Construction identitaire et altérité en didactique des langues

De
Publié par

Enseigner une langue et sa culture dans le système scolaire actuel s’inscrit dans un contexte pluriculturel où les techniques de l’information ont transformé les distances géographiques en distances symboliques. Aujourd’hui, il ne s’agit plus de « connaître » la culture des « autres », mais de pouvoir interagir avec eux dans une visée sociale. Ainsi les cultures constituent-elles des espaces symboliques d’émergence de l’interaction et l’intercompréhension entre les individus et les peuples. Comment intégrer cette expérience de l’altérité dans la classe de langue ? C’est la question à laquelle les textes réunis dans cet ouvrage tentent d’apporter des réponses plurielles.
Publié le : mardi 10 avril 2007
Lecture(s) : 274
EAN13 : 9782304001846
Nombre de pages : 503
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Construction identitaire et altérité en didactique des langues
4
Sous la direction deJoëlle Aden
Construction identitaire et altérité en didactique des langues
Éditions Le Manuscrit
Les maquettes de l’ouvrage et de la couverture sont la propriété exclusive des éditions Le Manuscrit. Toute reproduction est strictement interdite. © Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-00184-6 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304001846 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-00185-3 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304001853 (livre numérique)
6
8
Introduction
Introduction
JOËLLEADEN
Cet ouvrage rassemble les communications présentées au colloque intitulé Construction identitaire et altérité : créa-tions curriculaires en didactique des langues, qui s’est tenu à l’université de Cergy-Pontoise les 24 et 25 mars 2006 à l’initiative du groupe de recherche ALDIDAC (Approche Linguistique et Didactique de la Différence Culturelle), qui inscrit ses travaux au sein de l’Équipe d’accueil du CICC EA2529 (Civilisations et identités culturelles comparées des sociétés européennes et occidentales). L’enseignement/apprentissage scolaire des langues vi-vantes s’inscrit aujourd’hui dans un contexte pluriculturel et plurilingue. Les mouvements migratoires, au niveau Eu-ropéen et planétaire, ont favorisé une mixité culturelle et linguistique qui modifie le statut de l’enseignement des langues à l’école. Cette diversité culturelle plante le décor d’un environnement didactique complexe dans lequel en-seigner une langue et sa culture est étroitement lié à la cons-truction identitaire des apprenants. Il apparaît donc crucial de réfléchir à la transposition didactique des compétences culturelles, transculturelles, interculturelles, à leur intégra-tion à des curricula et à leur mise en cohérence avec l’apprentissage de systèmes linguistiques et de stratégies discursives.
9
Joëlle Aden
Prendre la construction identitaire comme une des données de la situation didactique dans une programmation implique de sortir de la logique de la linéarité pour entrer dans des logiques antagonistes : zones de plasticité/zones de résistance, périodes de découverte/périodes de latence, immédiateté/temporalité, proximité/distance, familier /étranger. Il s’agit de penser un continuum qui prenne en compte la diversité, les individualités, les écarts et différen-ces tout en assurant une cohésion dans la visée actionnelle. Le Cadre Européen Commun de Référence pour les langues, publié en 2001 par le Conseil de l’Europe, sert aujourd’hui de référence aux programmes scolaires des pays européens. Il affirme l’importance de développer une prise de conscience de l’interculturel dans la communication au service de l’action sociale. Un examen des programmes les plus récents, et des manuels qui en sont issus, révèle une programmation culturelle qui repose sur une liste de thèmes et de notions juxtaposés, le plus souvent simple catalogue de faits de culture généralement dépourvu de démarche spécifique qui servirait l’acquisition de compétences cultu-relles ou interculturelles. Les articles de cet ouvrage soulèvent plusieurs problé-matiques qui sont autant de défis à relever pour les prati-ciens et les chercheurs : Comment définir les compétences culturelles et inter-culturelles et les intégrer dans une progression curriculaire ? Quelle place donner aux représentations, stéréotypes et lieux communs dans la démarche d’enseignement-appren-tissage d’une langue ? Comment prendre en compte l’écart entre les univers de référence des apprenants et des ensei-gnants dans l’enseignement des langues en milieu scolaire institutionnel ? Comment intégrer le vécu de l’altérité, dans la classe de langue et, parallèlement, dans la formation des maîtres ? L’ouvrage se compose de quatre parties. La première offre une réflexion sur les concepts d’altérité et d’identité à
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.