Chasse Pêche Nature Traditions entre écologisme et poujadisme ?

De
Publié par

Ni apologie, ni pamphlet, cet ouvrage se donne pour tâche d'interroger dans une perspective socio-anthropologique, à la fois l'apparition sur la scène publique d'un mouvement qui se veut défenseur de la chasse et les raisons de voter C.P.N.T. A partir d'observations flottantes, d'entretiens et de données chiffrées, l'objectif de ce livre est de lire le mouvement des chasseurs, ses votants et ses discours comme une dialectique contemporaine de la dichotomie tradition-modernité.
Publié le : jeudi 1 septembre 2005
Lecture(s) : 50
EAN13 : 9782296403307
Nombre de pages : 173
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

CHASSE PÊCHE NATURE TRADITIONS ENTRE ÉCOLOGISME ET POUJADISME?

Sociologies et environnement
Collection dirigée par Salvador JUAN Le «progrès» est aussi progrès d'une menace de plus en plus exportée vers les pays les plus dépendants. Trop peu de travaux sociologiques émergent pour rendre intelligibles les tendances profondes d'une société à la fois plus inhumaine, plus dangereuse pour les équilibres du milieu et plus riche. La collection Sociologies et environnement est née de ce constat. Certes, selon le mot du poète Hôlderlin, avec la menace croît ce qui sauve, mais seule une conscience informée des risques et de ce qui provoque la dégradation tant de la qualité que des conditions de vie est susceptible de se concrétiser en réformes humainement supportables et socialement
adm iss ib les...

Dans une perspective socio-anthropologique et critique tant des questions d'environnement global que d'écologie urbaine, en articulant les interprétations théoriques et les résultats empiriques, la collection Sociologies et environnement entend participer à l'émergence de cette conscience sociale. Elle présente aussi les alternatives portées par les mouvements sociaux et les pratiques de résistance contestant le produc-tivisme ou la domination des appareils technocratiques. Ouvrages parus Gérard BOUDES SEUL, Ecologisme et travail, 2005. Stéphane CORBIN, La vie associative à Saint-Lô, 2003. Frédérick LEMARCHAND, La vie contaminée, 2002. Michèle DOBRE, L'écologie au quotidien, 2002. S. JUAN et D. LE GALL (dir.),Conditions et genres de vie, 2002. Salvador mAN, La société inhumaine, 2001.

Céline Vivent

CHASSE PÊCHE NATURE TRADITIONS
ENTRE ÉCOLOGISME ET POUJADISME?
Socio-anthropologie d'un mouvement des campagnes

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan Hongrie Kônyvesbolt Kossuth L. u. 14-16 1053 Budapest

L'Harmattan Italia Via Degli Artisti, 15 10124 Torino ITALIE

http://www.1ibrairieharmattan.com harmattan 1@wanadoo.fr @L'Ha~ttan,2005 ISBN: 2-7475-8663-4 EAN: 9782747586634

ILLUSTRATION

DE LA COUVERTURE

Cette œuvre a été réalisée spécialement pour l'ouvrage et représente les trois pôles de l'analyse exposée ici. En effet, dans le premier plan sont mis en avant le politique (symbolisé par la figurine portant une écharpe d'élu) et le rapport à la nature (symbolisée par une figurine chasseresse). Derrière cette distinction, nous avons voulu dégager l'humanité de l'homme qui se trame dans ce fait social total. C'est ce qui est évoqué au second plan, au-delà de la diagonale rouge, par la figurine non habillée. L'aspect d'interdit rendu par l'utilisation d'un panneau d'indication routière est à détourner: le sens direct que l'on nous somme de ne pas suivre induit le détour nécessaire pour arriver à ses fms. Ici, le détour fait partie de la méthodologie.

Illustration: Frédéric Boulleaux, plasticien.

à mon grand-père

AVERTISSEMENT

AU LECTEUR

L'auteure tient à remercier toutes les personnes qui ont rendu possible cet ouvrage qui réunit deux travaux de recherche réalisés à l'Université de Caen, sous la direction de Frédérick Lemarchand et de Salvador Juan. Nous remercions pareillement toutes les personnes qui ont accepté de répondre à nos questions et qui nous ont prêté et/ou donné des documents. Un grand merci également à mes parents, et surtout à Fred qui m'ont supportée dans tous mes états (doutes, colères, incompréhensions, joies, urgence).

INTRODUCTION

« La chasse, jusqu'alors vécue par nous comme plaisir simple, façon de vivre, apparaissait comme sujet de réflexion, façon de penser ».

P.-H. Hansen-Catta, janv. 2001. Ce travail représente son époque, la reflète et en est le fruit. Il ne peut pas être compris hors de son contexte historique. Cette époque, c'est celle de l'incertitude et des inquiétudes face à des discours se voulant rassurants, en se reposant sur un modèle gestionnaire de la société qui se heurte « au scepticisme généralisé quant à la capacité de maîtrise d'un ensemble institutionnel pour endiguer 1 un sentiment de catastrophe imminente» . La critique fondamentale formulée par l'Ecole de Francfort de l'utilisation irraisonnée de la raison instrumentale touche à ce qu'en a fait la société capitaliste: elle a détourné la technologie de sa fmalité authentique qui est la libération de l'être humain. Marcuse comprend que « la force de la technologie pouvait être libératrice (par l' instrumentalisation des choses), elle est devenue une entrave à la libéralisation (par l'instrumentalisation des hommes) »2. Hannah Arendt décrit la vulnérabilité des hommes embarqués dans un monde technique qui ne peut que se développer irréductiblement et qui nous place dans un enchaînement d'événements imprévisibles, que nous ne pouvons pas orienter3. La question qui se pose est de savoir comment va se former une pensée sociologique de cette société caractérisée par le mouvement, l'incertitude et la vulnérabilité. Il s'agit, pour ce faire, d'avoir une démarche globale pour une vision multidimensionnelle. Cette

