Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Chronique du 30 juillet

De
8 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Petite chronique du 30 juillet

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366023428
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
2007 - Black monday pour le cinéma : deux géants tirent leur révérence
Ile de Farö, Suède – Rome, Italie

Jour cruel pour le cinéma, après Ingmar Bergman ce matin a 89 ans, c’est Michelangelo Antonioni qui s’est éteint ce soir à son domicile, à l’âge de 94 ans. Tous deux n’ont eu de cesse d’explorer les thèmes de la crise du couple, de la solitude ou de la disparition.

• Le metteur en scène de théâtre, scénariste et réalisateur de cinéma Ingmar Bergman laisse une œuvre riche, oscillant entre thèmes métaphysiques (Le Septième Sceau), psychologiques (Persona), familiaux (Cris et chuchotements, Fanny et Alexandre) ou d’analyse des comportements du couple (Scènes de la vie conjugale). Avec Cris et chuchotements (1973), Bergman signe son chef d’œuvre qui narre les derniers instants de la vie d’une femme. La même année, il écrit et tourne pour la télévision Scènes de la vie conjugale en six épisodes qu’il adapte par la suite au cinéma. En 1978, il revient au grand écran avec Sonate d’automne pour offrir à Ingrid Bergman l’un de ses plus beaux rôles, celui d’une pianiste tourmentée par son passé maternel. Après Sourires d’une nuit d’été, sélectionné au Festival de Cannes en 1956, il fait sensation l’année suivante avec Le septième sceau. Le film est grave, tourne autour de la mort et du jugement dernier. L’accueil critique est enthousiaste. Avec Les Fraises sauvages, il décroche l’Ours d'or du meilleur film au Festival de Berlin....

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin