//img.uscri.be/pth/56fb35b4c16b3fa65679d997a25a08768c3c30a3
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,50 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

AVEC MES DEUX ENFANTS DANS LA TOURMENTE

De
96 pages
Lorsque son mari est arrêté comme juif et conduit à Drancy en 1941 et après avoir tenté, en vain, d'aider ce dernier déporté le 19 juillet 1942, Rose Getraida décide de rejoindre la zone libre, avant de se réfugier en Suisse. Ce livre raconte comment, guidée par un instinct infaillible, l'auteur réussira à déjouer les pièges tendus par l'occupant allemand et la Milice, et à sauver ses enfants.
Voir plus Voir moins

Avec mes deux enfants
dans la tourmente
Récit d'une mère juive en France
sous l'occupation allemande Collection Mémoires du LV e siècle
Déjà parus
Willy BERLER, Itinéraire dans les ténèbres. Monowitz, Auschwitz, Gross-
Rosen, Buchenwald, récit présenté par Ruth Fivaz-Silbermann, préface de
Maxime Steinberg, 1999.
Jean-Varoujean GUREGHIAN, Le Golgotha de l'Arménie mineure. Le
destin de mon père. Témoignage sur le premier génocide du XX' siècle,
préface de Yves Ternon, 1999.
Saül OREN-HORNFELD, Comme un feu brûlant. Expérimentations
médicales au camp de Sachsenhausen, témoignage, préface de Thierry
Ferai, 1999.
Daniel KLUGER (avec la collaboration de Victor SULLAPER), Vigtor le
Rebelle. La résistance d'un Juif en France, récit biographique, préface de
Henry Bulawko, 1999.
Claire JACQUELIN, De la rue d'Ulm au Chemin des Dames. Histoire d'un
fils, trajectoire d'un homme. (Correspondance, 1902-1918).
Hélène COUPE, OLGA BARBESOLLE, Les Sans-Amour ou le journal de
captivité d'une jeune Ukrainienne en Allemagne nazie
Docteur Serge LAPIDUS, Etoiles jaunes dans la France des années noires,
onze récits parallèles de jeunes rescapés, 2000.
René HERMITTE, André Hermitte (1925-1945). Un résistant au sourire de
source, 2000.
Olga TARCALI, Retour à Erfurt. 1935-1945: récit d'une jeunesse éclatée,
2001.
BESSIERE, Destination Auschwitz avec Robert Desnos, 2001. André
Rose GETRAIDA, Avec mes deux enfants dans la tourmente, 2002. Rose GETRAIDA
Avec mes deux enfants
dans la tourmente
Récit d'une mère juive en France
sous l'occupation allemande
Préface de Patrick Petit-Ohayon
L'Harmattan © L'Harmattan, 2002
5-7, rue de l'École-Polytechnique
75005 Paris — France
L'Harmattan, Italia s.r.l.
Via Bava 37
10124 Torino
L'Harmattan Hongrie
Hargita u. 3
1026 Budapest
ISBN : 2-7475-2319-5 Préface
Les témoignages d'anciens déportés, d'anciens résistants ou
de rescapés de la Shoah ne manquent pas et pourtant chaque récit
est unique, car chaque vie est unique, chaque itinéraire est
spécifique.
Après une période de carence, les mémoires se délient. Après
la carence, une autre dculté se fait jour, pour l'éducateur ; On
ne peut tout faire lire aux enfants sur cette période ; la tâche
serait trop difficile, l'épreuve trop rude et le temps trop long. De
plus, tous les jeunes, tous les élèves de Collèges ou Lycées ne
deviendront pas des spécialistes de l'histoire de la Seconde Guerre
mondiale, ne sont pas passionnés de la lecture historique, pour
leur faire parcourir des milliers de feuillets. Le choix pédagogique
de l'enseignant et de l'éducateur s'impose donc.
Pour que ce choix soit opérationnel, il faut établir quelques
critères ; bien sûr, certains paramètres dépendront du contexte de
la lecture : en milieu scolaire, familial ou associatif; en cours de
français, d'histoire, d'éducation civique, etc.
D'autres paramètres sont plus généraux ; ce sont eux que
nous présenterons ici :
- un degré de lisibilité élevé : plus le style sera fluide, plus la
typographie sera aérée, plus l'entrée dans le témoignage
sera facilitée ; une longueur modérée : un nombre de pages important
