//img.uscri.be/pth/ff6a59a0c3aa7161e43badef6f9b7b93e23eccfb
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

De la prise en charge à l’accompagnement

De
300 pages
A travers leurs dernières et nombreuses évolutions, la législation et la réglementation concernant le champ du handicap ont clairement posé l’action médicosociale dans une mission d’accompagnement de la personne dans le respect de son projet de vie. Cette approche qui place la personne en situation de handicap en position d’autodétermination de ses besoins vaut pour tous les types de handicap. Néanmoins, elle peut mettre en difficulté les personnes en situation de handicap, ou engagées dans un processus handicapant, lorsqu’elles présentent des troubles qui altèrent leur jugement et leurs capacités à identifier clairement ce qui fait question pour elles-mêmes. Ces évolutions ne se réalisent pas seulement au regard d’un passé pas si lointain (I.R et Loi de 75) où nous étions dans la prise en charge, mais nous invitent à l’articulation prise en charge – accompagnement, c’est-à-dire cette fois, dans la prise en compte de la personne engagée dans un processus handicapant. Cette situation questionne des notions fondamentales de nos pratiques. Elle vient solliciter le cadre et la philosophie de la mission médicosociale générale. La position soignante s’apparente-t-elle à de l’accompagnement dans ses rapports au sujet ?

Voir plus Voir moins
De la prise en charge à l’accompagnement :
une réflexion éthique
sur l’évolution de nos pratiques
XVIes Journées d’étude, de recherche
et de formation des Instituts Thérapeutiques, Éducatifs et Pédagogiques
sous la direction des Associations
AIRe (France) et MèTIS EUROPE
La numérisation de cet ouvrage a reçu le soutien du CNL
Et de la région Languedoc Roussillon
Présentation du livre :A travers leurs dernières et nombreuses évolutions, la législation et la réglementation concernant le champ du handicap ont clairement posé l’action médicosociale dans une mission d’accompagnement de la personne dans le respect de son projet de vie. Cette approche qui place la personne en situation de handicap en position d’autodétermination de ses besoins vaut pour tous les types de handicap. Néanmoins, elle peut mettre en difficulté les personnes en situation de handicap, ou engagées dans un processus handicapant, lorsqu’elles présentent des troubles qui altèrent leur jugement et leurs capacités à identifier clairement ce qui fait question pour elles-mêmes. Ces évolutions ne se réalisent pas seulement au regard d’un passé pas si lointain (I.R et Loi de 75) où nous étions dans la prise en charge, mais nous invitent à l’articulation prise en charge – accompagnement, c’est-à-dire cette fois, dans la prise en compte de la personne engagée dans un processus handicapant. Cette situation questionne des notions fondamentales de nos pratiques. Elle vient solliciter le cadre et la philosophie de la mission médicosociale générale. La position soignante s’apparente-t-elle à de l’accompagnement dans ses rapports au sujet ? Auteurs :L’Association des ITEP et de leurs réseaux (AIRe) regroupe la plupart des Instituts Thérapeutiques, Éducatifs et Pédagogiques français et belges, elle organise des journées départementales, régionales, nationales et internationales, des colloques de formation et de recherche sur les troubles psychologiques importants de l’enfant et de l’adolescent et les diverses manières de réfléchir aux modes de prise en charge de la souffrance qui leur est associée. L’Association Mètis europe accueille toutes associations, fondations, fédérations, coopératives, groupements etc., établis dans l’espace européen, poursuivant une action fédérative auprès des établissements et services s’adressant aux enfants, adolescents et jeunes adultes qui présentent des difficultés psychologiques et/ou sociales, pour favoriser le développement d’un cadre de référence, politique, social et culturel à l’échelle de l’union européenne concernant ces jeunes.
Table des matières
De la prise en charge à l’accompagnement : une réflexion éthique sur l’évolution de nos pratiques
Table des matières
Ouverture des Journées –
Discours d’ouverture
Madame Delvincourt, adjointe à la mairie de Reims
Le partage, le respect
M. BACHY, Président du Conseil Régional de Champagne-Ardenne
M. PAILLE, Directeur Général ARS de Champagne Ardenne
M. GONNARD, Président de AIRe
Interventions
« De la prise en charge à l’accompagnement : une approche historique », M. MARC FOURDRIGNIER
notes
bibliographie
« Faute de désir, l’éducateur fait des projets et porte plainte… », Gabriel GODARD, psychologue clinicien, Directeur de l’Institut REPERES
Interventions dans le cadre des ateliers –
ATELIER IV « Soutenir la démarche thérapeutique : c’est quoi ? »
notes
bibliographie
ATELIER VIII « L’accès aux psychothérapies dans un dispositif ITEP »
notes
ATELIER IX « Le lien, la loi, le sens : une alchimie pour accompagner »
notes
« Le lien, la loi, le sens », Kerstin Laporte*
note
ATELIER X « Le concept d’accompagnement dans les politiques sociales et sanitaires européennes »
ATELIER XI « De la prise en charge à l’accompagnement. Une nouvelle orientation dans les rapports parents/professionnels »
Conférences et synthèses –
« Le dispositif d’accompagnement ITEP : pour un parcours de soins personnalisé », UNIOPSS et AIRe : élaboration de modalités pratiques
notes
notes
Conclusion et clôture des journées
XVIes Journées d’étude,
de recherche et de formation
des Instituts Thérapeutiques, Éducatifs et Pédagogiques
Er 30 novEmbrE, 1 Et 2 décEmbrE 2011
RÉIS
JournéEs placéEs sous lE haut patronagE dEs ministèrEs dE la santé,
dE la jEunEssE, dEs sports Et dE la viE associativE, du travail,
dEs rElations socialEs, dE la famillE,
dE la solidarité Et dEs pErsonnEs handicapéEs,
Et dE l'éducation nationalE.
– Ouverture des Journées –
Mercredi 30 novembre 2011
Discours d’ouverture
MADAME DELVINCOURT, ADJOINTE À LA MAIRIE DE REIMS
M. DESMET :Je suis très heureux de vous accueillir nombreux dans cette salle. Nous, membres du comité de pilotage, nous avons envie que vous vous sentiez bien ici et, depuis plus d’un an, nous avons tenté d’en créer les conditions. Donc merci de votre présence et merci d’avance de la qualité de votre participation. Pour ouvrir ce journées, je vais commencer me me par passer la parole à M DELVINCOURT, adjointe à M la Maire de REIMS.
me M DELVINCOURT: Merci, M. DESMET, bonjour à tous et à toutes.
Monsieur le Président de l’AIRE, Monsieur Gonnard,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les administrateurs,
Médames et Messieurs,
Je me présente, Laurence DELVINCOURT (adjointe au Maire) et c’est un grand honneur me pour moi de représenter M la Maire, Madame Hazan aujourd’hui à l’ouverture de votre colloque qui a pour thème « De la prise en charge à l’accompagnement » auquel je suis très heureuse de participer au vu des différents thèmes enrichissants qui vont être abordés par de nombreux professionnels.
Je voudrais tout d’abord remercier particulièrement pour les avoir rencontrés lors de la préparation de ce colloque, Messieurs DESMET, secrétaire général adjoint, Délégué régional de Champagne Ardenne et M. LAGRANGE, pour tout ce qu’ils ont accompli pour que ces journées d’études soient une véritable réussite.
Et puis remercier aussi M. CARPENTIER, Directeur de l’ITEP de Reims et toute son équipe pour ce qu’ils font au quotidien car j’ai eu l’occasion de collaborer avec eux lors de l’installation du semi internat et aussi en tant que psychologue scolaire.
Permettez-moi de saluer l’engagement de l’AIRe, Association qui depuis plus de 15 ans, met ses compétences au service des jeunes en difficultés psychologiques avec troubles du comportement.
Cette très grande assemblée réunie aujourd’hui est la preuve de votre volonté de faire progresser la réflexion, tout au long de l’année, sur votre pratique auprès des jeunes et de leur famille, au quotidien.
Vous êtes l’exemple d’une organisation du travail en réel partenariat et vous constituez, par votre expérience, une ressource indispensable au plan local et national, car les difficultés des jeunes que vous accueillez, nécessitent des propositions d’aide individuelle, adaptée, mais mobilisent de nombreux dispositifs, qui peuvent être éducatifs, sanitaires, pédagogiques médicaux, sociaux, voire judiciaires.
J’ai lu votre argumentaire et je partage vos propos quand vous affirmez que l’idée d’accompagnement séduit par les valeurs qu’elle porte :le partage, le respect de chacun.