//img.uscri.be/pth/6111c5a8f731df3b721a93920def351a9227be6a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,13 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Dans la peau d'un psy

De
122 pages
Comment se déroule une séance de psychothérapie ? Que fait-on pendant la séance ? Que dit-on ? Que partage-t-on ? Et le psy lui, que fait-il ? Quel genre de soin apporte-t-il ? Comment s'y prend-il ? À quoi pense-t-il ? Que se passe-t-il dans la peau de ce psy que vous venez consulter ? C'est au travers de six vignettes de séances de psychothérapie, à deux ou en groupe, que l'auteur nous ouvre grand les portes de son cabinet.
Voir plus Voir moins
Marie-Véronique Clancy
Dans la peau d’un Impressions de séances de psychothérapie
DANS LA PEAU D’UN PSY
Marie-Véronique Clancy DANS LA PEAU D’UN PSY Impressions de séances de psychothérapie Récit
© L'HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-012-EAN : 978234301
Préface-Vous n’avez pas de divan ? -Je ne sais pas trop ce que je dois dire… -J’avais peur avant de venir. J’ai hésité longtemps. -C’est vous qui commencez ou c’est moi ? Comment fait-on d’habitude ? -Vais-je devoir parler de mon passé ? -Le psy que j’ai vu ne parlait pas du tout. Et vous, quelle est votre méthode ? -Vous n’en avez pas marre d’écouter tout le monde ? -Je me demande ce que vous écrivez sur votre calepin ? -Combien de temps faut-il pour que ça change ? -Vous croyez que ça peut se guérir ? Autant de questions auxquelles j’ai eu envie de vous répondre. Comment se déroule une séance de psychothérapie ?Que fait-on pendant la séance? Que dit-on ? Que partage-t-on ? Et le psy lui, que fait-il ? Quel genre de soin apporte-t-il ? Comment s’y prend-il ? A quoi pense-t-il ? Que se passe-t-il dans la peau de ce psy que vous venez consulter ? Il existe une quantité d’ouvrages théoriques sur la psychothérapie. Les psychothérapeutes qui parlent de leur pratique ne sont en revanche pas légion laissant bon nombre d’entre vous avec des interrogations souvent en suspend. Le dévoilement du thérapeute est un vaste sujet dans notre profession. Si nous nous dévoilons inévitablement par notre simple présence, par notre façon d’être ou par nos silences, nous pouvons également le faire en partageant notre éprouvé dans l’instant. Se pose alors la question du « Pourquoi dire, que dire et comment le dire ? »
͹
Faut-il vraiment comme le dit l’adage vivre caché pour vivre heureux? Je sais de façon empirique que le plus effrayant est souvent ce qui reste dans l’ombre. Voilà pourquoi je souhaite vous ouvrir grand la porte de mon cabinet et tant mieux si je prends des risques. C’est ainsi que je me sens plus vivante. Vous allez entrer chez une gestalt-thérapeute. Mon travail de psychothérapeute est par conséquent teinté des spécificités propres à la gestalt, née dans les années cinquante suite aux travaux de Fritz Perls et Paul Goodman et j’aimerais prendre enfin le temps de vous dire ce qui me touche profondément dans cette approche humaniste et relationnelle. La particularité de la gestalt-thérapie est que, contrairement à d’autres approches, nous ne nous intéressons pas exclusivement à l’intrapsychique. Nous nous situons dans ce que nous nommons une perspective de champ dont le postulat est que tout organisme est nécessairement en contact avec son environnement qui le modifie et qu’il modifie réciproquement. Autrement dit, tout psychothérapeute que je suis, je fais partie de l’environnement de la personne qui vient me voir. Plutôt que de chercher ce qui dysfonctionne chez elle, je vais considérer ce prétendu dysfonctionnement comme sa façon originale d’être en relation, en l’occurrence en relation avec moi au sein de mon cabinet. C’est ce que nous allons ensemble mettre progressivement en lumière. Pour ce faire, loin d’être prétendument neutre, je m’engage totalement dans cette relation. C’est en restant attentive à ce qui se passe ici et maintenant, en interagissant à mon tour avec cette personne que s’élabore le travail thérapeutique à l’occasion de cette affectation mutuelle.
ͺ
Socialement, notre façon d’entrer en relation est parfois difficile, souffrante, distordue, voire obsolète. La gestalt-thérapie offre l’opportunité d’une mise en conscience de cette manière d’être au monde. Au moyen de la relation que nous allons établir, elle vise à explorer et développer la capacité de chacun à s’ajuster à son environnement de la façon la plus créative et la plus fluide possible. Ce processus demande un certain temps. C’est pourquoi certaines thérapies peuvent durer des années. Cependant, quelques mois peuvent parfois suffire à débloquer une situation. Me concernant, la durée moyenne d’un travail est comprise entre un an et demi et trois ans pour des séances souvent hebdomadaires d’une cinquantaine de minutes. Profondément touchée par la confiance que me font les personnes qui viennent me voir et osent se dire, je choisis dans ce recueil de me dévoiler à mon tour. Mon témoignage se veut être à la mesure de la profonde gratitude que j’éprouve envers celles et ceux que je rencontre ainsi que de la réelle joie que j’ai à exercer mon métier de gestalt-thérapeute. Enfin, si l’un de vous, qui êtes venu me voir un jour, se reconnaît dans l’une de ses vignettes, sachez qu’il s’agit forcément d’une erreur. En effet, si je me suis appuyée sur des situations bien réelles, aucun de mes personnages n’existe vraiment. Par souci de confidentialité, j’ai modifié, compilé, romancé toutes les données qui permettraient à quiconque de s’identifier.
ͻ