rebute souvent les jeunes lecteurs ;
une chronologie claire : il est fondamental que les jeunes
lecteurs puissent s'orienter dans l'histoire, de la montée du
nazisme au retour des déportés ;
l'existence de documents d'archives venant appuyer, voire,
pour les jeunes, confirmer le témoignage, permet de faire la
distinction, de manière évidente, entre la réalité et la
fiction.
Le récit de Rose Getraida, ici proposé, correspond aux
critères que nous venons de présenter. C'est pourquoi ce
témoignage constitue un support pédagogique de premier choix.
L'écriture est précise et claire. Rose Getraida écrit comme
elle parlait : dans un style direct, sans lyrisme alourdissant la
lecture. On se sent très vite en fàce d'elle, écoutant son histoire
comme des enfants devant leur mère, avec simplicité et émotion.
La chronique se passe en France et les lieux sont facilement
reconnaissables. Cela facilite encore l'entrée dans le témoignage.
Les repères historiques sont importants et forts : on y voit la
participation de la police française mais aussi la solidarité simple
et modeste de beaucoup d'autres. On y retrouve l'incrédulité des
juifs français par rapport aux dangers et la force du sentiment de
sécurité des mieux intégrés à la nation, mais aussi la clairvoyance
des autres qui, comme Rose Getraida, ne se laisseront pas
enfermer dans cet étau destructeur. La Rafle du Vél d'Hiv
apparaît ainsi, dans toute son intensité dramatique.
La fuite vers la France libre puis la Suisse et le retour en
France avec ses difficultés permettent de resituer le drame de la
Shoah dans son contexte général.
8 «Avec mes deux Enfants dans la Tourmente » devrait, de
ce fait, pouvoir constituer un support pédagogique complémentaire
sur cette période douloureuse de l'histoire de l'humanité dans sa
dimension internationale.
L'effort de l'éditeur de compléter le récit par des documents
authentiques permettra à l'enseignant d'aborder cette question
indifféremment par le texte ou par les documents.
Toutes nos félicitations à l'éditeur pour cette initiative ; tous
nos remerciements, au-delà de la tombe, à Rose Getraida, que
nous avons eu l'occasion d'entrevoir, sans mesurer la portée de
cette rencontre, qui nous a laissé un témoignage d'une grande
valeur.
Merci enfin à son fils, Gilbert, et à sa belle-fille, Margalit,
qui ont tout fait pour que ce témoignage soit accessible au public
francophone et pour que la Mémoire de la Shoah ne soit pas trop
vite oubliée, car elle porte en elle non seulement le souvenir de nos
disparus, mais également, par l'éducation, un message d'espoir
pour l'humanité.
Patrick Petit- 0 hayon
9 tille
Itinéraire emprunté par Rose Getraida pendant la guerre.
0 1RÉCIT
« Brusquement, le 10 mai 1940, l'Allemagne
envahit la Belgique, la Hollande, le Luxembourg, en
contournant la ligne Maginot. Cette nouvelle tomba
comme un coup de tonnerre dans un ciel serein. La
population de tous ces pays commença à fuir vers la
France.
Quand les Allemands s'approchèrent de Paris, nous
aussi nous prîmes la route en toute hâte en essayant
d'avancer vers le Midi. Il y avait une telle foule sur
toutes les routes, des voitures, des chariots, des
véhicules de toute sorte chargés de matelas, de bêtes.
Des vieux, des enfants couraient pour échapper aux
bombardements. Puis on n'avança plus, toutes les
routes étaient bloquées.
L'armée française, qui devait monter en ligne dans
l'autre sens, ne pouvait plus avancer à cause des
réfugiés. La panique était indescriptible. Après quelques
jours de répit, nous avançâmes jusqu'à Aurillac
(Cantal). Là-bas, nous avions trouvé un petit logement
et y avons attendu la suite.
Quand les Allemands arrivèrent à Paris, Pétain
demanda l'armistice, puis les Allemands occupèrent la