Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Chronique du 15 février

De
8 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Chronique du 9 août

de editions-chronique

Chronique du 19 octobre

de editions-chronique

Chronique du 30 août

de editions-chronique

Couverture

15 février

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366024661
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1989 - L'Armée rouge quitte l'Afghanistan
URSS

Le dernier des 110 000 militaires soviétiques présents en Afghanistan est parti ce matin à 6 h 55 GMT. Il s'agit du général Boris Gromov, âgé de 45 ans, commandant en chef du corps soviétique en Afghanistan. L'officier a franchi solennellement le pont de l'Amitié, sur la rivière Amou Daria, pour gagner le poste-frontière de Termez, en Ouzbékistan. Son départ est pour l'Armée rouge la fin d'une longue campagne entamée le 27 décembre 1979. Cette intervention a été coûteuse : selon Moscou, les pertes soviétiques se sont élevées à quelque 15 000 morts et 37 000 blessés. L'URSS honore ainsi l'engagement pris le 14 avril 1988 en cosignant les accords de Genève. Ce retrait s'effectue dans des conditions difficiles, car la résistance afghane n'a pas relâché sa pression. Débarrassé de l'envahisseur, le pays n'en a pas pour autant fini avec ses combats fratricides.

C'est le 14 avril 1988 que la décision a été prise de quitter le pays. Ce jour-là, en signant, en sept minutes, un accord sur le retrait des troupes soviétiques d'Afghanistan, les ministres des Affaires étrangères d'URSS, d'Afghanistan, du Pakistan et des États-Unis ont mis fin à neuf années de conflit. La moitié des 115 000 soldats soviétiques devra quitter le pays entre le 15 mai et le 15 août, et toute l'opération devra être menée en neuf mois. L'accord n'efface pas tous les problèmes. Américains et Soviétiques n'ont pas conclu de véritable accord sur l'interruption de l'aide militaire à la résistance, qui poursuivra la lutte, et au...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin