Comédie musicale : les jeux du désir

De

Le plaisir enfantin toujours renouvelé de plusieurs générations de spectateurs explique sans aucun doute l'importance toute particulière de la comédie musicale dans l'histoire du cinéma mondial. Mais il y a peut-être une autre raison, plus surprenante en apparence : la comédie musicale est un lieu formidable de propositions formelles qui inspire nombre de cinéastes contemporains désireux à leur tour de passer par la musique, la danse et le chant pour réinventer le monde ou plus simplement le donner à voir. Les études qui composent cet ouvrage, tout en proposant de nouvelles lectures des inépuisables classiques, témoignent de la richesse et de la diversité des ressources de ce que Jean-Luc Godard a appelé « l'idée de la comédie musicale ». S'il est illusoire de définir avec précision cette « idée » tant elle suppose de multiples déclinaisons, la question du désir s'impose cependant comme un possible facteur d'unité. Bien sûr les chastes duos de Ginger et Fred et les étourdissantes conquêtes de l'infatigable Kelly ont laissé place aux renaissances nostalgiques de Rob Marshall, aux réminiscences spectrales de Martin Scorsese, à l'ironie grinçante et désespérée de Federico Fellini, voire à la cruauté de Bob Fosse. « La danse n'est plus seulement mouvement du monde, mais passage d'un monde à un autre, entrée dans un autre monde, effraction et exploration », écrit Gilles Deleuze. Cet ouvrage n'a d'autre ambition que de faire découvrir avec autant de curiosité que de plaisir quelques-uns de ces mondes. Bon voyage !


Publié le : vendredi 25 janvier 2013
Lecture(s) : 22
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782753526945
Nombre de pages : 285
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Comédie musicale : les jeux du désir
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'évaluation des compétences scolaires

de presses-universitaires-de-rennes

Paysans des Alpes

de presses-universitaires-de-rennes

Profusion et pénurie

de presses-universitaires-de-rennes

suivant