Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Chronique du 20 juin

De
8 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Chronique du 11 janvier

de editions-chronique

Chronique du 19 octobre

de editions-chronique

Chronique du 25 juin

de editions-chronique

Couverture

20 juin

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366021530
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1791 - Louis XVI capturé à Varennes
France

Le 20 juin, vers minuit, Louis XVI, déguisé en valet de chambre, sort du palais des Tuileries pour s'engouffrer dans une grosse berline verte où l'attendent Marie-Antoinette, leurs deux enfants, une des sœurs du roi et la gouvernante des enfants. Le but du voyage est Metz, où il compte rejoindre l'armée du marquis de Bouillé qui doit l'aider à reconquérir le royaume. Reconnu le long du trajet, le cortège royal, dans un premier temps, bénéficie de la sympathie populaire. Mais, lorsqu'il atteint Sainte-Menehould, l'alerte est donnée par le maître de poste Drouet. À Varennes, le 21 juin, la berline royale est définitivement arrêtée.

Depuis que les gardes nationaux sont arrivés de Paris pour arrêter le roi au nom de l'Assemblée, il n'est plus question de laisser les fugitifs poursuivre leur route. La seule pensée que Bouillé, « l'égorgeur de Nancy », puisse arriver d'un moment à l'autre avec ses troupes au secours de Louis XVI a créé un véritable climat de panique.

Le 22 juin, le roi capitule. Il rentrera à Paris avec les siens. Le visage baigné de larmes, Marie-Antoinette prend par la main ses enfants encore hébétés de sommeil et s'engage avec eux dans l'escalier. Aveuglé par la lumière du soleil, le roi cligne des yeux et gravit lourdement le marchepied de la berline que la foule, dans sa hâte, a déjà attelée...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin