détracteurs mais qui ont contribué à alimenter, à enrichir un débat qui n’est sans doute pas prêt d’être clos. L’Iréa (Institut de recherches, d’études et d’animation du Sgen-CFDT) a été fondé en octobre 2007. Il est constitué de manière pluraliste, avec un conseil scientifique indépendant. Dans le cadre d’un Manifeste, il s’est fixé comme mission, en particulier, de servir d’interface entre la recherche et la pratique.
Publié le : jeudi 16 juin 2011
Lecture(s) : 34
EAN13 : 9782304035469
Nombre de pages : 156
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Repèreshistoriques
1
Autonomie des établissements du second degré et de lenseignement supérieur
3
Jean-Luc Villeneuve
4
Repèreshistoriques
Sous la coordination de Jean-Luc Villeneuve Autonomie des établissements du second degré et de lenseignement supérieur Actes du colloque organisé par lIréa Auditorium de la Mairie de Paris Vendredi 13 et samedi 14 novembre 2009 Éditions Le Manuscrit Paris
5
Jean-Luc Villeneuve
DANS LA MEME COLLECTION
Evaluer l'évaluation, 2009 Evaluation du travail des élèves, 2010
© Editons Le Manuscrit, 2010 www.manuscrit.com©Michel Debon de Beauregard.ISBN : 978-2-304-03546-9 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304035469 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-03547-6 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304035476 (livre numérique)
6
Repèreshistoriques
AVERTISSEMENT ET REMERCIEMENTSLa coordination de cet ouvrage a été assurée par Jean-Luc Villeneuve. Les textes de cesActes reprennent les interventions des participants aux tables rondes. Ils ont tous été revus par leurs auteurs. Nous remercions :  les membres du conseil scientifique et du conseil dadministration de lIréa qui ont participé à lélaboration de ce colloque et ont contribué à sa réussite,  Jean-Claude Emin qui a participé à la coordination de l'ouvrage,  Marie-Thérèse Nolais qui a assuré un important travail de secrétariat,  la Mairie de Paris. La publication de cesActesété réalisée avec laide a du ministère chargé de la Recherche et du ministère de lÉducation nationale.
7
Jean-Luc Villeneuve
8
Repèreshistoriques
OUVERTURE DU COLLOQUE
par Jean-Luc Villeneuve, président de lIréa C'est le troisième colloque organisé par linstitut de Recherches, dÉtudes et dAnimation du Sgen-CFDT. Les deux premiers étaient consacrés à l'évaluation. Les Actes des colloques sont tous publiés. Le conseil scientifique de notre institut, après les deux premiers colloques sur l'évaluation, a souhaité que nous débattions de l'autonomie des établissements du second degré et de l'enseignement supérieur. Pourquoi un colloque sur l'autonomie ? C'est un sujet qui revient régulièrement sur le devant de l'actualité. Il l'a été lannée scolaire passée et l'est toujours. J'ai toujours constaté, y compris dans mes responsabilités syndicales, que ce sujet était particulièrement chaud et suscitait de nombreux débats. Si on prend l'autonomie des établissements du second degré, c'est-à-dire collèges et lycées, depuis les lois d'orientation, en particulier depuis celle de 1989 et à un degré moindre celle de 2005, il y a un socle juridique
9
Jean-Luc Villeneuve
excessivement important sur l'autonomie. Pour autant, quen est-il réellement ? Dans l'enseignement supérieur, dès 1968, l'autonomie a été reconnue, surtout pour les universités. Entre 1968 et 1984, il y a eu de nombreux débats sur l'autonomie. Plus récemment, en 2003, les débats ont été particulièrement difficiles et tendus. En fait, on se rend compte que cette notion dautonomie est un sujet qui entraîne des prises de positions contrastées, voire contradictoires. Elle est revendiquée par certains et est totalement rejetée par d'autres. Pour les uns, l'égalité républicaine de l'éducation est menacée, pour d'autres c'est, au contraire, un plus. La mise en place de lautonomie -encore faudrait-il se mettre daccord sur sa définition-conduit-elle à une concurrence entre les établissements ou les universités ou au contraire à une complémentarité entre eux ? On voit très bien qu'il y a une multitude de questions autour de l'autonomie. La notion même dautonomie est bien souvent crainte des personnels enseignants, des étudiants ou lycéens mais aussi des régions. C'est pour cette raison que notre institut a souhaité débattre de ce sujet, non pas, bien entendu, pour le régler mais pour contribuer à la réflexion : que peut être lautonomie, existe-t-elle déjà, est-elle souhaitable, tant dans le second degré que dans le supérieur ? Je ne doute pas que ces deux jours de colloque vont être passionnants.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.