//img.uscri.be/pth/b28a79252b2fe8548d1e106c8700500871660bb1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

C'était un autre millénaire. Souvenirs d'un professeur de la communale à Nanterre

De
352 pages
La deuxième moitié du XXe siècle fut l’un des grands moments de l’université française. L’un des artisans de son rayonnement, enfant de la communale parvenu au sommet de l’Alma Mater, témoigne, par son cheminement exemplaire, de l’effort de toute une génération marquée par la Seconde Guerre mondiale pour accéder au savoir, puis le dispenser, alors que la société se transforme. Pierre Riché, spécialiste reconnu de l’histoire du haut Moyen Âge, raconte ainsi ses années de formation auprès des plus grands maîtres, en particulier Henri-Irénée Marrou, son expérience d’enseignant en Afrique du Nord alors en crise, ses engagements syndicaux et spirituels, et surtout les événements de 1968 alors qu’il est, à l’université de Nanterre, au coeur de la mêlée. Des événements dont personne mieux que lui, acteur et témoin, ne pouvait décrire le cours, mesurer les conséquences et apprécier le retentissement.
Voir plus Voir moins

Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 2/349Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 3/349
C’ÉTAIT UN AUTRE MILLÉNAIREDossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 4/349
DU MÊME AUTEUR
eLes Invasions barbares, Paris, PUF, coll. «Que sais-je?», 1953; 10 éd. avec
Philippe Le Maître, 2003.
e eÉducation et culture dans l’Occident barbare, VI -VIII siècles, Paris, Éd. du Seuil,
e1962; 4 éd., coll. «Points Histoire»,
1995.
Del’éducationantiqueàl’éducationchevaleresque,Paris,Flammarion,coll.«Questions d’histoire», 1968.
e eGrandes invasions et empires, V -X siècles, Paris, Larousse, 1968.
e eAvec Georges Tate, Textes et documents d’histoire du Moyen Âge, V -X siècles,
Paris, Société d’enseignement supérieur, coll. «Regards sur l’histoire», 1972, 2
vol.
La Vie quotidienne dans l’Empire carolingien, Paris, Hachette, coll. «La vie
quotidienne» (193), 1973; rééd. 1986.
Ed., Dhuoda, Manuel pour mon fils, trad. par Bernard de Vregille et Claude
eMondésert, Paris, Éd. du Cerf, 1975; 2 éd. 1991.
Les Carolingiens: une famille qui fit l’Europe, Paris, Hachette, coll. «Pluriel»,
1983; rééd. 1997.
Dir.avecGuyLibrichon,LeMoyenÂgeetlaBible,Paris,Beauchesne,coll.«Bible
de tous les temps», 1984.
Dir., Histoire des saints et de la sainteté chrétienne,t.V: Les saintetés dans les
empires rivaux, 815-1053, Paris, Hachette, 1986.
eGerbert d’Aurillac: le pape de l’an mil, Paris, Fayard, 1987. 3 éd. 2006.
e eÉcolesetenseignementsdanslehautMoyenÂge,findu V siècle-milieudu XI siècle,
eParis, Picard, 1989; 3 éd; 1999.
L’Europe barbare de 476 à 774, Paris, SEDES, coll. «Regards sur l’histoire»,
1989; rééd. 1992.
Petite vie de saint Bernard, Paris, Desclée de Brouwer, 1989, rééd. 2004.
Ed. avec Jean-Pierre Callu, Gerbert d’Aurillac, Correspondance, Paris, Les Belles
Lettres, 1993, 2 vol.
Avec Danièle Alexandre-Bidon, L’Enfance au Moyen Âge, Paris, Seuil,
Bibliothèque nationale de France, 1994.
Petite vie de saint Grégoire le Grand, Paris, Desclée de Brouwer, 1995.
Avec Gilbert Dagron et André Vauchez, Histoire du christianisme des origines à
nos jours,t.IV: Évêques, moines et empereurs (610-1054), 1996.
Avec Patrick Périn, Dictionnaire des Francs: Les temps mérovingiens, Paris,
Bartillat, 1996.
Dictionnaire des Francs: Les Carolingiens, Paris, Bartillat, 1997.
Les Grandeurs de l’an mille, Paris, Bartillat, 1999.
Henri-Irénée Marrou, historien engagé, préf. de René Rémond, Paris, Éd. du Cerf,
coll. «Histoire», 2003.
Abbon de Fleury: un moine savent et combatif, Turhout, Brepols, 2004.
Grandeurs et faiblesses de l’Église au Moyen Âge, Éd. du Cerf, 2006.
Des nains sur des épaules de géants: maîtres et élèves au Moyen Âge, Tallandier,
2006.Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 5/349
PIERRE RICHÉ
C’ÉTAIT UN AUTRE MILLÉNAIRE
Souvenirs d’un professeur
de la communale à Nanterre.
TALLANDIERDossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 6/349
© Tallandier Éditions, 2008
Tallandier Éditions, 2, rue Rotrou 75006 Paris
www.tallandier.comDossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 7/349
À ma petite fille Alice… Elle sait pourquoi.Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 8/349Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 9/349
SOMMAIRE
Avant-propos. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
Premier chapitre. De l’école primaire à l’université. . . . . 21
Élève de l’école primaire . . . . . . . . . . . . . . . . 21
Le lycée Condorcet. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
Le petit Condorcet. . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
Le grand Condorcet . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Adieu Marly… Salut Paris . . . . . . . . . . . . . . 27
Le lycée Janson-de-Sailly . . . . . . . . . . . . . . . . 29
Premières années de lycée, premières années
de guerre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
L’exode et le baccalauréat . . . . . . . . . . . . . . 33
En philosophie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
Deuxième chapitre. L’étudiant . . . . . . . . . . . . . . . 37
La licence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
Henri IV et la Sorbonne. . . . . . . . . . . . . . . 37
Découvertes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
Licencié . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
LeSTO. .. .. ... .. ... .. .. ... .. . 46
Libération de Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . 48Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 10/349
Le diplôme d’études supérieures . . . . . . . . . . . . 50
Rencontre avec Louis Halphen . . . . . . . . . . . 50
…et avec saint Bernard . . . . . . . . . . . . . . . 52
Le certificat de géographie. . . . . . . . . . . . . . 55
Préparation de l’agrégation d’histoire. . . . . . . . . . 56
Première année de préparation . . . . . . . . . . . 56
Le Centre Richelieu . . . . . . . . . . . . . . . . . 57
Premières expériences pédagogiques
et deuxième année de préparation. . . . . . . . . 65
Troisième chapitre. Trois années dans les lycées . . . . . . 69
Un professeur dans l’Algérie française . . . . . . . . . 69
Installation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
Découverte du Constantinois . . . . . . . . . . . . 71
Excursions et vie culturelle . . . . . . . . . . . . . 74
La politique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
Le baccalauréat à Oran . . . . . . . . . . . . . . . 77
Départ et retours . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79
Deux ans au lycée du Mans (1949-1951) . . . . . . . . 80
Le Mans. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80
La vie au lycée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82
Dernière rencontre avec Halphen . . . . . . . . . . 84
Quatrième chapitre. Premières années
dans l’enseignement supérieur . . . . . . . . . . . . . . 87
Vers l’ . . . . . . . . . . . . . 87
Le CNRS et la préparation des thèses de doctorat . . 87
Avec Marrou . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88
Catéchiste à Saint-Hippolyte. . . . . . . . . . . . . 91
Le camp interfac et le mariage. . . . . . . . . . . . 92
Assistant d’histoire du Moyen Âge en Sorbonne . . . . 93
L’élection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93
Les professeurs de la Sorbonne . . . . . . . . . . . 94
Les étudiants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95
Le SGEN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96
Les Antiquaires de France . . . . . . . . . . . . . . 97
Premier séjour à Spolète. . . . . . . . . . . . . . . 98
Suresnes et l’habitat communautaire. . . . . . . . . 99
