Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Chronique du 27 mars

De
8 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Chronique du 27 mars

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366020649
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1963 - La Sicile meurt et renaît sous le regard de Luchino Visconti
Rome, Italie

Son neuvième film en presque vingt ans de métier, le Guépard (Il gattopardo), s'annonce comme le plus grand succès de Visconti. Au cours des années précédentes, chacune de ses œuvres divisait l'opinion. Le public et la critique accusaient de trahison le père du néo-réalisme dès qu'il réalisait un film en costumes. Quand il revenait dans son époque, le réalisme provocateur et la violence désespérée de ses mises en scène faisaient hurler au scandale.

La première projection du Guépard est comme une grand-messe réconciliatrice. Luchino Visconti, séduit par le roman de Giuseppe Tomasi di Lampedusa, publié en 1958, suit de très près le récit. Comme dans Senso, le cinéaste ne craint pas d'aborder certains faits historiques qui salissent la gloire du Risorgimento, révolution trahie par l'opportunisme de certains. Milanais fasciné par le mystère méridional, il s'attache à cette Sicile dont il a déjà filmé la misère et le désarroi dans la terre tremble. Là, il fait revivre les derniers fastes de son aristocratie avant la chute inéluctable. L'action s'étend de 1860 à 1863, entre l'arrivée de Garibaldi en Sicile et sa disgrâce quelques mois plus tard. Dans cette période de désordre, les trahisons succèdent aux engagements militaires et politiques. Tancrède, jeune noble désargenté, est l'homme de tous les revirements.

Révolutionnaire dans un premier temps, il rallie l'armée régulière quand l'Italie...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin