Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 2,99 €

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Vous aimerez aussi

Simplement

de editions-rheartis

L'Art de la Guerre

de editions-rheartis

Les Confessions

de editions-rheartis

suivant
img

Cherche-love.com

Maxime Li Ham Devis

Du même auteur

Première Édition

L’absolu (1999indisponible)

C’est sur une page blanche…(2004 – indisponible)

Je ne garde de toi, que cette blessure de moi…
(2004indisponible)

Mémoires collectives(2005indisponible)

Back To China(à paraître)

Devant Soi (2009indisponible)

De toi…(à paraître)



Seconde Édition

Je ne garde de toi, que cette blessure de moi…(2009)
(livré avec l’Absolu version 1999 et
Devant Soi [2009])


Maxime Li Ham Devis


Cherche-love.com


Editions Rhéartis

L’arrogance des Mots

Remerciements



À vous tous, pour avoir été là dans les bons et les mauvais moments de ma vie.

À vous, qui m’avez au travers de nombreuses conversations, donné la force d’écrire ce « moment », à vous encore qui vivez ces lignes…

De nombreuses personnes se reconnaîtront, j’espère juste qu’elles pourront comprendre le message qui est distillé au travers de chaque ligne et voir l’ironie au lieu du négatif.

Merci à toi enfin, car sans toi je n’aurai jamais su qu’il fallait aimer bien plus et mieux que cela…

Dédicace



À Tiny Alien

Pour tout ce qu’il a été, est… Sera…

À toutes tes joies, tes peines

Qui trouveront un jour le vrai bonheur.


Ce livre est pour toi.

Scène 0 : Avant Propos

(Ouverture sur la chanson « Le bonheur » de Berry)


Cette pièce est une particularité, à la croisée des chemins de ma vie personnelle... Je pense, du moins je me plais à y croire : il n’y a pas de hasard à ce que nous vivons chaque jour... Peut-être, suis-je naïf de penser, que quelqu’un nous attend quelque part et que nos rencontres ne sont que les fruits de ces « attentes »... N’avais-je pas dit que parfois celles-ci sont vaines et inutiles ? Malgré tout, j’y crois encore...


On croise le chemin de personnes formidables, qui l’espace d’un instant, nous ensorcellent. On s’enivre de leurs mots... Parfois, on avance avec elles, souvent nous les « perdons », mais nous gardons en nous la richesse de ce que nous avons vécu l’espace de cet instant... Cette empreinte, souvent indélébile, qui au-delà de la souffrance et du temps, nous prouve de manière intense que nous avons été sincères à chaque moment, car nous souffrons de la déchirure, du manque et de l’absence.


La rupture fait mal, car elle nous blesse... Nous laissant en ruine, pour la plupart du temps... Mais nous occultons, à tort ou à raison, que la ruine est notre plus beau trésor ! La ruine est un cadeau, comme le dit l’auteur du superbe livre « Mange, Prie Aime », à qui je vais emprunter cette phrase pour illustrer au mieux mon propos :


« Nous voulons tous que les choses restent les mêmes, nous résoudre à vivre malheureux par peur du changement, par peur que les choses tombent en ruine. Peut-être que ma vie n’a pas été si chaotique finalement et que c’est juste le monde qui nous entoure qui l’est. Peut-être, que le véritable piège c’est de s’accrocher à quoi que ce soit qui fasse partie de ce chaos ou de ce monde qui nous entoure. La ruine est un cadeau, la ruine est la voie vers la transformation. Nous devons toujours être prêts à des vagues de transformations sans fin... Et...