La fin de l’assistanat . . . . . . . . . . . . . . . . . 100Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 11/349
Cinquième chapitre. Professeur à Tunis . . . . . . . . . . 103
Trois années en Tunisie . . . . . . . . . . . . . . . . 103
L’arrivée à Tunis. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104
L’enseignement, les étudiants et la préparation
de la thèse. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107
Rapports avec la paroisse universitaire . . . . . . . . 109
Découverte de la Tunisie. . . . . . . . . . . . . . . 111
Troubles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113
Le bombardement de Sakhiet et ses conséquences. . 113
Après le 13 mai 1958 . . . . . . . . . . . . . . . . 116
Vers le départ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119
Retours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120
Sixième chapitre. Un septennat à l’université de Rennes . . 123
L’universitaire rennais . . . . . . . . . . . . . . . . . 123
Raymonde Foreville . . . . . . . . . . . . . . . . . 124
Les autres collègues . . . . . . . . . . . . . . . . . 126
Les étudiants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 128
Histoire de la Bretagne . . . . . . . . . . . . . . . 129
Les professeurs rennais et l’Église . . . . . . . . . . 132
La soutenance des thèses et ses suites. . . . . . . . . . 135
L’impression de la thèse . . . . . . . . . . . . . . . 136
La soutenance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140
Travaux à la suite des thèses. . . . . . . . . . . . . 143
Le départ de Rennes - Vers Paris . . . . . . . . . . 150
Septième chapitre. «L’explosion» de mai 1968 -
Nanterre et la Cité universitaire . . . . . . . . . . . . . 155
Installation à Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155
La Cité universitaire . . . . . . . . . . . . . . . . . 155
La Maison de l’Inde . . . . . . . . . . . . . . . . . 157
La faculté de Nanterre . . . . . . . . . . . . . . . . . 159
Les signes avant-coureurs de la crise. . . . . . . . . 159
La réforme Fouchet et le malaise des jeunes . . . . . 161
Mes débuts à Nanterre. . . . . . . . . . . . . . . . . 163
Une faculté d’avant-garde . . . . . . . . . . . . . . 163
Agitations, mars 1967 . . . . . . . . . . . . . . . . 165
Premiers incidents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 167
La piscine et le 22 mars . . . . . . . . . . . . . . . 167Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 12/349
La fermeture de Nanterre . . . . . . . . . . . . . . 170
La Maison de l’Inde et le concours d’agrégation . . . . 171
L’agitation à la Cité . . . . . . . . . . . . . . . . . 171
L’agrégation en 1968 et en 1969. . . . . . . . . . . 173
Le mois de mai 1968 . . . . . . . . . . . . . . . . . . 175
La Sorbonne occupée . . . . . . . . . . . . . . . . 175
Charléty et la fin de la «fête» . . . . . . . . . . . . 177
Loi d’orientation et conclusion. . . . . . . . . . . . 180
Huitième chapitre. Les universitaires chrétiens et l’Église. . 183
Les universitaires chrétiens en mai 1968 . . . . . . . . 183
Troubles chez les prêtres. . . . . . . . . . . . . . . 183
La communauté chrétienne de Nanterre. . . . . . . 189
La paroisse universitaire en 1968. . . . . . . . . . . 191
Rencontres de Grenoble (31 mars - 2 avril 1969). . . 193
Les universitaires chrétiens après 1968 . . . . . . . . . 195
Le bilan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195
Et la paroisse universitaire? . . . . . . . . . . . . . 198
Neuvième chapitre. Les années difficiles à Nanterre
(1969-1971) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201
L’année 1969. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201
Nouvelle agitation . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201
Les élections. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 203
Directeur de l’UER d’histoire . . . . . . . . . . . . . 206
Reprise des incidents. . . . . . . . . . . . . . . . . 206
La difficile élection de René Rémond . . . . . . . . 208
Dans l’UER d’histoire . . . . . . . . . . . . . . . . . 211
Activités du directeur . . . . . . . . . . . . . . . . 211
La nouvelle année universitaire d’octobre 1970
à février 1971 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 214
Dixième chapitre. Le Centre de recherches
sur l’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge. . . . . . . 217
Premiers colloques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 217
Millénaire de l’an mille. . . . . . . . . . . . . . . . . 221
Travaux sur Gerbert d’Aurillac. . . . . . . . . . . . . 223
