//img.uscri.be/pth/42a1c7cfef0e9a7329f873f55fda4a9cd8f05b62
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 27,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Cultures, métissages et paranoïa

De
358 pages
Choc des cultures ! Ronde infernale des mots armés : racisme, esclavage, colonialisme, ethnocide, eugénisme, dégénérescence, xénophobie, ségrégation, multiculturalisme, appartenance, identité nationale, discrimination, intégration, libertés individuelles... Différences culturelles à promouvoir (indianité, négritude...) ou droit à la fluidité identitaire, au métissage universel ? Psychiatrie coloniale et Frantz Fanon, la psychanalyse entre deux. Merah, Breivik se veulent les défenseurs de la pureté culturelle, paranoïa apocalyptique...
Voir plus Voir moins
Albert LE DORZE
CULTURES, MÉTISSAGES ET PARANOÏA
Psychanalyse et civilisations
Cultures, métissages et paranoïa
Psychanalyse et Civilisations Collection dirigée par Jean Nadal L’histoire de la découverte de la psychanalyse témoigne que démarche clinique et théorie issues de champs voisins ont concouru, par étayage réciproque à élaborer le concept d’inconscient, à éclairer les rapports entre pathologie et société et à reconsidérer les liens entre le malaise du sujet singulier et celui de la civilisation. Dans cette perspective, la collectionPsychanalyse et Civilisations tendà promouvoir cette ouverture nécessaire pour maintenir en éveil la créativité que Freud y a trouvée pour étayer, repenser et élargir la théorie. Ouverture indispensable aussi pour éviter l’enfermement dans une attitude solipsiste, qui en voulant protéger un territoire et préserver une identité, coupe en réalité la recherche psychanalytique de ses racines les plus profondes. Dernières parutions Louis MOREAU DE BELLAING,La genèse de la politique. Légitimation VI, 2013. Taïeb FERRADJI et Guy LESOEURS,Le frère venu d’ailleurs, culture et contre-transfert,2013. Martín RECA,Heinrich/Enrique Racker, 2013. Michel SCHROOTEN,Pour une psychanalyse de l’enfant adopté, 2013. Claude BRODEUR,Regard d’un psychanalyste sur la société, 2013. Gabriela TARANTO-TOURNON,La Psychanalyse comme parcours poétique. Une odyssée de soi, 2013. Marianne BOUHASSIRA-CHIRON,Frères et sœurs intimes ennemis. A propos du complexe fraternel, 2012. Marie-Laure DIMON (dir.),Fraternités, emprises, esclavages. Psychanalyse et anthropologie critique, 2012. Louis MOREAU DE BELLAING, L’accès au social,Légitimation V,2012. Dominique GLOPPE,Idéologie et religion: une passion amoureuse. Mémoires, Histoire, Inconscient, 2011. Vincent MAZERAN et Silvana OLINDO-WEBER,La psychanalyse au travail. L’efficacité en question, 2011. Alain COCHET,Le scriptal. Lacan et l’instance de la Lettre, 2011. Nicole BERRY,La « Terre-mère », suivi de Études sur John Cowper Powys et Joseph Conrad, 2011. Claude PIGOTT,Jade et la quête des origines (par deux psychanalystes)2011. Guy LAVAL,Un crépuscule pour Onfray, 2011. Jean-Michel PORRET,Les modes d’organisation du transfert, 2011. Richard ABIBON,Scène Primitive,2011.
Albert Le Dorze Cultures, métissages et paranoïa
Du même auteur, aux éditions L’HarmattanDe l’héritage psychique, 2011 Humanisme et psy : la rupture ?, 2010 La politisation de l’ordre sexuel, 2009 Vagabondages psy... Il importe pourtant d’avoir des certitudes, 2006© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02530-8 EAN : 9782343025308
Une ombre peutêtre, rien qu’une ombre inventée Et nommée pour les besoins de la cause Tout lien rompu avec sa propre figure. Si faire entendre une voix venue d’ailleurs Inaccessible au temps et à l’usure Se révèle non moins illusoire qu’un rêve Il y a pourtant en elle quelque chose qui dure Même après que s’en est perdu le sens Son timbre vibre encore au loin comme un orage Dont on ne sait s’il se rapproche ou s’en va.
LouisRené des Forêts.
Poésie/Gallimard.Poèmes de Samuel Wood; 1988, p 73.
Au Dr Jean Nadal, pour son accueil et son soutien.
À Mme Nathalie Le Calvé.
À M. Georges Abolivier.
À M. Elie Cany.
Aux membres du séminaire, et à toutes les personnes qui m’ont aidé dans ma réflexion.
Introduction
Le Mondedu 24 mai 2013. Manchette : « Meurtre de Londres : la piste du terrorisme islamiste.» «Stupeur à Londres après le meurtre d’un 1 soldat. »Deux hommes ont poignardé à mort à l’aide de couteaux de boucher un soldat qui sortait d’une caserne. Ils ont tenté de le décapiter avant de revendiquer leur acte « au nom d’Allah, au nom du toutpuissant Allah. » Les assaillants, deux hommes noirs ont tranquillement attendu la police en incitant les passants à prendre des photos et vidéos. L’une d’elles montre l’un des meurtriers, les mains ensanglantées, tenant un couteau et un hachoir dans la main, s’exprimant dans un excellent anglais, proclamant: « Jel’ai tué parce qu’il a tué des musulmans et j’en ai marre des gens qui tuent des musulmans en Afghanistan. Ils n’ont rien à faire làbas.» Selon toute vraisemblance, l’attentat n’a pas été planifié par une organisation structurée mais plutôt par des loups solitaires. Dès l’annonce de l’attentat, l’English Defence League a mobilisé une centaine de militants qui se sont attaqués à plusieurs mosquées: « Ilsdécapitent nos soldats dans les rues de Londres. C’est cela l’islam. » Commentaire du journaliste : la population « de souche cohabite mal aujourd’hui avec les minorités noires et asiatiques qui 2 dominent désormais les zones populaires des grandes villes anglaises. » Le 11 mars 2012, Mohamed Merah tue froidement un militaire à Toulouse ; le 15 mars, il s’attaque à trois soldats à Montauban ; le 19 mars, il se rabat sur une école juive, n’hésitant pas à assassiner trois enfants à bout portant. Le 16 avril 2013, à Boston, les frères Tsarnaev font exploser à l’arrivée d’un marathon, dans la foule, des bombes artisanales faisant trois morts et deux cent soixante blessés. Terrorisme du pauvre? L’explication paraît courte. En 2005, un lycéen de Montauban avait été tué d’un coup de 1 Albert E.Le Monde. 24 mai 2013 ; p 2. 2 Roche M.Le Monde. Ibid. p 2.
9