//img.uscri.be/pth/8cd7fb5afbdddd0ae2e0364f9f52330dbc314e35
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Cultive ton jardin, p'tit bigleux!

De
233 pages
Philippe Menaut retrace son parcours d'homme ordinaire, handicapé de la vue, qui cherche à prendre les rênes de sa vie. Sous la forme d'un feuilleton, l'itinéraire dont il est question ici est celui de la quête de soi-même pour advenir, en paix, un libre invalide. Et à comprendre que les théories ne sont pas immuables, les choses ne sont jamais définitivement inscrites. L'engagement et les valeurs, en tant que lois fondamentales, sont l'essence de l'auteur.
Voir plus Voir moins
Philippe MENAUT
CULTIVE TON JARDIN, P’TIT BIGLEUX !
Du détour autobiographique d’un handicapé de la vue à une écologie de l’existence
Préface de Christine AbelsEber et Emmanuel Gratton
Cultive ton jardin, p’tit bigleux ! Du détour autobiographique d’un handicapé de la vue à une écologie de l’existence
Histoire de Vie et Formation Collection dirigée par Gaston Pineau avec la collaboration de Pierre Dominicé (Un. de Genève), Martine Lani-Bayle (Un.de Nantes), José Gonzalez Monteagudo (Un. De Séville), Catherine Schmutz-Brun (Un. De Fribourg), André Vidricaire (Un. du Québec à Montréal), Guy de Villers (Un. de Louvain-la-Neuve). Cette collection vise à construire une nouvelle anthropologie de la formation, en s'ouvrant aux productions qui cherchent à articuler "histoire de vie" et "formation". Elle comporte deux volets correspondant aux deux versants, diurne et nocturne, du trajet anthropologique. Le voletFormation s'ouvreaux chercheurs sur la formation s'inspirant des nouvelles anthropologiespour comprendre l'inéditdes histoires de vie. Le voletHistoire de vie, plus narratif, reflète l'expression directe des acteurs sociaux aux prises avec la vie courante à mettre en forme et en sens. Dernières parutions Volet :Histoire de vie Fatiha MAAZOUZ,Une femme maghrébine en quête de liberté,2013. Djoudi ATTOUMI,Les appelés du contingent, ces soldats qui ont dit non à la guerre. Une face cachée de l’armée coloniale française pen-dant la guerre d’Algérie, 2012 Association des 4ACG,Guerre d’Algérie, Guerre d’indépendance. Paroles d’humanité, 2012. Anne MONEYRON,Temps de vie et transhumance. Carnets de voyage d’une Amazone 2004-2011, 2012. Maurice MAURIN,Vivre la fraternité au cœur du monde, 2012.Jacqueline DEWERDT-OGIL,Pas tout facile la vie, 2012. PETIT C., BOSSHARDT M.,Itinéraire d’une bibliothécaire, 2012. Christine FENAUX,Sage-femme : du corps au cœur, 2011. LAURE A.,L’esprit de combat. Lutte contre l’hépatite C, 2011. M. CAMEY,Chirurgien de l’impossible. 54 ans à l’Association fran-çaise d’urologie,2011. Jean FERREUX,Prise de ris[que]. Pamphlet autobiographique, 2011.Julie DOLLÉ,Vaincue, parfois… Résignée, jamais !, 2011.Jacques SERIZEL, Armelle ROUDAIRE,André de Peretti : rencontres et compagnonnages franco-marocains. Entretien avec Gaston Pineau,2011.
Philippe Menaut
Cultive ton jardin, p’tit bigleux !
Du détour autobiographique d’un handicapé de la vue à une écologie de l’existence
Préface de Christine Abels-Eber et Emmanuel Gratton
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01295-7 EAN : 9782343012957
REMERCIEMENTS
Parce qu’on ne fait jamais rien tout seul, remerciements
… À Irène pour son Écoute patiente et sa prÉsence À moi silencieuse. Elles me sont si prÉcieuses.
… À Christine ABELS-EBER pour son accompagnement d’une proximitÉ distante dans cette Écriture. Christine m’a invitÉ À « m’autoriser À me dire ».
… À Emmanuel GRATTON, pour avoir permis, entre autre, au père et au beau-père de se regarder et se considÉrer.
… aux compagnons de route de la seconde promotion du cycle « formation À la sociologie clinique dans la fonction d’accompagnement » dispensÉe À l’Institut International de Sociologie Clinique de Paris. Nous avons sillonnÉ nos existences sur un bien joli vaisseau.
… À VÉro ROY, Laurence CREMIERE et Mireille BEZIAUD pour leurs lectures fastidieuses et attentives, À la fois critiques et respectueuses.
… À ma « belle Équipe » de huit ans. Elle est de celle qui donne la confiance et l’assurance. Les unes et les autres sauront se reconnaître.
… À Pauline SOREL et ValÉrie POUGHEON pour la mise à disposition de leur compétence dans la finalisation informatique de cet écrit.
… À toutes ces belles rencontres humaines, musicales, littÉraires, cinÉmatographiques qui vous aident À avancer et vous trouver.
PrÉface
LepetitbigLeuxquivoyaitgrand
Dans l’ignorance je suis nÉ valide, dans la connaissance je suis devenu handicapÉ, par méconnaissance on me confisque ma validité .
Ce rÉcit autobiographique nous Éclaire sur le vÉcu d’un person-nage assez exceptionnel, un « œuvrier d’art ». C’est avec luciditÉ et clairvoyance sur sa malvoyance que Philippe, qui se nomme lui-même « le bigleux » nous conduit dans cette aventure extraordinaire que fut sa vie d’enfant et d’adulte. Il nous aide À cerner ce que reprÉsente la malvoyance pour un enfant qui est interdit d’enfance ordinaire tant le handicap envahit sa vie, mais aussi celle de sa fratrie et de ses parents ; cette famille dont l’ÉvÉnement-handicap fait que leur vie est, elle aussi, touchÉe par la situation particulière de Philippe, sujet de toutes les attentions. J’ai, d’ailleurs, eu le plaisir de rencontrer HervÉ, son frère.
Philippe, le rebelle, se bat pour vivre une vie de valide et être vucomme « digne de considÉration » tant les voyants sont parfois bien aveugles sur ce qu’il leur donne À voir de sa rÉalitÉ. Il doit même se battre pour être reconnu en tant qu’individu sem-blable aux autres car, Écrit-il,ma normativitÉ en tant que capacitÉ À instituer du normal dans l’anormal est niÉe. Sa vie est un combat de rÉsistant, mais aussi d’humaniste, car il lutte autant pour les autres que pour lui-même. Il est souvent incompris. Mais notre poète-philosophe n’est pas du genre À se rÉsigner :Cette adversitÉ ne m’effraie pas… elle est une compagne de toujours nichÉe au creux de ma vie quotidienne… opposer, s’opposer, affronter me sont ordinaires et familiers. Peut-être un jour crÉera-t-il un MusÉe de la Vie quotidienne dans lequel nous retrouverons les objets qui ont eu tant d’importance dans sa vie : voitures, mobylettes, disques, guitares, ainsi que les films qui