Autres millénaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 226
Mayeul, abbé de Cluny . . . . . . . . . . . . . . . 226Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 13/349
Abbon de Fleury. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 227
Fulbert de Chartres . . . . . . . . . . . . . . . . . 228
Onzième chapitre. Nanterre
et ses deux premiers présidents, 1971-1981 . . . . . . . 231
Présidence de Rémond (1971-1976) . . . . . . . . . . 231
Nouveaux incidents . . . . . . . . . . . . . . . . . 232
Malaises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 235
Fin de la présidence de René Rémond . . . . . . . . 237
Présidence de Jean-Maurice Verdier (1976-1981). . . . 238
Autres incidents . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 238
L’article de Mauro. . . . . . . . . . . . . . . . . . 240
Douzième chapitre. La Cité universitaire. . . . . . . . . . 245
Les troubles continuent . . . . . . . . . . . . . . . . 245
Départ de la Cité (1972) et séjour à Bréhat. . . . . . . 248
Combats pour la plaque «Pierre Marthelot». . . . . . 250
Treizième chapitre. Mes trois derniers présidents
(1981-1989) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 253
Présidence de Carol Heitz (1981-1983). . . . . . . . . 253 de Michel Imberty (1983-1988). . . . . . . 256
Nouvelle présidence et fin de carrière . . . . . . . . . 258
Bilan de vingt ans d'enseignement à Nanterre . . . . . 261
Quatorzième chapitre. Quelques souvenirs de missions
àl’étranger. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 265
En Europe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 265
Rencontres franco-allemandes . . . . . . . . . . . . 265
En Belgique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 268
Les îles Britanniques. . . . . . . . . . . . . . . . . 270
Nombreuses missions en Italie. . . . . . . . . . . . 271
De l’autre côté du rideau de fer: en Pologne. . . . . 275
Orient et Moyen-Orient . . . . . . . . . . . . . . . . 277
Au Japon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 277
En Israël. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 279
Missions au Canada . . . . . . . . . . . . . . . . . . 281Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 14/349
Quinzième chapitre. Retraite et Conclusion . . . . . . . . 289
Recyclage monastique et honneurs . . . . . . . . . . . 290
eLa vie dans le XIII arrondissement . . . . . . . . . . . 292
Conclusion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 294
e eComparaison entre les XI et XX siècles . . . . . . . 294
eL'enseignement au XXI siècle . . . . . . . . . . . . 296
Annexes
Annexe I - Portrait de Pierre Marthelot
d’après Mohammed Talbi (1995). . . . . . . . . . . 299
Annexe II - Lettre au président Coty
et au président du Conseil Pflimlin (15 mai 1958) . . 301
Annexe III - Lettre au président Coty (30 mai 1958) . . 303 IV - Extraits de la lettre de Gozzechin
eà Vaucher (XI siècle) (1985) . . . . . . . . . . . . . 305
Annexe V - Conseils d’un savant juif à son fils
esur ses livres (XII siècle) (1926). . . . . . . . . . . . 307
Annexe VI - La «Grappignole» . . . . . . . . . . . . 309 VII - Le doyen Grappin aux étudiants
(29 janvier 1968) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 311
Annexe VIII - Conseil de la faculté (22 avril 1968) . . . 313 IX - Manifeste du département d’histoire
(extrait). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 315
Annexe X - Communiqué du doyen
(15 novembre 1968) . . . . . . . . . . . . . . . . . 317
Annexe XI - du Syndicat de l'Éducation
nationale (SGEN-CFDT) (30 novembre 1968) . . . . 321
Annexe XII - Lettre du doyen Ricœur
au ministre de l’Éducation nationale (9 mars 1970). . 323
Annexe XIII - Lettre de Frédéric Mauro
aux collègues du collège A (24 décembre 1970) . . . 327
Annexe XIV - Lettre de René Rémond
en fin de mandat (24 décembre 1975) . . . . . . . . 329
Annexe XV - Communiqué des étudiants
de la Maison de l’Inde . . . . . . . . . . . . . . . . 331
Annexe XVI - Déclaration des historiens à Spire
(août 1948) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 333
Index. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 335Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 15/349
AVANT-PROPOS
Ceci n’est pas un livre de «Mémoires». Il ne retrace pas toutes
les étapes de la vie d’un octogénaire, mais il rappelle simplement
les conditions de vie d’un enseignant depuis l’école primaire
jusqu’àl’université, à partir de ses souvenirs, mais aussi de ses
documents et de ses archives.
Peut-être trouvera-t-on que c’est faire beaucoup d’honneur aux
écoles et lycées qu’il a fréquentés et à Nanterre, où il a enseigné
pendant vingt ans, et que rappeler les incidents qui émaillent
l’histoire de ces établissements est un peu prétentieux. Mais, puisque
nous célébrons les quarante ans du mouvement de mai 1968, il
n’était pas mauvais d’évoquer des souvenirs, même s’ils ne font
plus partie de la grande
histoire.
Àl’époqueoùl’écoleetl’universitécontinuentdeseréformeret
derechercherleurvéritablemission,iln’étaitpasinutiledeprésenetercequ’elleétaitau XX siècle.D’annéeenannée,lesacteursetles
témoinsdecetempsdisparaissent.Nelesoublionspas.
Dans cet avant-propos, je tiens à remercier tous ceux qui m’ont
encouragé et aidé. D’abord ma femme, qui a eu la patience de me
voir trop souvent à ma table de travail et qui a accepté de relire
l’ensemble, puis mes collègues et amis qui ont ravivé mes
souvenirs, enfin la famille Schott qui a aidé matériellement à la
fabrication du volume.
15Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 16/349
C'ÉTAIT UN AUTRE MILLÉNAIRE
Et maintenant, reportons-nous vers les années qui suivirent la
Première Guerre mondiale, au temps où la Troisième République
se remettait de quatre ans de combats, où Poincaré stabilisait le
franc, où l’on célébrait la gloire de l’empire colonial, et la victoire
des «quatre mousquetaires» dans la coupe Davis. Comme l’écrit
René Rémond dans Notre siècle (1988): «Ni la France ni la
République en 1930 ne paraissent avoir rien à redouter de l’intérieur
comme de l’extérieur […]. Les manuels d’histoire de 1930
présentent la Troisième République comme son achèvement et son
point d’orgue.»Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 17/349
INTRODUCTION
Je suis né en 1921, c’est dire que j’ai traversé presque tout le
eXX siècle. Le monde que j’ai connu jusqu’au milieu du siècle
diffère beaucoup de celui dans lequel je vis actuellement. Je
pourrais reprendre quelques lignes de L’Ode aux survivants des années
30,d’un auteur inconnu:
«Nous sommes nés avant la télévision, avant la pénicilline,
avant les produits surgelés, les photocopies, le plastique, les
verres de contact, la vidéo et le magnétoscope et avant la pilule.
Nous étions là avant les radars, les cartes de crédit, la bombe
atomique, le rayon laser, avant le stylo à bille, avant les
lavelinge, lave-vaisselle, les congélateurs, avant la climatisation
et
avantquel’hommenemarchesurlalune.Peunombreuxétaient
ceuxquipossédaientuneautomobile,unphonographe,untéléphone, une glacière, un poste de téléphonie sans fil ou allaient
au cinématographe. Rares aussi étaient ceux qui partaient en
vacancesavant1936.
Nous nous sommes mariés avant de vivre ensemble […]. Il
n’y avait pas de mari au foyer, peu de femmes au travail, pas de
congé parental, pas de télécopie, ni de courrier électronique.
Beaucoup mouraient d’une fluxion de poitrine, de la
tuberculose ou d’un croup, d’une dent gâtée, les mères en mettant un
17Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 18/349
C'ÉTAIT UN AUTRE MILLÉNAIRE
bébé au monde, et la scarlatine durait 40 jours. Mais on ne
mourait pas du cancer, car on était mort avant […].»
C’est un peu pour mes enfants, nés après 1950, et mes
petitsenfants que j’écris, car pour reprendre un proverbe arabe:
«Lesressemblentplusàleurtempsqu’àleursparents.»Ilspourront donc savoir, avec d’autres, comment vivait et travaillait un
professeur, comment il s’était préparé à son métier et comment,
dansunepériodequelquepeuagitée,ilavaitréussiàlefaire.
Mais pour m’encourager, j’avais derrière moi, dans ma famille,
des exemples d’enseignants. Passons sur un arrière-grand-oncle,
qui écrivait à son frère «qu’il était le professeur de leurs altesses
royales, le prince George, et la princesse Augusta de Cambridge,
cousin et cousine germaine de la reine d’Angleterre». Parmi les
ancêtres maternelles figuraient des institutrices, une grand-tante,
Adrienne, deuxsœurs etma mère, qui elle-mêmeavait été adjointe
puis titulaire à l’école primaire de Boulogne. Pourtant, à la
naissance de son premier enfant, elle démissionna, ce qu’elle regretta
par la suite en raison des faibles revenus qui alimentaient tous les
mois la famille. Nous avons connu la crise économique des années
trente.
Du côté de mon père figure également un instituteur, mon
grand-père Ferdinand Riché, fils du maréchal-ferrant de
BézuSaint-Éloi, dans le Vexin normand. Il entra à l’École normale
primaire d’Évreux en 1881, enseigna dans différentes écoles du
Vexin, mais surtout dans sa commune natale. J’ai retrouvé par
hasard le «cahier de roulement» de sa classe entre 1894 et 1897
(cf. Cahiers d’histoire de l’enseignement, Rouen, 1979 et Brigitte
Dancel, Un siècle de rédactions - Écrits d’écoliers et d’écolières,
Grenoble, 2001).
Ferdinand, ou plutôt sa femme, trouvant que son traitement –
1000 francs alors qu’un mineur gagnait 1300 francs par an – ne
suffisait pas, ne pouvant obtenir le secrétariat de la mairie, car la
municipalitéletrouvaitunpeutropàgauche,démissionnaen1900
et, tout en continuant à s’intéresser aux problèmes scolaires,
dirigea pendant vingt-quatre ans L’Impartial des Andelys, avant de se
retirer à Marly-le-Roi, autrefois en Seine-et-Oise et maintenant en
Yvelines.Malheureusement,il mourut en1926,écrasé par untrain
au passage à niveau alors qu’il me raccompagnait à Paris.
18Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 19/349
INTRODUCTION
Ainsi, j’étais préparé à embrasser le métier d’enseignant et
d’ailleurs, comme je le dirai plus loin, cette vocation est née assez
tôt.
Voici donc quelques souvenirs, de l’école primaire à
l’université, qui feront revivre un monde un peu oublié et qui, peut-être,
serviront à ceux qui s’intéressent à l’histoire de l’enseignement et
de l’éducation, et qui sont heureusement plus nombreux qu’ils
n’étaient quand j’ai commencé mes travaux sur ce sujet.Dossier : tallandier300883_3b2 Document : Autre_Millenaire
Date : 27/3/2008 14h11 Page 20/349