1

M. Dobré, « Incertitude

», in Y. Dupont (dir.), Dictionnaire

des risques, Paris,

Armand Colin, 2003, p.204a. 2 H. Marcuse, L'homme unidimensionnel : étude sur l'idéologie de la société industrielle, Paris, éd. de Minuit, 1968. 3 H. Arendt, Condition de I 'homme Inoderne, Pocket Agora, 1961. 13

manière d'aborder les faits sociaux consiste à faire le détourl par les autres sciences de l'homme: non seulement l'histoire mais aussi la philosophie, 1'histoire des pensées, la psychanalyse, l'anthropologie, l'ethnologie, la littérature pour, non seulement essayer d'analyser et de comprendre comment une situation est vécue par des individus ou un groupe social particulier dans les incertitudes qu'elle suscite et dans ses contradictions, mais également essayer d'expliquer leur manière de vivre et de penser. Le but de cet ouvrage est de comprendre les aspects symboliques gouvernant les choix électoraux et le mode de vie (d'une catégorie sociale très particulière) d'un mouvement culturel s'exprimant, surtout politiquement, à savoir Chasse Pêche Nature Traditions (CPNT). En outre, il s'agit d'accéder aux inspirations, aux motivations personnelles et au symbolisme, d'articuler « l'épreuve personnelle de milieu» et « les enjeux collectifs de structures sociales »2. Par ce chemin, nous atteindrons l'humanité de l'homme qui se construit à chaque époque sur des questions de ruralité et d'écologie. L'émergence du mouvement CPNT peut être comprise comme expression de la vulnérabilité et de la résistance à la logique technoscientifique. Si ce travail est le reflet et le fruit de son époque, c'est également parce que le sujet en est un autre reflet et un autre fruit. Il est alors bien plus que l'apanage des défenseurs de la chasse ou de la pêche, c'est un symptôme. En tant que tel, il y a un intérêt à observer ce mouvement que nous allons tenter de comprendre, d'interpréter et d'expliquer comme une manifestation même de ce processus de modernisation qui par nature, peut contenir un mouvement, une réflexion, une réaction et leur contraire. Il ne s'agira pas d'être contre ou pour la chasse, les chasseurs ou CPNT mais bien d'en faire une analyse. Le travail que nous exposons se présente en trois temps. Après avoir établi le protocole d'enquête, nous ouvrirons une perspective sociale-historique. En d'autres termes, nous nous attacherons à décrire l'évolution du monde rural depuis les années 1950, et celle
1 Pour reprendre le titre d'un ouvrage de Georges Balandier. 2 C. Wright Mills, L'imagination sociologique, Paris, la Découverte, 1997. 14

de la question écologique, afin de comprendre leurs répercussions sur l'évolution des conceptions de la chasse et de sa pratique. Une fois ce cadre théorique posé, nous nous pencherons sur les réactions des chasseurs face à ces changements en suivant au plus près les manifestations et les motivations du vote CPNT afin d'établir une lecture du monde du point de vue des votants CPNT. Enfm, le troisième temps sera consacré à une lecture du mouvement selon les thèmes des discours écologiste et poujadiste; doit-on rattacher ce mouvement à une lutte réactionnaire et/ou à une certaine réflexion sur les rapports entre l'homme et la nature?

15

Chapitre 1 CAMPAGNES CONTESTATAIRES

« Une condition humaine située et datée, un homme, vous ou moi, est un mode d'exister en qui se fait jour le point de vue du tout ».
J. Monnerot, 1946.

INTERET

D'UNE SOCIO-ANTHROPOLOGIE

DE CPNT

Ce travail de recherche est l'analyse compréhensive du vote et du programme politique du CPNT. Il s'agit de penser ensemble l'évolution de la chasse contemporaine, les conflits entre les chasseurs et les autres usagers de la nature et ceux internes au groupe des chasseurs. Pour saisir l'émergence du groupe de citoyens identifiés comme chasseurs sur la scène publique et politique, il convient de ne pas dissocier ces éléments. Par conséquent, il s'agit de considérer le vote CPNT comme un fait social total car « tout ce qui appartient au monde humain, peut être lu, doit être lu, comme un fait social total. Le fait social total n'est pas un fait social parmi les autres qui ne relèverait pas de la même catégorie, il n'est pas non plus la totalité des faits sociaux. [...] Tous les faits sociaux, par quelque biais qu'on les prenne ont cette nature synthétique, ce sont des totalités qui combinent l'extériorité et l'intériorité, du sens et des forces» 1.On ne peut comprendre les actions humaines hors de leur système de croyances et de valeurs. Mais déjà Marcel Mauss expliquait que « derrière tout fait social il y a de 1'histoire, de la tradition, du langage et des habitudes. [...] Un fait social quelconque, même quand il paraît neuf et révolutionnaire, par exemple

1

C. Tarot, De Durkheim à Mauss, l'invention du symbolique, Paris, La Décou-

verte, 1999, p.663.

17

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.