Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Chronique du 29 mars

De
8 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Chronique du 29 mars

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366020663
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1966 - La France quitte l'OTAN
Paris, France

Si la France demeure au sein de l'Alliance atlantique, c'est sans restriction qu'elle quitte l'organisation intégrée de l'OTAN. Dans un aide-mémoire adressé aux membres du Conseil de l'organisation, Maurice Couve de Murville, ministre français des Affaires étrangères, stipule le retrait du personnel français de l'OTAN pour le 1er juillet et celui des installations de l'OTAN en France pour avril 1967. Le mois dernier, de Gaulle avait annoncé que l'OTAN n'exercerait plus son commandement sur la flotte française de Méditerranée en cas de conflit et refusé le stockage d'armes atomiques dans les bases américaines en France. Au cours d'une conférence de presse, le chef de l'État avait souligné que la France devait jouer un rôle de puissance atomique. Face aux réactions américaines, Paris fait observer que, dès 1958, dans un mémorandum au président Eisenhower, de Gaulle avait déjà annoncé son projet.

À l'époque déjà, les relations se refroidissent entre la France et l'OTAN. Conformément à la politique d'indépendance nationale affichée depuis son arrivée au pouvoir par le général de Gaulle, le gouvernement s'est opposé de façon catégorique à la construction sur le sol français, par les États-Unis, de rampes de lancement de fusées et au stockage d'armes nucléaires par les unités de l'armée américaine. Cette décision est l'aboutissement de la tension qui s'est établie à ce sujet entre l'OTAN et la France.

Peu après son retour aux affaires, le général de Gaulle avait demandé...